Passer le flambeau

Passer le flambeau

Devant nous, l’abatteuse multifonctionnelle sur chenilles Neuson Forest 103HVT pilotée par Gabriel Leblond

Initiative SM2 : révolutionner l’industrie canadienne du sciage

Initiative SM2 : révolutionner l’industrie canadienne du sciage

Augmenter la récupération du bois d’œuvre de 30 %, réduire de 20 % le volume de sous-produits

Relancer une scierie en famille

Relancer une scierie en famille

Redémarrer une scierie fermée après plusieurs années d’interruption des activités

Trois groupes voués à la défense de l'environnement s'inquiètent de la volonté gouvernementale de consacrer 25 % des forêts publiques à la création d'Aires d'intensification de la production ligneuse.
Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) est sur le point de soustraire 300 000 hectares (3000 km2) à la récolte forestière dans la région. Cette opération pourrait se traduire à court et moyen terme par la disparition de 900 emplois directs, indirects et induits.
Une équipe de Ressources naturelles Canada mène actuellement une étude à Saint-Fabien, au Bas-Saint-Laurent, pour récolter des données sur la tordeuse des bourgeons de l'épinette et ainsi comprendre l'épidémie de cet insecte destructeur.
Le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs entend surtout proposer de nouvelles aires protégées au nord du Québec afin de réduire l'impact sur les activités économiques au sud, selon un document interne dont La Société pour la nature et les parcs (SNPA) a obtenu copie.
Faut-il choisir un ponceau en plastique, en métal, en béton ou encore un ponceau à arches pour maximiser ses investissements dans des terrains forestiers tout en protégeant l’habitat des poissons? Forêts de chez nous a parlé avec des experts pour y voir plus clair.
Cette année, dix camions se disputaient la victoire en ce 11e anniversaire du Canadian Truck King Challenge dans les catégories de camions de taille moyenne, pleine grandeur et HD. Nous avons testé dix pick-up 2018 couvrant le segment 2500 HD ; deux camions de taille moyenne et cinq autres de pleine grandeur ont complété le reste des 2018 entrées.
Devant nous, l’abatteuse multifonctionnelle sur chenilles Neuson Forest 103HVT pilotée par Gabriel Leblond, 22 ans, découpe les uns après les autres les jeunes arbres d’une forêt privée de Saint-Damien-de-Buckland, dans les hauteurs de Bellechasse. Avec sa nouvelle tête d’abattage AFM 35 à guillotine, la machine parvient à tenir une cadence impressionnante. 
Le gouvernement du Québec va amputer 35 000 kilomètres carrés de territoire à la récolte forestière pour réaliser son plan de rétablissement du caribou forestier.
Le caribou forestier va devenir un enjeu constitutionnel. Le gouvernement du Québec entend plaider sa juridiction sur les espèces menacées pour barrer la route à Environnement Canada, qui a l’intention d’imposer un plan de rétablissement de cet ongulé, ce qui aurait des conséquences désastreuses pour l’industrie forestière.
Je crois que les forêts font partie de la solution pour l’avenir de la planète. Je suis aussi un adepte du bois, notamment car c’est le seul matériau qui permet de produire un bilan carbone négatif. En d’autres termes, le bois ne permet pas seulement de réduire notre impact sur la planète, mais il a un impact positif en captant le carbone de l’atmosphère. Sans compter que c’est un matériau recyclable.
La phrase que retiendront les 150 participants du 49e Congrès de la Fédération des producteurs forestiers du Québec, tenu à Beaupré le 31 mai dernier, est sans contredit celle du ministre des Forêts. « Seulement 5 % des forêts privées seront touchées. Quatre-vingt-quinze pour cent seront exclues et ce n’est pas une opération du Saint-Esprit », a promis Luc Blanchette.
L'entreprise Technologies Élément de Val-d'Or a vu son chiffre d'affaires bondir de près de 75 % au cours de la dernière année. Son abatteuse-groupeuse de marque Eltec, construite de A à Z à Val-d'Or, est nouvellement exportée dans les forêts des quatre coins de la planète, notamment en Colombie-Britannique, en Russie et en Nouvelle-Zélande.
Les gouvernements du Québec et du Canada consentent des prêts et une contribution financière totalisant près de 20 millions de dollars à l'usine Uniboard de Val-d'Or, qui investira 38,5 millions de dollars pour poursuivre la modernisation de ses installations.
En pleine modernisation de sa principale ligne de sciage depuis 2017, la coopérative forestière de Petit Paris de Saint-Ludger-de-Milot reçoit une aide financière de 305 000 $ de la part du gouvernement du Québec. Ce montant s’inscrit dans un projet de formation totalisant des investissements de 650 000 $ par l’entreprise qui toucheront 51 employés.
Le gouvernement du Québec alloue, dans le cadre du Programme Innovation Bois, une somme totale de 1 075 000 $ à l’usine Domtar de Windsor, en Estrie, pour la réalisation d’une étude et d’un projet de modernisation en vue d’accroître la consommation de bois de qualité inférieure. Ces projets s’inscrivent au cœur même d’une stratégie visant l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise.
Résolu a annoncé un plan d’investissements stratégiques s’élevant à plus de 80 M$ CA au cours des deux premiers trimestres de 2018 pour l’optimisation des équipements et des procédés ainsi que pour l’intégration de nouvelles technologies aux procédés de fabrication dans plusieurs installations de produits du bois et dans l’usine de pâte de Résolu, au Québec.
Dans l’usine de Produits forestiers Petit-Paris (PFPP), les billots défilent à toute allure sur la nouvelle ligne de sciage pour le gros bois PHL. « On est passé à une autre génération de ligne de sciage, lance le directeur de l’usine, Martin Sirois. Il n’y a pas si longtemps, c’était encore des travailleurs qui tournaient les billes. »
Des investissements de près de 9 millions $ seront faits par Produits forestiers Résolu pour moderniser la scierie des Outardes, près de Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, a annoncé son président et chef de la direction, Yves Laflamme.
Des équipements de la scierie de Rivière-aux-Rats, en Haute-Mauricie, seront bientôt modernisés. L'entreprise Produits forestiers Mauricie (PFM) investit 3,5 millions de dollars pour mettre à jour les installations de l'usine.
Bois CFM, qui appartient à la Coopérative forestière de la Matapédia, va transférer sa production de Causapscal à Sainte-Florence, dans une usine à la fine pointe de la technologie. Après plusieurs années sombres, le prix du bois est à la hausse et les entreprises en profitent pour investir.
Uniboard va de l'avant avec un important projet d'optimisation de ses équipements de production à son usine de Sayabec.
Uniboard est fier d'annoncer un investissement de 17 millions de dollars dans une nouvelle presse TFL à la fine pointe de la technologie pour son usine de Sayabec. La nouvelle presse présentera les mêmes technologies avancées que la presse TFL 6 mais en plus fournira une capacité accrue pour ses finis EIR synchronisés (famille de textures WoodPrint), en plus de toutes les autres textures offertes de mélamine. 
Matériaux Blanchet est fière d'annoncer un investissement de plus de 25 M$ pour moderniser son usine de rabotage d'Amos. L'implantation d'un nouveau planeur permettra d'assurer la compétitivité de l'entreprise au cours des prochaines années et de conserver un maximum d'emploi dans la région. Le début des travaux est prévu en juin prochain. 
Produits forestiers Résolu a annoncé des investissements majeurs de 12 956 700 $ dans ses installations de produits du bois de La Doré, situées au Lac-Saint-Jean, Québec. L'annonce a été faite lors d'une conférence de presse à laquelle ont assisté le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ainsi que des dignitaires et des employés de l'entreprise.
Il y aura 10 ans en mai, le gouvernement du Québec lançait sa stratégie d'utilisation du bois dans la construction pour tenter de relancer l'industrie forestière en crise. Ce projet, piloté par l'ex-ministre des Ressources naturelles, Claude Béchard, prévoyait tripler la consommation de bois dans la construction, où le béton et l'acier dominent. Dix ans plus tard, les parts de marché du bois augmentent, mais certains acteurs de l'industrie croient que le Québec peut faire mieux.
L’industrie du bois pour la construction non résidentielle connait présentement une belle effervescence; c’est le cas de Goodfellow qui a contribué à la réalisation de projets très intéressants récemment.
Après Mirabel et Saint-Jérôme, les entreprises Guimond Construction et G2 Développement, en partenariat avec l’organisation Anges Québec, construiront une nouvelle tour à bureaux en bois d’ingénierie dans la région des Basses-Laurentides, cette fois à Saint-Eustache, sur un terrain situé à l’intersection des rues du Parc et Pépin, en bordure de l’autoroute 640.
Encourager l'utilisation à long terme du bois dans notre industrie de la construction nous aidera à atteindre nos objectifs de lutte contre les changements climatiques tout en stimulant la demande de produits du bois canadien et en créant de bons emplois dans la classe moyenne pour nos citoyens.
Investissement Québec annonce qu'elle a accordé un prêt de 1 M$ à l'entreprise Roland Boulanger & cie. L'entreprise fabrique et distribue des moulures, des composants de bois ainsi que d'autres produits tels que des plafonds à caissons suspendus, des planches pour patioet des revêtements extérieurs en bois. 
La jeune entreprise Art Massif de Saint-Jean-Port-Joli veut profiter de la demande croissante pour les structures de bois dans la construction de bâtiments pour se tailler une place sur le marché du nord-est des États-Unis.
En tant qu'important donneur d'ouvrage, le Gouvernement du Québec s'est doté d'une nouvelle version de la Charte du bois pour conserver son rôle de modèle en matière d'utilisation du bois dans la construction. C'est le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchette, qui a distribué la nouvelle version hier soir à l'occasion du congrès du Conseil de l'industrie forestière du Québec.
Après un siècle de désamour, il fait un retour en force dans les applications de pointe, de la construction à l'électronique. Les qualités incomparables du bois pourraient en faire le matériau star du XXIe siècle.
La construction de la tour de condos Origine, dans l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, à Québec, prend plus de temps que prévu. L'immeuble de 13 étages, dont la structure est fabriquée entièrement en bois massif, est hors norme; le promoteur doit donc faire approuver ses procédés par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) à chaque étape du projet.
Même dans leurs rêves les plus fous, les bûcherons qui ont défriché la forêt québécoise n’auraient pu imaginer que ces arbres qu’ils abattaient à la sueur de leur front recelaient bien d’autres pouvoirs que ceux d’être transformés en « deux par quatre » ou métamorphosés en pâte à papier.
Preverco appuie sur le champignon. L'entreprise s'est dotée d'une enveloppe budgétaire d'environ 10 millions $ pour entre autres agrandir ses installations de Saint-Augustin-de-Desmaures, situées dans le parc industriel François-Leclerc.
L’entreprise américaine Freres Lumber a développé, en partenariat avec l’Université de l’État de l’Orégon, un panneau en bois massif constitué de placages de contreplaqué.
Produits Forestiers Petit-Paris est une installation unique qui comportait plusieurs défis techniques majeurs.
Un laboratoire américain propose un nouveau matériau composite intégrant 40 % de lignine dans des filaments pour de l’impression 3D.
Des chercheurs de l’Université Purdue ont mis au point un procédé de fabrication à grande échelle qui pourrait modifier la façon dont certains aliments sont emballés. Selon Credence Research, l’emballage alimentaire est un marché en croissance d’un milliard de dollars, et la croissance prévue devrait atteindre 6% d’ici 2024. Les revêtements barrière avancés, qui aident à protéger les produits tels que les aliments et les boissons, augmentent de 45 pour cent chaque année.
Le manufacturier français veut baisser la part des composants pétroliers dans la fabrication des pneumatiques en introduisant des élastomères issus du bois. Michelin promet un premier exemplaire à l'horizon 2020.
Fortress Xylitol pourra compter sur l’appui financier des gouvernements du Québec et du Canada pour la réalisation d’une usine de démonstration de fabrication de xylitol à l’usine Fortress Cellulose Spécialisée à Thurso.
Une série d’articles publiée récemment sur les pertes engendrées par Hydro-Québec (HQ) pour soutenir la filière biomasse au Québec ont fait réagir les maires de Chapais, Saint-Félicien et Senneterre. Dans ces articles, on parle du cout d’achat de l’électricité produite par certaines papetières qui se situe bien au-dessus du prix de vente de l’électricité par HQ à ces mêmes papetières.
Des maisons dotées d'un système de chauffage à base de biomasse forestière seront construites à Sioux Lookout dans le Nord-Ouest ontarien d'ici 2020. L'annonce a été faite jeudi à l'issue de la première édition du Northern Housing Summit.
Le président et le directeur général de Bio Énergie La Tuque (BELT), Patrice Bergeron et Patrice Mangin estiment que leur projet va bon train.
La corporation Innovation et développement (ID) Manicouagan poursuit sa recherche de financement en vue de la création d’une coopérative forestière dans le créneau de la fabrication de granules. La réalisation du projet de 24 M$, qui créerait une vingtaine d’emplois, pourrait se concrétiser en 2019 ou 2020.
L'IDÉE: les copeaux produits par les scieries qui font du bois d'oeuvre ont longtemps servi à fabriquer du papier. Avec le déclin du secteur des pâtes et papiers, ces copeaux ne trouvent plus de débouchés et s'accumulent par milliers de tonnes dans les régions forestières.
L'entreprise matapédienne PGR Fabrication Énergie vient de décrocher un important contrat, qui consiste à l'aménagement d'un système de chauffage à la biomasse forestière au Nordique Spa, situé à Stoneham.
Mécontent de la gestion du processus par Hydro-Québec, le Chef d'Opitciwan, Christian Awashish, va interpeller personnellement le PDG d'Hydro-Québec, Éric Martel, cette semaine afin de débloquer le projet de centrale à la biomasse forestière d'Opitciwan. Cet échange, crucial pour l'avenir du projet de centrale, aura lieu lors d'une rencontre tenue entre M. Martel et le Grand Chef et les Chefs de la Nation Atikamekw. 

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.