Opérations Forestières

En vedette Abattage Récolte
La nouvelle abatteuse John Deere 903K

L’entrepreneur Joël Paquet récolte dans des brûlis au Lac-St-Jean.


28 mars 2013
Par Martine Frigon

Sujets
L’entrepreneur Joël Paquet (à gauche) de Dolbeau-Mistassini, en compa-gnie de Régis Thibeault, représentant des ventes chez Équipement Sigma à Saguenay.

Entrepreneur forestier de la région du Lac-Saint-Jean, Joël Paquet s’est procuré en mai 2010 la nouvelle abatteuse-façonneuse John Deere modèle 903K, dotée du moteur 6 cylindres Tier 3 de 330 ch offert en option et munie d’une tête d’abattage Waratah HTH470.

Elle a remplacé sa Timberjack 850 qui, raconte-t-il, lui a donné de très bons services puisqu’il l’a utilisée jusqu’à ce qu’elle atteigne 40 000 heures au compteur! Il a eu l’occasion de tester les performances de son nouvel équipement dans des conditions particulières telles que des forêts de bois brûlé; ses impressions sont très positives.

Originaire de Dolbeau-Mistassini et y vivant toujours, Joël Paquet travaille depuis plus de dix-sept ans dans le secteur forestier. Son père et son oncle, propriétaires de Les entreprises forestières Paquet, l’ont pris sous leurs ailes alors qu’il n’avait que 20 ans. Il a acquis la compagnie depuis peu alors que les fondateurs ont pris une retraite bien méritée.

Advertisment

L’entreprise familiale accueille ainsi la deuxième génération; seule sa mère est fidèle au poste et assure toujours la comptabilité de l’entreprise. À 37 ans, Joël prend donc la relève avec quatre opérateurs sous ses ordres. Outre la nouvelle John Deere 903K, il possède aussi un transporteur Timberpro TF 820-E 2005 et un camion de service.

Le principal client des Paquet a toujours été la forestière Abitibi-Bowater, particulièrement ses installations de Dolbeau-Mistassini. Le père et l’oncle ont même construit des chemins forestiers menant à l’implantation de nouveaux camps pour cette compa-gnie. Au cours de l’été 2010, l’équipe de Joël Paquet a travaillé au camp Daniel dans le territoire Mistassini-Péribonka (UAF 024-51 et 027-51), où elle a principalement récoltée de l’épinette ainsi que des bois brûlés situés non loin de là.

Des commandes électriques
« Ma Timberjack 850 était encore en bon état, mais elle commençait à être usée…, explique-t-il. J’ai décidé de prévenir avant d’être confronté à de grosses réparations en plein travail. » Pourquoi John Deere? « Je connaissais déjà le produit. Mon ancienne abatteuse ne m’avait jamais donné de gros problèmes et je me suis dit que je pourrais compter sur un produit durable avec le même manufacturier. »

« Déjà au début, j’ai remarqué une réelle différence au niveau du confort dans la cabine. Dans les grandes chaleurs, les commandes hydrauliques dégageaient auparavant trop de chaleur dans la ca-bine, même avec l’air climatisé! Les commandes de la John Deere 903K sont électriques et il n’y a pas de dégagement de chaleur. On a été surpris du confort! »

Même constat dans les brûlis en août dernier : « la suie n’entrait pas dans la cabine. Tout s’est bien déroulé. Pas de modifications non plus dans les coupes, nous avons travaillé comme à l’habitude avec le transporteur. »

« Nous allons tester cette abatteuse au fil du temps, sur des terrains et des conditions plus difficiles; jusqu’à maintenant, je suis très content des performances, » conclut Joël Paquet.

Représentant des ventes chez Équipement Sigma à Saguenay, Régis Thibeault affirme que « le modèle a tout pour plaire à un jeune entrepreneur avec sa technologie avant-gardiste. » Cet ancien technicien d’équipement forestier qui a parcouru tous les chemins du Saguenay-Lac-St-Jean jusqu’aux portes de la Baie James en a vu d’autres. « Je suis issu de Timberjack. Cette marque a été acquise par John Deere et je connais les produits pour en avoir assuré la maintenance durant une vingtaine d’années! »

Partenariat de distribution
Équipement Sigma de Chicoutimi possède également un bureau satellite à Chibougamau. On y compte au total une trentaine d’employés incluant un commis aux pièces pour le bureau satellite de Chibougamau et un technicien de service affecté à cette région. Puisque cette région compte parmi les plus grandes de la province, Régis Thibeault a eu l’idée il y a cinq ans de créer un partenariat avec un atelier d’usinage de Mistassini pour desservir ce territoire. C’est donc avec l’entreprise Atelier 2RL et ses trois propriétaires, Robin Bouchard, Régis Harvey et Luc Tremblay qu’il est mainte-nant possible de se procurer des pièces de marque John Deere pour les entrepreneurs de cette partie du Lac-St-Jean.

Le modèle 903K fait partie de la série 900 qui comprend aussi les modèles 953K et 959K (avec moteur de 330 ch)  ainsi  que les modèles 903K et 909K (avec moteur de 300 ch ou 330 ch). Parmi les particularités de ces modèles, notons la cabine redessinée offrant une meilleure visibilité, un système de chauffage, ventilation et climatisation plus puissant, un espace de rangement accru et un puits de lumière. La série K possède également un ventilateur de refroidissement à inversion qui évacue les feuilles et les brindilles de la grille pour améliorer l’écoulement d’air vers le moteur. « La maintenance est très facile en raison des accès fa-ciles aux pièces, d’ajouter Régis Thibeault, À titre d’exemple, la trappe à actionnement hydraulique permet d’accéder rapidement au compartiment moteur et aux pompes pour que les interventions d’entretien et de réparation s’effectuent facilement. »