Ponsse veut dominer le monde du bois court

Ponsse a dévoilé deux nouvelles machines et une expansion de son usine en août dernier. OF était sur place.
Guillaume Roy
Octobre 25, 2018
Écrit par
La nouvelle abatteuse Ponsse Cobra a une portée de 11 mètres avec une tête H6.
La nouvelle abatteuse Ponsse Cobra a une portée de 11 mètres avec une tête H6.
Dans une plantation d’épinette de Norvège d’un peu plus de cent ans, six machines sont alignées pour démontrer les nouvelles technologies Ponsse.
Nous sommes au 63° de latitude Nord à Vieremä, soit la même latitude qu’Iqualuit, mais même si on se trouve à quelques centaines de kilomètres du cercle polaire arctique, les arbres sont énormes quand on les compare aux arbres de la forêt boréale de l’est du Canada, avec plusieurs arbres qui ont plus de 60 cm (24 pouces) de diamètre. Un voyage en Finlande est définitivement le meilleur moyen de ressentir à quel point le courant-jet (le courant dans l’océan Atlantique qui réchauffe le nord de l’Europe) est puissant.

« Ce n’est pas une plantation typique, parce que le propriétaire n’a pas fait toutes les éclaircies comme on est habitué de les faire en Finlande », remarque Marko Mattila, ingénieur forestier et directeur des filiales Ponsse. Même si ce n’est pas une de leur plus belle plantation, une chose est sure : les forestiers canadiens ont beaucoup de choses à apprendre des forestiers finlandais s’ils veulent augmenter la productivité de leur forêt.

Pour dévoiler leurs nouveaux équipements, Ponsse a invité 55 journalistes internationaux à faire une tournée journalistique en Finlande et tous les yeux sont tournés vers les nouvelles machines : l’abatteuse Cobra et le premier transporteur CVT sur le marché, le Ponsse Bison.

Ponsse Cobra
Lors de notre première démonstration, nous avons l’occasion de voir la Ponsse Cobra, dotée d’un moteur de 6 cylindres, en action. Selon Marko Mattila, cette machine, qui est plus puissante que la Fox, risque d’ailleurs de prendre sa place au Québec, car elle est encore plus performante pour réaliser des éclaircies commerciales, tout en étant efficace pour la coupe totale.

Montée avec une tête H6, la Cobra a une portée de 11 mètres (10 m avec la Fox), ce qui permet de rester dans les chemins tout en accédant aux arbres éloignés. Il est aussi possible de monter des têtes H5 et H7 sur la Cobra, mais la portée est alors réduite à 10 m. On retrouve une seule pompe hydraulique de 210 cc sur cette abatteuse, contrairement à l’Ergo ou il y en a deux. En bref, la machine est relativement simple et plus puissante.

Nouveau transporteur Bison
Pour notre prochain arrêt, nous allons directement voir l’autre grande nouveauté de Ponsse, le transporteur Bison. Selon le fabricant de machinerie forestière finlandais, ce transporteur risque de créer une petite révolution en foresterie grâce à sa transmission à variation continue, qui permet de passer de zéro à 20 km/h sans changer de vitesse. « C’est une évolution aussi importante que ce que l’on a fait avec l’abatteuse Scorpion, car c’est le premier transporteur CVT sur le marché », remarque Antti Riskinen, de Ponsse.

Autrement dit, un opérateur pourra rouler charger à bloc à 10 ou 15 km/h sans avoir à changer de vitesse, car la transmission ajuste les vitesses automatiquement. « C’est un gain énorme, car les autres transporteurs ne peuvent aller beaucoup plus vite de 3 ou 4 km/h en première vitesse, ajoute Marko Mattila. Ça amènera d’énormes gains en productivité. »

Muni d’une cabine « Active frame » qui nivèle la position de la cabine pour plus de confort., le porteur Bison a une capacité de 16 tonnes. De plus, la lubrification de la transmission est pressurisée, ce qui améliore les performances dans les conditions difficiles.



Autres nouveautés : grue K121, active crane et autres
Pour le reste de la journée, nous avons l’opportunité de découvrir les autres avancées techniques faites par Ponsse, comme la nouvelle grue, la K121, offerte sur les transporteurs Elephant et Elephant King, qui offre plus de puissance et plus de rapidité pour la manutention des billes, avec une puissance de levage de 195 kNm.

Le contrôle d’un transporteur Ponsse n’aura jamais été aussi facile qu’avec la nouvelle fonctionnalité Ponsse Active Crane, car l’opérateur peut contrôler le mouvement du grappin au lieu d’avoir à ajuster toutes les fonctions individuelles. Autrement dit, un levier de commande maitrise la hauteur du grappin alors que l’autre contrôle la direction. Pendant ce temps, c’est le système qui s’occupe de lever, plier ou allonger la grue. La commande est si facile que j’ai même été en mesure de remplir un chargement de bois même si je n’avais jamais piloté une machine forestière par le passé !

Ponsse a aussi introduit un plus long bogie pour les transporteurs, avec une distance de 1 890 mm (6,2 pieds) entre les essieux, ainsi qu’un nouveau simulateur. Pour le marché européen, Ponsse a aussi ajouté le moteur Tier 5 Final dans ces machines.

« Nous voulons être le leader mondial de la récolte en bois court en nous concentrant sur les besoins des opérateurs », a soutenu Juho Nemmela, président et PDG de Ponsse, qui veut tirer profit de la croissance du marché mondial. Au cours des dernières années, Ponsse à vu ses revenus croitre pour atteindre des ventes de 577 millions d’euros en 2017 (886 M$ Can).

Une usine 50 % plus grande
Pour soutenir la croissance, Ponsse a aussi réalisé le plus gros investissement de son histoire en 2016, lorsque l’équipe dirigeante a décidé de réaliser une expansion de 1,3 hectare dans son usine de fabrication, qui atteint désormais 4 hectares. Cet investissement de 38 millions d’euros (58 M$ Can) a ainsi permis d’améliorer la capacité de production en atteignant désormais un rythme de près de six machines par jour. L’usine a été presque entièrement redessinée. Par exemple, le machinage des châssis et des grues se font sur une ligne d’assemblage différente qui mène toutes vers la ligne d’assemblage principale. Chaque étape prend environ 165 minutes et une machine prend trois jours pour se faire assembler.

Un autre ajout de taille : un robot géant qui gère l’entrepôt des pièces. Ce système de stockage automatisé comprend 15 500 places pour les petits items et 3900 espaces de palettes, ce qui améliore grandement la productivité logistique de l’entreposage. « C’est une décision audacieuse admet, car on retrouve généralement ces machines dans l’industrie automobile, admet le PDG de 41 ans. De temps à autre, nous devons avoir le courage de prendre une telle décision. » Résultat : Ponsse possède désormais une usine flexible qui est en mesure d’ajuster sa production selon les besoins de ses clients, ajoute Nemmela.

Succès ancré dans les valeurs humaines
Rendre visite à l’équipe Ponsse, à l’usine, en forêt ou au Ponsse Club, c’est un peu comme aller boire une bière avec un vieux chum (et peut-être même un tour dans le sauna). Et les journalistes n’ont pas eu droit à un traitement de faveur spécial, car Ponsse reçoit plus de 3000 personnes en visites chaque année, pour la majorité des clients qui ont l’opportunité de visiter les installations et de vivre « l’esprit Ponsse ». Par exemple, une semaine après la tournée journalistique, Ponsse a accueilli près de 600 consommateurs internationaux pour des visites terrain et pour l’Exposition FinnMETKO.

Même si Ponsse transige désormais des centaines de millions de dollars chaque année, l’entreprise demeure bien ancrée dans les valeurs humaines, souligne Juha Vidgren, directeur du conseil d’administration. « Mon père, Einari, a intégré les valeurs d’honnêteté et de confiance quand il a fondé l’entreprise en 1970, dit-il. Et ces valeurs sont toujours les fondements de toutes nos actions. » Après la 2e Guerre mondiale, la vie était difficile en Finalnde et Einari Vidgren est lentement devenu un forestier influent pour nourrir sa famille. Insatisfait des machines qu’il utilisait, il a décidé de fabriquer ses propres machines, créant ainsi Ponsse en 1970.

Une cinquantaine de machines ont été construites pendant la première décennie d’opération et tous les profits furent réinvestis dans la croissance de l’entreprise. Aujourd’hui, on retrouve les machines Ponsse dans 47 pays, et le manufacturier forestier finlandais garde le cap pour accomplir sa vision de devenir le leader mondial de la récolte de bois court.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.