Opérations Forestières

Nouvelles de l’industrie
Tâches électriques

Votre personnel est-il qualifié ?


24 novembre 2015
Par Philippe Rouleau
Tiré de Emploi-Québec, Électricité : La qualification obligatoire, Guide d’encadrement de l’apprentissage, 2015

Chaque jour, des ennuis électriques surviennent dans les entreprises, occasionnant par le fait même des retards de production. N’ayant pas d’électricien sur place, vous pourriez être tenté de demander à votre mécanicien ou à votre superviseur d’effectuer le travail, histoire de sauver du temps et des coûts. Mais êtes-vous certain qu’ils possèdent les qualifications requises pour effectuer les tâches à réaliser ?  

Certificat en électricité (CÉ)
Les travaux sur les installations électriques d’une infrastructure (voir rectangle rouge du schéma 1) doivent être effectués par un électricien qualifié et enregistré auprès de la Commission de la construction du Québec ou par une personne détentrice d’un « Certificat en électricité (CÉ) ».

Selon le Code de construction du Québec, une « installation électrique » désigne toute installation de câblage sous terre, hors terre ou dans un bâtiment, pour la transmission d’un point à un autre de l’énergie provenant d’un distributeur d’électricité ou de toute autre source d’alimentation, pour l’alimentation de tout appareillage électrique, y compris la connexion du câblage à cet appa¬reillage.

Advertisment

Certificat restreint en connexion d’appareillage (RCA)
Une personne qui ne possède pas une formation d’électricien, par exemple un électromécanicien, peut obtenir un certificat qui va lui permettre d’effectuer des tâches de branchement et de débranchement d’appareillage.  Il s’agit du « Certificat restreint en connexion d’appareillage (RCA) ».

Selon Emploi-Québec, le certificat RCA doit être détenu par toute personne qui effectue des travaux de connexion ou de décon¬nexion d’un appareillage à du câblage faisant partie d’une installation électrique (voir rectangle bleu du schéma 1), sans autre modification à celle-ci, si cette personne n’est pas titulaire du certificat en électricité (CÉ) tel que décrit précédemment.

En conclusion
Un superviseur ne peut donc pas changer un fusible et un mécanicien ou un électromécanicien ne peut pas remplacer un relais de surcharge, une plinthe électrique ou un luminaire s’ils ne sont pas détenteurs d’un certificat en électricité (CÉ).  Mais peut-on permettre à un électromécanicien détenteur d’un certificat restreint en connexion d’appareillage (RCA) de faire des branchements d’appareils?  Oui mais…

Il est très important de savoir que le fait d’avoir réussi les cours se rattachant au RCA ou au CÉ ne suffit pas. Le travailleur doit également avoir complété son carnet d’apprenti. Et qui dit apprenti dit supervision directe de celui-ci par un travailleur détenteur d’un certificat en électricité (CÉ) valide. Cela implique donc, par exemple, qu’on ne peut permettre à un apprenti de travailler sur le quart de nuit pendant que la personne qualifiée chargée de sa supervision est sur le quart de jour.

Les tâches sous tension peuvent causer des blessures très graves voire mortelles lorsque mal effectuées. Pour des raisons de sécurité, il est donc primordial de privilégier les travaux hors tension. L’électricité ne se voit pas, ne s’entend pas et n’a pas d’odeur, d’où l’importance de vous assurer que votre personnel est adéquatement formé pour identifier les dangers et mettre en place les moyens pour réduire au maximum les risques de blessures.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*