Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
La Maison de la forêt : un projet unique au Québec


19 mars 2013
Par Stéphane Riverin

Située en plein cœur de la forêt boréale et aux portes du territoire du Plan Nord, la Maison de la forêt sera établie sur le territoire de la MRC de Maria-Chapdelaine, plus précisément dans la ville de Dolbeau-Mistassini. Ce projet innovateur est très avancé, le montage financier devant être finalisé à l’automne 2011 et la construction de ce bâtiment d’architecture nordique devrait se faire en 2012.

Un outil de développement
La Maison de la forêt est un outil pour développer une nouvelle économie des produits et des activités reliés à la forêt. « Ce lieu permanent se veut un centre d’initiative et d’expertise sur les pratiques forestières afin de créer de la synergie sur notre territoire », mentionne le coordonnateur Jacques Verrier. Ce sera une véritable maison de commerce qui offrira des vitrines du savoir-faire reliées aux nouvelles économies du territoire et des ressources naturelles. « L’un des objectifs, c’est entre autres d’offrir ses services et de faire connaître de façon concrète le concept de gestion intégrée des ressources et inévitablement, ce projet amènera de nouvelles initiatives dans ce créneau en mutation », ajoute monsieur Verrier.

Une réponse au nouveau régime forestier
La Maison de la forêt, c’est véritablement une réponse positive au nouveau régime forestier qui prendra place dès 2013 sur le terrain. « La volonté politique, c’est de faire de l’aménagement durable des ressources et du territoire et amener une prise en charge, par les collectivités locales, de leurs richesses forestières; on souhaite que les gens du milieu gèrent et planifient de façon plus autonome leur territoire forestier et proposent de nouvelles activités de développement reliées à notre foresterie et ce concept est tout à fait orienté dans cette optique », ajoute le coordonnateur.

Advertisment

Amener des valeurs ajoutées au territoire
La Maison de la forêt est le concept idéal pour amener de la valeur ajoutée dans toute la chaîne de valeurs reliée à la foresterie québécoise. Nécessairement, ce regroupement d’expertise favorisera une diversification des activités comme le tourisme forestier et créera de nouveaux emplois. « Notre projet encouragera aussi l’entrepreneuriat et la relève puisque la ressource humaine sera au cœur du développement de notre nouvelle foresterie », conclut Jacques Verrier.

Globalement, le projet de la Maison de la forêt sur le territoire de la MRC de Maria-Chapdelaine nécessitera un investissement d’environ 1 à 2 millions de dollars selon l’hypothèse retenue.