Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Au Québec, aucun arbre n’est coupé pour fabriquer des circulaires


4 février 2021
Par Le Nouvelliste
L’auteur, Renaud Gagné, est directeur québécois du syndicat UNIFOR. Il adresse cette lettre ouverte à Martin Matte et aux téléspectateurs de l’émission Tout le monde en parle.

Nous tenons à réagir aux propos que Martin Matte a tenus lors de l’émission de Tout le monde en parle (TLMEP) le 24 janvier dernier. En effet, dans une portion de l’entrevue, M. Matte aborde sa récente publicité de Maxi, qui a décidé de ne plus imprimer sa circulaire, en expliquant que l’entreprise lui avait dit que «ça n’a pas de sens de couper des arbres» pour imprimer des centaines de milliers de circulaires. Il ajoute: «j’espère que dans cinq ans, on va dire que je peux pas croire qu’on imprimait puis qu’on abattait des arbres pour faire des circulaires».

Comprenons-nous bien, M. Matte a tous les droits de s’exprimer sur les sujets de son choix et notamment contre l’utilisation du papier pour les circulaires. Cependant, ce qui nous pousse à déplorer cette prise de position est qu’il la justifie par une fausseté.

Car rien n’est plus faux que de dire qu’on coupe des arbres pour produire des circulaires. La réalité est qu’il ne se coupe AUCUN arbre pour la production de papier journal (qui sert aux circulaires). Parlez-en aux travailleuses et travailleurs des usines de Dolbeau ou de Gatineau, qui sont représentés par notre syndicat, ils pourront vous le dire. Le papier journal produit dans les usines est fait à partir des résidus de bois engendrés par l’industrie du sciage (production du bois d’œuvre).

Advertisement

Lire la suite