Opérations Forestières

En vedette Nouvelles Nouvelles de l’industrie Sciage Technologie
Aider les usines pour la transformation numérique

Le programme de transformation numérique de FPInnovations permet d’optimiser les opérations et d’améliorer la rentabilité.


17 septembre 2021
Par Marie-Claude Thibault, FPInnovations

Sujets
L’utilisation de leur plateforme numérique permettra à FPInnovations d’accélérer le développement dsolutions concrètes pour pallier le problème de main d’œuvre et améliorer le rendement des usines. Crédit © matejmo / iStock / Getty Images Plus

Les gestionnaires d’usines font face à de nombreux défis pour assurer la rentabilité de leurs opérations. La pénurie de main-d’œuvre, notamment, représente un des problèmes auxquels l’industrie est confrontée. Depuis un certain temps, les jeunes travailleurs sont difficiles à recruter, alors que la main-d’œuvre expérimentée prend de l’âge et ne peut transmettre ses connaissances. 

Le développement d’outils numériques adéquats à l’aide du codage des connaissances de ces travailleurs expérimentés est une avenue envisagée pour remédier à ce problème. Cette approche pourrait contribuer à pallier le manque d’expérience et à diminuer la courbe d’apprentissage.

Afin d’aider l’industrie et ses membres confrontés à une telle situation, FPInnovations a récemment lancé son programme de Transformation numérique, qui vise le partage des apprentissages faits dans les différentes usines afin d’aider l’industrie à optimiser ses activités. 

Advertisement

La force du nombre
La stratégie est la suivante : en répertoriant sur une plateforme numérique les problèmes communs et récurrents et en identifiant leurs causes à l’aide d’outils d’analyse puissants, on vise à proposer des solutions concrètes et par conséquent à réduire les périodes d’arrêt, diminuer les pertes en produits et en revenus et capturer les connaissances.

Même si de nombreuses usines possèdent déjà des outils de collecte de données, ceux-ci servent essentiellement à mesurer l’efficacité du procédé et à produire des rapports de suivi. Toutefois, ils n’apportent pas de solutions ou d’améliorations. Le défi est d’offrir des outils qui permettront de détecter les anomalies en temps réel, soit dès les premiers signes avant défaillances, de lancer une action pour déterminer les causes et d’offrir des pistes de solution pour les résoudre, et cela, dans une approche entièrement automatisée.

Un premier banc d’essai
Une première enquête a été menée par les groupes de Transformation numérique et de Développement des affaires de FPInnovations auprès de l’industrie (membres et non-membres). Cette démarche a permis d’identifier des problèmes récurrents et de valider les procédés prioritaires (p. ex. séchage du bois) qui pourraient être résolus par des solutions numériques. L’organisation a également répertorié les solutions numériques qui sont actuellement utilisées pour gérer ces situations. 

Francis Charette, gestionnaire de la numérisation chez FPInnovations et il pilote le projet sur la transformation numérique.
Crédit FPInnovations

Cette démarche a suscité l’intérêt de nombreux acteurs du secteur manufacturier de la transformation du bois, notamment Effecto, concepteur d’un ERP développé spécifiquement pour optimiser les processus de productions des scieries, et membre affilié de FPInnovations.  Effecto a développé et implanté un système de gestion manufacturière et des outils de traçabilité dans des dizaines d’usines de transformation du bois au Québec, en Europe et aux États-Unis.  Les systèmes d’Effecto permettent la collecte, la structure et la transmission des données relatives aux processus de gestion du sciage, du séchage et du rabotage à la scierie Clermond Hamel.   

« Depuis plus de 15 ans, Effecto n’a cessé de développer des solutions qui s’adap-tent à la réalité de chaque usine et s’intègrent parfaitement aux outils technologiques et équipements déjà en place.  De plus, le logiciel ERP Expert Bois d’Effecto intervient directement sur le terrain, où l’optimisation des processus a le plus grand impact sur la productivité.  Notre association avec FPInnovations nous permet de poursuivre notre mission et d’amener cette optimisation à un autre niveau dans l’industrie de la transformation du bois» nous dit David Fecteau, président de l’entreprise.

La scierie Clermond Hamel participe aussi activement à titre d’industriel pouvant bénéficier du projet en ce qui touche la numérisation de ses opérations entre le sciage, le séchage et le rabotage en donnant à FPInnovations l’accès aux données de ses systèmes de production et de mesure de performance du système. De plus, Séchoirs MEC collabore étroitement avec FPInnovations pour accéder à leur base de données des contrôleurs.

« Le manque de main-d’œuvre expérimentée, capable d’interpréter rapidement les signaux d’alarme et d’y appliquer des solutions efficaces, est un problème répandu dans l’industrie, » souligne Francis Charette, gestionnaire du programme de Transformation numérique chez FPInnovations. « Une plateforme numérique capable d’identifier automatiquement les anomalies et, parallèlement, d’offrir des diagnostics aux problèmes de nombreuses entreprises et proposer des pistes de solution constituerait un énorme avantage pour les entreprises d’un même secteur. » 

La première étape, pour le groupe de Transformation numérique, a consisté en une preuve de concept effectuée en collaboration très étroite avec du personnel d’usines et des fournisseurs de données. Cela nous a permis d’expérimenter une première approche de solution avec SPN Consultants, une entreprise qui détient une technologie éprouvée d’analyse de données en continu et de détection d’anomalies adaptée aux besoins spécifiques de chaque usine. Cette technologie, qui utilise les données recueillies et l’historique des problèmes identifiés, devrait permettre aux usines dans le domaine du sciage, du séchage et du rabotage du bois d’optimiser leurs opérations en réduisant le nombre et le temps d’arrêt non planifiés, en améliorant leur productivité et en assurant la qualité de leur produit. 

L’utilisation de leur plateforme numérique permettra à FPInnovations d’accélérer le développement de solutions concrètes pour pallier le problème de main d’œuvre et améliorer le rendement des usines.

Une collaboration prometteuse

Effecto a développé et implanté un système de gestion manufacturière et des outils de traçabilité dans des dizaines d’usines de transformation du bois au Québec, en Europe et aux États-Unis.
Crédit effecto

Cette première collaboration a mené à la signature d’un protocole d’entente en février dernier avec SPN Consultants pour le développement d’outils d’analyse de donnée en temps réel qui pourront être adaptés aux besoins des usines. Alliée aux données recueillies et aux problèmes identifiés, leur technologie devrait offrir des options de résolution de problèmes liés aux procédés : productivité, qualité, etc. et pourra éventuellement mener à des améliorations de la rentabilité.

« SPN est très heureuse de collaborer avec FPInnovations dans ce projet de transformation numérique et de pouvoir mettre sa technologie au service de l’industrie.  C’est une initiative prometteuse et un projet prioritaire pour SPN, » a déclaré Jean Nehmé, président directeur général de SPN.

Deux projets pilotes en scierie sont en cours pour le développement de systèmes dans un environnement réel. Le premier projet pilote cible les opérations de la scierie, alors que le second vise la chaîne d’approvisionnement du séchage à partir de la sortie du sciage jusqu’au rabotage inclusivement. Si tout se passe bien, la performance et l’efficacité des solutions pour ces deux procédés seront validées et les premiers résultats pour l’industrie obtenus en 2021.

À quoi s’attendre?
L’objectif recherché pour les usines participantes est l’accès à un puissant outil d’analyse capable d’identifier les problèmes immédiatement quand ils surviennent et de proposer des pistes de solution en temps réel. Lors de problèmes plus complexes, le système pourrait permettre de consulter un expert de FPInnovations et résoudre certains problèmes à distance. Grâce à une meilleure évaluation des problèmes, on pourrait éviter des déplacements inutiles, ce qui permettra à FPInnovations de déployer ses ressources spécialisées là où les problèmes sont plus complexes, une économie de temps et d’argent pour l’industrie.

À la demande de l’industrie, la première phase se concentrera sur l’industrie de première transformation du bois, plus spécifiquement les procédés de séchage et de sciage, qui utilisent déjà des outils d’acquisition de données et dont la connaissance du processus de production par FPInnovations permet d’aller au-delà des solutions existantes. Une deuxième phase ciblera d’autres secteurs d’activités en fonction de leurs problématiques propres.

Pour toute information concernant ce projet, veuillez communiquer avec Francis Charette, gestionnaire du groupe Transformation numérique ou Serge Constantineau, gestionnaire du groupe Développement des affaires de FPInnovations.