Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Peu d’espoir de reprise pour les usines d’Amos et de Baie-Comeau


11 mars 2021
Par Guillaume Roy

Après avoir occupé différentes fonctions au sein de l’entreprise, dont celle de chef de la direction financière, Rémi Lalonde est depuis maintenant une semaine le nouveau PDG de Produits forestiers Résolu. Il s’est donné pour mission de poursuivre la transformation de l’entreprise et de développer la plateforme industrielle de l’avenir, mais avec un futur incertain pour les usines de papier journal d’Amos et de Baie-Comeau, fermées depuis près d’un an en raison de l’effondrement de la demande de papier journal.

La chute de la demande mondiale de papier journal se poursuit, et elle vous a forcé à fermer, il y a un an, deux de vos usines, à Amos et à Baie-Comeau. Quel est l’avenir de ces deux gros actifs industriels ?

J’ai débuté chez Résolu en 2009 et depuis 10 ans maintenant, la demande pour le papier journal a chuté de près de 75 %. Depuis le début de la pandémie, on a enregistré une nouvelle chute de 30 % de la demande, et c’est la raison pour laquelle on a dû ajuster nos capacités de production, ce qui a entraîné la fermeture des usines d’Amos et de Baie-Comeau, qui employaient chacune plus ou moins 400 personnes.

On est conscients du rôle économique que l’on joue dans les communautés, mais il n’y a pas une panoplie de solutions.

Advertisement

Lire la suite