Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Un fonds pour une économie à faibles émissions de carbone


22 juin 2017
Par Association des produits forestiers du Canada

L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) voit d’un bon œil la mise en place, par la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Catherine McKenna, et son gouvernement, du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone, d’une valeur de 2 milliards de dollars sur cinq ans. En voici les détails :

  • – Une enveloppe de 1,4 milliard de dollars servira à soutenir les engagements en matière de leadership des provinces et des territoires, qu’ils ont énoncés dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques.
  • – Le reste des fonds sera destiné à la mise en œuvre du Cadre pancanadien et aux projets soumis par les provinces et territoires, municipalités, gouvernements et organisations autochtones, entreprises et organismes à but lucratif et non lucratif. Les projets réussissant le mieux à réduire les émissions de GES et à générer de la croissance propre seront pris en considération pour le financement.

« Le secteur canadien des produits forestiers est un chef de file de la lutte contre les changements climatiques. C’est la première grande industrie canadienne à lancer un plan complet pour réduire ses émissions de carbone par son Défi 30 en 30 des changements climatiques, annoncé en mai 2016 », a expliqué Derek Nighbor, chef de la direction de l’APFC. « Grâce à notre travail dans les forêts canadiennes et dans nos usines ainsi qu’aux produits que nous fabriquons, notre secteur peut à lui seul aider le gouvernement fédéral à atteindre 13 pour cent de son objectif de réduction du carbone d’ici 2030. »

« Comme la plupart de nos activités se trouvent au Canada rural et nordique, nous savons très bien que nos travailleurs et nos collectivités font face à des défis et à des possibilités dans le cadre de notre travail conjoint contre les changements climatiques. L’annonce qu’a faite aujourd’hui la ministre McKenna constitue une réelle occasion pour les entreprises qui souhaitent investir et innover en vue d’une économie à faibles émissions de carbone. »

Advertisment

L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires annuel atteint 67 milliards de dollars et qui représente 2 % du PIB du Canada, est l’un des plus gros employeurs du pays, a des activités dans des centaines de collectivités et procure 230 000 emplois directs d’un océan à l’autre.