Visite d’usines entre le bois franc et le bois d’œuvre

Tamar Atik
Mars 21, 2018
Écrit par Tamar Atik
Lors de son passage à la Convention de Montréal sur le bois, Opérations forestières a eu l'occasion exclusive de se joindre à un groupe d'acheteurs étrangers pour une tournée dans deux scieries du Québec.

Groupe Crête
L'usine du Groupe Crête à Saint-Faustin-Lac-Carré a été le premier arrêt. Le moulin est l'une des deux usines québécoises appartenant à la compagnie - l'autre étant à Chertsey.

À Saint-Faustin-Lac-Carré, le Groupe Crête produit uniquement du bois d’oeuvre - principalement de l'épinette et du sapin, avec une petite quantité de pin gris (environ 5%). Le production est habituellement divisée en deux, mais elle a été de 65% d'épinette et de 35% de sapin cette année, a expliqué Alain Gagnon, directeur des ventes du Groupe Crête.

L'usine produit 150 millions de pieds-planches de résineux par an, certifiés FSC à la demande.

Ses principaux clients sont situés au Québec, en Ontario et aux États-Unis, mais 60% de ses produits sont vendus au Québec.

En plus du bois d'œuvre, l'usine fabrique également des copeaux de bois, qui sont ensuite vendus aux usines de pâtes et papiers - 45% du volume de grumes est envoyé aux usines de pâtes et papiers.

Le moulin a deux écorceuses, qui transforment 35 billes par minute. L’optimisation est effectuée dans la scierie, tandis que le rabotage est effectué dans une usine adjacente. Le découpage est effectué pour couper la longueur maximale possible pour chaque pièce, optimisant ainsi sa longueur.

Dans la chargeuse, la vitesse est de 115 billes par minute. Les pièces trop courtes vont à la déchiqueteuse et sont vendues aux usines de pâtes et papiers susmentionnées.

L'écorce produite à Saint-Faustin-Lac-Carré est brûlée pour produire de l'énergie pour le séchoir et le chauffage de l’usine. Environ 50% de l'écorce de l’usine est utilisée pour la production d'énergie, ce qui représente quatre tonnes d'écorce par ici.

L'usine dispose également de cinq séchoirs discontinus, dont quatre de marque Wellons et une de Cathild.

L'épinette prend environ 35 à 45 heures à sécher, selon la saison (été à hiver), tandis que le sapin prend environ 90 à 110 heures à sécher dans la même gamme saisonnière en raison de sa forte teneur en eau.

Une fois que le bois entre dans la l’usine de rabotage, la machine le sépare par qualité. Chaque pièce est classée en sept catégories. Ensuite, le bois passe aux bacs de tri où 140 morceaux sont classés par minute. Cela équivaut à environ 50 000 pièces par jour. Les pièces sont coupées en fonction du prix du marché pour chaque catégorie, a expliqué Gagnon, qui note que les produits les plus court font six pieds de longueur. Le système est fabriqué pour produire des longueurs nord-américaines.

Scierie Carrière de C.A. Spencer
La Scierie Carrière de C.A. Spencer est une usine spécialisée dans la transformation de bois franc à Lachute.

Scierie Carrière est l'un des deux sites appartenant à C.A. Spencer. La deuxième est Bois Hunting à Waterville, au Québec.

Ensemble, les deux usines produisent 30 millions de pieds-planche de bois par année, ce qui représente environ 60 000 pieds-planche de bois produit en une journée et environ 7 000 pieds-planche produits en une heure.

Les scieries assurent deux quarts de travail de 10 heures, jour et nuit, parmi plus de 150 employés, a expliqué Max Cadrin, représentant des ventes et du marketing.

Le moulin travaille avec différentes épaisseurs de bois. Après le processus d'écorçage (que les membres du tour n'ont pas pu voir à cause des mesures de sécurité), le bois est soumis à un détecteur de métal pour s'assurer qu'aucune pièce ne se trouve dans le bois. Dans le bois franc, le bon bois est à l'extérieur des bûches, a expliqué Michel Ferron, responsable des opérations. Suite à ce processus, des équarri de 2x3 et de 4x4 sont faits.

À la Scierie Carrière, 50% de la production est de l'érable, mais aussi du bouleau, de l'érable rouge, du chêne rouge, du tilleul et du tremble. Ferron ajoute qu'il y a six portes de séchoirs ici à Lachute avec une capacité de séchage 500 000 millions de pieds-planche. Le chêne rouge (qui était sur le site le jour de notre visite) prend 35-36 jours à sécher, a déclaré Ferron.

C.A. Spencer a été fondée en 1908, célébrant sa 110e année d'activité en 2018 et s'étend sur cinq générations.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Évènements

Défi Cecobois 2019
January 17-20, 2019
Paperweek Canada 2019
February 4-7, 2019
Forêt signature
July 5-7, 2019

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.