Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie Bioénergie Biomasse
Production en serre : la route vers l’autosuffisance sera longue


3 juin 2020
Par La Presse

Sujets

Ce diagnostic dur, qui vient du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), explique en bonne partie pourquoi la production en serre a pris du retard au Québec, malgré une forte croissance du marché et l’intérêt accru pour l’achat local.

Le coût de l’énergie, et notamment celui de l’électricité, n’est pas le seul problème de l’industrie serricole. En fait, l’énergie vient au deuxième rang des coûts totaux de la production en serre, précise Claude Laniel, directeur général des Producteurs en serre du Québec, l’association des acteurs de l’industrie. C’est la main-d’œuvre qui coûte le plus cher.

Le coût de la main-d’œuvre des producteurs en serre québécois est deux fois plus élevé que celui des producteurs ontariens, selon le portrait du MAPAQ réalisé en 2015 et mis à jour en 2018. Cela tient au fait que les entreprises québécoises sont beaucoup plus petites que celles de l’Ontario, et qu’elles sont éparpillées sur le territoire.

Advertisment