Opérations Forestières

Marchés Nouvelles de l’industrie
La capacité de production sera-t-elle au rendez-vous ?

Avec 1,3 million de mises en chantiers en 2015 et 1,7 million en 2017, l'industrie du bois devra être en mesure de produire suffisamment de bois et de trouver la main-d'œuvre nécessaire pour transformer la ressource, a souligné Bob Burke, conseiller économique chez RISI, lors de la Convention de Montréal sur le bois le 18 février.


18 février 2015
Par Guillaume Roy
conseiller économique chez RISI Guillaume Roy

Avec 1,3 million de mises en chantiers en 2015 et 1,7 million en 2017, l’industrie du bois devra être en mesure de produire suffisamment de bois et de trouver la main-d’œuvre nécessaire pour transformer la ressource, a souligné Bob Burke, conseiller économique chez RISI, lors de la Convention de Montréal sur le bois le 18 février.

Selon M. Burke, les mises en chantiers seront supérieures aux prévisions, car le ratio approvisionnement/demande se resserre atteignant 84 % en 2015 et 90 % en 2016, ce qui signifie que peu de maisons sont disponibles sur les marchés en croissance.

« La capacité de production de l’industrie sera testée en 2015 », soutient toutefois l’expert qui doute que les entreprises soient en mesure de pleinement répondre à la demande. Il croit que l’approvisionnement en bois ne sera pas le facteur limitatif. La main-d’œuvre devra aussi être eau rendez-vous pour répondre à la demande croissante, dit-il.

Advertisment

La croissance de la demande augmentera la pression sur les prix, qui seront à la hausse, mais également plus volatils, selon l’expert.

Une ombre au tableau : l’accord sur bois d’œuvre entre le Canada et les États-Unis expire en octobre 2015. Un faible dollar canadien pourrait jouer contre les producteurs canadiens.