Opérations Forestières

En vedette Aménagement forestier Récolte
Hausses de la possibilité forestière à prévoir dans la plupart des régions

Les résultats préliminaires du calcul des possibilités forestières laissent entrevoir une hausse dans la plupart des régions du Québec.


11 juillet 2013
Par Guillaume Roy


Sujets

Les résultats préliminaires du calcul des possibilités forestières laissent entrevoir une hausse dans la plupart des régions du Québec. Voici en bref, les augmentations prévues :

AUGMENTATIONS DE LA POSSIBILITÉ FORESTIÈRE
Abitibi-Témiscamingue :
Augmentation de la possibilité forestière de 17%. Le niveau de récolte passe de 3,6 M m3/an à 4,2 M m3/an.

Bas-St-Laurent :
Augmentation de la possibilité forestière de 48%. Le niveau de récolte passe de 832 800 m3/an à 1,2 M m3/an.

Advertisment

Côte-Nord :
Augmentation de la possibilité forestière de 13%. Le niveau de récolte passe de 3,6 M m3/an à 4,1 M m3/an.

Gaspésie :
Augmentation de la possibilité forestière de 24%. Le niveau de récolte passe de 1,5 M m3/an à 1,9 M m3/an.

Laurentides :
Augmentation de la possibilité forestière de 9%. Le niveau de récolte passe de 1,7 M m3/an à 1,8 M m3/an.

Lanaudière :
Augmentation de la possibilité forestière de 1%.

Nord-du-Québec :
Augmentation de la possibilité forestière de 12%. Le niveau de récolte passe de 4 M m3/an à 4,5 M m3/an.

Outaouais
Augmentation de la possibilité forestière de 24%. Le niveau de récolte passe de 2,6 M m3/an à 3,2 M m3/an.

Saguenay-Lac-Saint-Jean :
Augmentation de la possibilité forestière de 1%. Le niveau de récolte demeure près de 7 M m3/an.

RÉDUCTONS DE LA POSSIBILITÉ FORESTIÈRE
Capitale-Nationale / Chaudière-Appalaches :
Réduction de la possibilité forestière de 17%. Le niveau de récolte passe de 837 700 m3/an à 697 700 m3/an.

Estrie :
Réduction de la possibilité forestière de 21%. Le niveau de récolte passe de 67 400 m3/an à 53 300 m3/an.

Mauricie :
Réduction de la possibilité forestière de 5,7%. Le niveau de récolte passe de 4,2 M m3/an à 3,9 M m3/an.

La revue externe des résultats préliminaires du calcul des possibilités forestières pour l’ensemble des unités d’aménagement, initiée par le Forestier en chef, vise plusieurs objectifs. D’abord, fournir aux parties intéressées les résultats préliminaires du calcul des possibilités forestières de même que les prémisses, les méthodes et les outils retenus pour réaliser ce mandat confié au Forestier en chef depuis la création de cette fonction en 2005.

La revue externe a aussi pour objectif de recueillir les commentaires sur les points d’informations et les explications qui seront donnés. « Ces commentaires qui seront recueillis sur nos premières analyses de possibilités forestières et leur cohérence avec les objectifs poursuivis permettront d’enrichir la démarche et les résultats », précise Gérard Szaraz. Les résultats finaux de la détermination des possibilités forestières seront rendus publics plus tard à l’automne 2013 et pourraient entrer en vigueur à compter d’avril 2014.

Rappelons que le Forestier en chef s’est doté d’une Politique de qualité comprenant plusieurs exigences pour encadrer la réalisation du calcul des possibilités forestières. L’une de ces exigences est de diriger l’opération de manière systématique et transparente afin d’assurer la qualité des résultats.

Pour plus de détails, consultez le site du Forestier en chef: http://forestierenchef.gouv.qc.ca/documents/calcul-des-possibilites-forestieres/revue-externe/revue-externe/.