Opérations Forestières

Nouvelles de l’industrie Politiques
Québec présente le guide de construction d’habitations en bois de 5 ou 6 étages

Les lignes directrices émises par la RBQ et le guide de conception rédigé par FPInnovations permettront de considérer plus facilement cette ressource naturelle lors de la construction d'habitations de 5 ou 6 étages.


5 juillet 2013
Par Gouvernement du Québec et CIFQ

La ministre du Travail, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Condition féminine,  Agnès Maltais, annonce la publication de l’ouvrage Construction d’habitations en bois de 5 ou 6 étages – Directives et guide explicatif. Fruit de la collaboration entre la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) et l’institut de recherche FPInnovations, cette publication s’inscrit à l’intérieur de la Charte du bois adoptée récemment par le gouvernement du Québec.

« Avec l’adoption de la Charte du bois, notre gouvernement s’est engagé à mettre en place des stratégies pour accroître l’utilisation du bois dans la construction au Québec. La publication de ce guide constitue un geste concret qui illustre cette volonté ferme de revaloriser ce matériau aux qualités écologiques indéniables. Les lignes directrices émises par la RBQ et le guide de conception rédigé par FPInnovations permettront de considérer plus facilement cette ressource naturelle lors de la construction d’habitations de 5 ou 6 étages », a déclaré la ministre Agnès Maltais.

Une ressource naturelle importante et un processus simplifié

Advertisment

Le Code de construction actuellement en vigueur limite l’utilisation du bois aux bâtiments de 4 étages et moins d’une certaine superficie. Les concepteurs qui désirent ériger des bâtiments en bois de plus grandes dimensions doivent adresser une demande de mesures équivalentes à la RBQ. Les démonstrations à faire dans le cadre de ce processus peuvent s’avérer relativement longues et complexes à réaliser, dissuadant ainsi les concepteurs d’utiliser le bois dans leurs projets.

« Il devenait nécessaire de simplifier le travail des concepteurs et des constructeurs qui souhaitent construire en bois. Des modifications au Code de construction du Québec s’imposaient. Notre gouvernement a interpellé la RBQ afin qu’elle élabore des lignes directrices pour la construction d’édifices en bois de plus de 4 étages. Ces lignes directrices entrent en vigueur dès aujourd’hui. Elles le demeureront jusqu’à ce que des modifications au Code de construction soient apportées de façon permanente », a ajouté la ministre Maltais.

« Nous devons davantage construire en bois, dans l’intérêt de tous les Québécois. Cette ressource a façonné une partie de notre histoire et continue d’être au cœur du développement économique de nos régions », a renchéri  Denis Trottier, député de Roberval et adjoint parlementaire aux forêts.

« Avec la Charte du bois et ce guide, nous souhaitons que le bois soit considéré de façon équitable, pour la construction d’habitations de 5 ou 6 étages, par rapport aux autres matériaux », a conclu la ministre Agnès Maltais.

Ainsi, à certaines conditions et sans avoir à présenter de demande de mesures équivalentes à la RBQ, la construction d’habitations en bois de 5 ou 6 étages est dorénavant permise. Ces conditions, énoncées sous forme de lignes directrices et présentées dans la première section de l’ouvrage publié aujourd’hui, indiquent les éléments essentiels à prendre en compte pour ériger des bâtiments d’habitation en bois de 5 ou 6 étages.

« Il était impératif que la construction d’habitations en bois de 5 ou 6 étages réponde aux grands objectifs du Code de construction. Si les lignes directrices sont respectées, ces constructions auront une qualité équivalente à celle recherchée par les normes en vigueur », a pour sa part déclaré le président-directeur général de la RBQ, Stéphane Labrie.

Suivez le guide!

Afin d’aider les concepteurs dans l’élaboration de leurs projets, le guide de conception, présenté à la section 2 de cette nouvelle publication, décrit les principes à prendre en compte lors de la construction d’habitations en bois de 5 ou 6 étages. Ces principes concernent notamment le type de bois à utiliser, la résistance au feu, les calculs de structure, les détails d’ancrage, etc.

« Les concepteurs et constructeurs doivent bien connaître les caractéristiques et le comportement du bois », a ajouté M. Labrie.

Le guide de conception, rédigé par les experts de FPInnovations est disponible dans le site Web de la RBQ à l’adresse www.rbq.gouv.qc.ca/bois.

Le guide salué par le CIFQ

Le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) salue l’annonce de la publication du Guide de conception d’habitations en bois de 5 ou 6 étages présenté aujourd’hui par la ministre du Travail. La construction d’édifices de 5 et 6 étages en bois permet à l’industrie de conserver ses marchés traditionnels, en plus de répondre aux préoccupations des Québécois quant aux enjeux de dépendance de notre industrie face au marché américain. « Développer le savoir-faire québécois en matière de construction bois permet non seulement d’assurer la transformation locale en produits à valeur ajoutée, de consolider des emplois dans notre industrie, et ultimement d’être plus présent sur nos marchés locaux », a souligné André Tremblay, président-directeur général du CIFQ.

L’industrie réclamait depuis longtemps un traitement plus équitable du bois. La publication du Guide de conception d’habitations en bois de 5 et 6 étages constitue un geste positif en ce sens. Plus de la moitié des mises en chantier résidentielles sont des multilogements, et avec les nouvelles exigences de densification des milieux urbains la tendance évolue vers des bâtiments de plus de 4 étages, soit l’équivalent de 42 % des mises en chantier au Québec, et près de 80 % en Ontario.

« Ce guide rassure nos industriels quant à notre capacité de maintenir nos marchés dans ce type de construction, ce qui représente l’équivalent de 200 millions de dollars et près de 5 % de la production totale de bois d’œuvre québécois. L’extension de cette mesure aux niveaux commercial et institutionnel viendrait assurer potentiellement un 5 % supplémentaire», a tenu à ajouter M. André Tremblay.

Les lignes directrices contenues dans ce guide viennent identifier des solutions pour le secteur de la construction résidentielle. Toutefois l’industrie souhaite que cette approche connaisse un dénouement élargi pour le matériau bois dans les édifices commerciaux et les bâtiments institutionnels. Le CIFQ tient à souligner la collaboration rapide des différents intervenants dans ce dossier dont le gouvernement du Québec, la Régie du bâtiment (RBQ) et FPInnovations, qui ont su reconnaître l’importance de la filière construction bois au Québec.