Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Le gouvernement du Québec annonce des investissements supplémentaires en forêt privée

20 décembre, 2023  par Ministère des Ressources naturelles et des Forêts


À l’occasion de la tenue de la Table nationale sur la forêt privée, qui se déroulait hier, Mme Maïté Blanchette Vézina, ministre des Ressources naturelles et des Forêts, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, a annoncé l’attribution, pour l’année 2023-2024, d’une somme additionnelle de 3,2 M$ pour le Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées (PAMVFP). De plus, l’attribution de 3 M$ pour la forêt privée dans le cadre du Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) a été confirmée.

La bonification de 3,2 M$ du PAMVFP permettra de soutenir les producteurs forestiers dans la mise en valeur de leurs boisés et de mobiliser les propriétaires forestiers à la récolte de bois en forêt privée. Elle servira à réaliser davantage de travaux sylvicoles et à couvrir la hausse des coûts subie, notamment celle du carburant. Une bonification de 5 M$ avait déjà été annoncée en mai 2023. Cette nouvelle somme porte maintenant le budget total du PAMVFP à 37,1 M$ pour l’année financière 2023-2024.

Quant aux 3 M$ alloués en lien avec le PEV 2030, ils visent à atténuer les changements climatiques par l’augmentation du potentiel de séquestration de carbone des forêts commerciales. Cette somme permettra d’accomplir des travaux de boisement de friches et de remise en production des superficies touchées par l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE). Ce montant de 3 M$ s’ajoute à la somme de 1,6 M$ destinée à la production des plants et porte ainsi le total des investissements liés à cette action à 4,6 M$ pour cette année.

Advertisement

Le Plan de mise en œuvre 2023-2025 pour l’amélioration de l’environnement d’affaires des producteurs forestiers a également été présenté. Ce plan prévoit diverses mesures concrètes qui visent à alléger les processus pour gagner en efficacité. Les mesures visent des résultats à court terme en lien direct avec le Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées, dont les producteurs forestiers sont les bénéficiaires finaux.

Citations :

« Les échanges que j’ai eus avec les membres de la Table stratégique de la forêt privée témoignent de l’importance de leur contribution pour développer durablement notre filière forestière. D’ailleurs, j’ai convié les participants et participantes à se mobiliser autour des tables de réflexion sur l’avenir de la forêt, dont j’ai annoncé la tenue récemment.

Quant aux investissements dont il a été question, ils permettront aux agences de la forêt privée de financer des travaux d’aménagement additionnels tout en contribuant à la lutte contre les changements climatiques par la séquestration de carbone. »

Maïté Blanchette Vézina, ministre des Ressources naturelles et des Forêts, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« Un meilleur aménagement forestier est essentiel afin d’accroître la séquestration du carbone pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Le développement durable de nos ressources permettra un Québec plus vert et plus prospère, au bénéfice des générations futures. »

Benoit Charette, ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la région des Laurentides

« Sachant que la mise en valeur des forêts privées repose principalement sur une collaboration entre l’État, les propriétaires de boisés et l’industrie forestière, les partenaires sont fiers de soumettre une proposition qui visent à répondre à des objectifs communs comme l’adaptation des forêts privées aux changements climatiques, l’aménagement durable des forêts, l’accroissement des volumes disponibles à la transformation des bois et l’étalement de l’arrivée massive d’une montagne de bois, situation qui déstructurerait les revenus des producteurs de forêts privées, la planification et la réalisation des travaux sylvicoles ainsi que la transformation des bois.

Nous sommes convaincus de la valeur ajoutée de cette proposition pour l’ensemble de la filière et pour la population québécoise. Elle permettra d’ailleurs de mettre en œuvre la Stratégie nationale de production de bois. »

Rénald Bernier, président de Groupements forestiers Québec

« L’annonce de budgets supplémentaires tombe à point pour soutenir le travail de mise en valeur des forêts privées réalisé par les producteurs forestiers. Nous remercions la ministre et lui offrons notre collaboration pour débloquer davantage de fonds dans les prochaines années pour financer de manière prévisible une stratégie d’investissement sylvicole permettant d’exploiter le plein potentiel des forêts privées. »

Gaétan Boudreault, Président et producteur forestier, Fédération des producteurs forestiers du Québec


Imprimer cette page

Advertisement

Stories continue below