Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Budget fédéral: investissements salués par l’industrie forestière

Le gouvernement injectera 86 millions de dollars pour prolonger de deux ans le programme d'innovation forestière et le programme de développement des marchés.


23 avril 2015
Par Guillaume Roy

Dans son budget présenté cette semaine, Ottawa a reconduit appui à l’innovation et à la transformation dans le secteur forestier, en reconnaissant particulièrement l’important rôle des universités et collèges dans la recherche et le perfectionnement des compétences.

Le gouvernement injectera 86 millions de dollars pour prolonger de deux ans le programme d’innovation forestière et le programme de développement des marchés, notamment par un soutien à FPInnovations, l’un des plus grands centres de recherche privés sans but lucratif au monde. Le budget permet aussi au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) de poursuivre sa collaboration avec les chercheurs du milieu universitaire en foresterie.

L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) voit  d’un bon œil l’aide aux manufacturiers canadiens par le biais d’un report de dix ans de l’impôt en vertu de la déduction pour amortissement accéléré.

Advertisment

« Le secteur des produits forestiers représente 12 pour cent du secteur manufacturier canadien, alors nous sommes heureux de l’initiative de prolonger la DPAA et de l’accent renouvelé sur l’innovation pour nous aider dans notre parcours de transformation », a déclaré David Lindsay, président et chef de la direction de l’APFC. « Ces mesures nous aideront à atteindre les ambitieux objectifs de notre plan Vision2020, à créer de l’activité économique et à soutenir des emplois dans le secteur forestier. »

En vertu de Vision2020, le secteur cherche à générer 20 milliards de dollars de plus en activité économique par de nouveaux produits et marchés, à réduire de 35 % supplémentaires son empreinte sur l’environnement et à renouveler sa main-d’œuvre grâce à 60 000 recrues d’ici la fin de la décennie.

Le budget comprend d’autres initiatives positives : soutien au perfectionnement des compétences, accent sur l’accroissement du commerce et 75 millions de dollars sur trois ans pour poursuivre la mise en œuvre de la Loi sur les espèces en péril afin de protéger diverses espèces du Canada et voir aux mesures nécessaires à leur rétablissement.

Le CIFQ salue le maintien du soutien fédéral à l’innovation
Le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) se réjouit aussi de la volonté du gouvernement fédéral de maintenir ses efforts pour soutenir la transformation du secteur forestier. 

« Ces programmes ont déjà la fait preuve de leur efficacité en soutenant plusieurs projets d’innovation au Québec ainsi que la promotion des produits canadiens sur les marchés. Nous sommes très heureux qu’ils puissent se prolonger de deux ans », a déclaré le président-directeur général du CIFQ, M. André Tremblay.

« L’industrie forestière québécoise est à un important carrefour de son histoire, la chute de la consommation nord-américaine de papier journal et d’autres papiers d’impression l’obligeant à innover dans de nouveaux produits et de nouveaux marchés. L’aide du fédéral devrait éventuellement permettre à certaines entreprises de maintenir leurs activités de transformation dans de nouveaux créneaux », de poursuivre M. André Tremblay.

« Par cette implication budgétaire, le gouvernement canadien reconnaît l’importante contribution de l’industrie forestière à l’économie du pays qui, avec ses 216 500 emplois directs, dont environ 60 000 au Québec, contribue au produit intérieur brut pour près de 21 milliards de dollars », de conclure M. Tremblay.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*