Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Réplique : Une vision réductrice de la régénération forestière


21 janvier 2022
Par La Presse

Je suis loin de partager la vision que Gabriel Arsenault, professeur de sciences politiques de Moncton, a exprimée dans un texte paru dans La Presse le 12 décembre⁠1, où il remet en question l’opportunité de planter massivement des arbres dans le contexte de la lutte contre le réchauffement climatique.

Son but semble être de critiquer le gouvernement libéral de Justin Trudeau pour un manque de leadership en matière de réduction de gaz à effet de serre (GES), mais il y aurait bien d’autres blâmes, plus pertinents, à lui adresser à ce chapitre.

Il existe un large consensus dans la communauté scientifique sur le fait que les arbres captent le dioxyde de carbone durant la majeure partie de leur croissance et qu’ils le séquestrent tant qu’ils n’ont pas entamé leur processus de décomposition naturelle. M. Arsenault appuie son argumentaire en sens contraire sur un rapport de Ressources naturelles Canada qui démontre que nos forêts émettent depuis quelques années plus de CO2 qu’elles n’en capturent.

Advertisement

Lire la suite