Opérations Forestières

En vedette Récolte Transport
Pénurie de camionneurs en vue

Pas loin de la moitié des camionneurs auraient changé de voie entre 2007 et 2011 au Témiscamingue.


20 février 2014
Par La Frontière

Sujets

TÉMISCAMINGUE – Les déboires actuels des travailleurs forestiers découleraient en partie de la crise forestière qui a sévi au Témiscamingue entre 2007 et 2011. Pas loin de la moitié des camionneurs auraient alors changé de voie.

Joël Barrette, propriétaire de Transport Jolatem, en sait quelque chose. Le principal entrepreneur de Tembec a vu son volume de bois annuel chuter de 300 000 tonnes à 35 000 tonnes lorsque la crise a éclaté. «Dans les bonnes années, je transportais le bois avec mes trois camions et 27 camionneurs-propriétaires, a-t-il relaté. Aujourd’hui, avec la reprise forestière, j’ai toujours mes trois camions et 15 camionneurs-propriétaires pour un volume de 280 000 T.»

La dernière équipe de camionneurs avec chargeuse qui travaillait sur les lots privés a récemment joint les rangs de Transport Jolatem. C’est ce dernier départ qui a pris les producteurs de court. D’aucuns l’auront attribué aux meilleures conditions, dont un escompte sur l’essence, offertes à ceux qui transportent le bois prélevé en forêt publique pour l’industrie.

Advertisment

Lire la suite