Opérations Forestières

En vedette Aménagement forestier Récolte
L’APFC offre un prix d’excellence pour les jeunes autochtones

La bourse de 2500 $ qui accompagne le prix est destinée aux jeunes de 18 à 25 ans actuellement inscrits à un programme d'apprentissage, un programme collégial ou universitaire.


18 septembre 2013
Par Association des produits forestiers du Canada

Sujets

OTTAWA 17 septembre 2013 – L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) lance un appel de candidatures pour son prix d’excellence annuel destiné aux jeunes Autochtones, dans le cadre de ses efforts pour attirer plus de travailleurs des Premières nations dans le secteur forestier.

Le prix sera remis à un membre des Premières nations, un Métis ou un Inuit qui fait état d’un solide dossier scolaire, qui est déterminé dans son domaine d’étude et souhaite faire carrière dans le secteur forestier. La bourse de 2500 $ qui accompagne le prix est destinée aux jeunes de 18 à 25 ans actuellement inscrits à un programme d’apprentissage, un programme collégial ou universitaire.

« Nous savons qu’il existe un lien historique spécial entre les communautés autochtones et l’industrie des produits forestiers », a indiqué David Lindsay, président et chef de la direction de l’APFC. « Il est très important pour nous de recruter parmi nos voisins, partenaires de longue date et employés potentiels du Canada rural, notamment parmi les jeunes Autochtones ».

Advertisment

Dans le cadre de son programme Vision2020, l’APFC a établi l’ambitieux objectif de renouveler sa main-d’œuvre en embauchant 60 000 nouveaux employés d’ici la fin de la décennie, notamment en engageant plus de membres des Premières nations, de femmes et de nouveaux Canadiens. Vision2020 vise également un accroissement de l’activité économique de l’ordre de 20 milliards de dollars grâce à de nouveaux produits et marchés et une amélioration de 35 % supplémentaire de la performance environnementale du secteur forestier.

C’est la deuxième fois que l’APFC remet ce prix. Le premier Prix d’excellence pour les jeunes Autochtones avait été remis à Baillie Redfern, étudiante à la maîtrise en science et technologie du génome à l’Université de la Colombie-Britannique. Membre du regroupement métis Painted Feather Woodland en Ontario, Mme Redfern étudie comment utiliser les bioingrédients de la fibre de bois pour créer des bioproduits dans les domaines pharmaceutique et cosmétique.

La période de mise en candidature pour le Prix d’excellence pour les jeunes Autochtones se termine le 30 novembre 2013. On trouvera des informations sur la façon de poser sa candidature au www.fpac.ca/youthawardFR

Environ 17 000 Autochtones travaillent actuellement dans l’industrie des produits forestiers, ce qui fait du secteur le plus gros employeur des travailleurs des Premières nations.