Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
La progression des vers de terre dans la forêt boréale inquiète des scientifiques


2 septembre 2021
Par ici.radio-canada.ca

L’invasion progressive de la forêt boréale par les vers de terre bouleverse la biodiversité et favoriserait le rejet de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, selon des scientifiques.

D’après les spécialistes, la majorité des vers de terre d’Amérique du Nord auraient disparu lors de la dernière glaciation il y a 10 000 ans, mais c’est avec l’arrivée d’Européens au 18e siècle que ces lombrics ont été réintroduits sur le continent.

Aujourd’hui, à la grande inquiétude des climatologues, les vers de terre étendent leur aire de répartition vers le nord, dans la forêt boréale.

Advertisement

La diversité des forêts menacée

Erin Cameron, professeur de sciences de l’environnement à l’Université Saint Mary’s d’Halifax, étudie les vers de terre envahissants. Il a constaté que ces derniers entraînent une diminution de 50 % de la présence d’autres invertébrés indigènes.