Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
La main-d’œuvre en forêt, toujours difficile à trouver


27 février 2020
Par Le Manic

La pénurie de main-d’œuvre frappe dans à peu près tous les secteurs d’activité économique, mais elle est particulièrement criante du côté de la forêt, s’il faut en croire le syndicat Unifor.

« On a un problème majeur en forêt, c’est la difficulté de recruter la main-d’œuvre », a soutenu le président québécois d’Unifor, Renaud Gagné, de passage à Baie-Comeau mardi pour tâter le pouls de ses membres.

« Si on n’est pas capables de sortir le bois de la forêt parce qu’on manque de camionneurs, si on n’est pas capable d’opérer la scierie parce qu’il manque de monde, ce sont les copeaux qui ne seront pas au rendez-vous pour la papetière », a soutenu M. Gagné en ajoutant qu’en ce qui concerne la main-d’œuvre au sein de l’usine de papier, « on est au minimum du minimum ».

Advertisment

Lire la suite


Imprimer cette page

À propos




1 Comment » for La main-d’œuvre en forêt, toujours difficile à trouver
  1. Annie Rivest dit :

    Estce qu’on commence à considérer du changement aux pratiques sylvicoles et de coupes avec évidence nos forêts sont de plus en plus souffrantes et elles nous montrent qu’on doit changer notre approche.Aussi je trouve deplorable qu’on parle de nos forêts seulement en terme de profit Et de productivité….La forêt c tellement plus que ça c notre milieu de vie cest ce qui fait que l’air qu’on respire est saine c elle qui offre un habitat pour la faune et la flore et Aussi qui nous permet de faire. Is activités de plein air malheureusement on la prend pour acquis et on agit comme si c’était une ressource inépuisable.Je suis reboiseur depuis 12 ans et j’ai vu toutes sortes de choses qui ne faisait pas de sens dans l’bois…Des déserts de sables,des mises en andins qui nuit à la régénération des prescriptions erronées et évidemment aucune diversité dans ce qu’on plante.Au moins dans l’ouest canadien on mixte les essences pour essayer de rétablir un certain équilibre et Aussi prévenir les maladies on continue de planter des secteurs entiers d’épinettes en Gaspésie quand la tordeuse est entrain de ravager les forêts?Les forêts de pin blanc Et pin Rouge sont en déclins mais dans plusieurs secteurs on en reboisepas .Jespere de Tout mon coeur que les choses vont changer…Jai planter dans terrains remplis de déchets de coupe et malgré que c plus difficile physiquement ça Fais beaucoup plus de sens car le sol n’est pas mis à nu…l’humus contient Aussi la vie mais on ne le considère pas il filtre l’air encore plus que nos arbres

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*