Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Relever le défi de trouver de la main-d’oeuvre


1 mars 2018
Par Le Quotidien
Crédit : Le Quotidien

La pérennité de l’industrie forestière québécoise passe par de nouvelles politiques d’employabilité pour les femmes, les autochtones et une immigration mieux ciblée pour faire face à la crise de la main-d’œuvre qui se fait déjà sentir dans les usines du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Résolu a besoin de 160 employés pour combler des postes dans ses usines de la région. Ce chiffre illustre à lui seul tout le défi de l’industrie forestière qui doit affronter, comme plusieurs autres secteurs économiques, une pénurie de main-d’œuvre qui ne fera que s’amplifier à très court terme.

De passage dans la région mercredi, le président et directeur général du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), Denis Lebel, a identifié un certain nombre de défis que doit affronter l’industrie. Il identifie celui de la main-d’œuvre comme étant le plus important et signale que l’industrie devra se « faire belle » pour attirer les jeunes.

Advertisment

« Il n’y a pas de solution miracle, mais bien un ensemble de moyens qu’il faudra mettre de l’avant pour combler les besoins. Nous voulons vendre du bois et des produits de la forêt, mais pour y parvenir, il faut des travailleurs pour récolter des arbres et les transformer en usine », a insisté le patron du CIFQ qui interpelle les gouvernements pour prendre le taureau par les cornes.

Lire la suite