Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
FPInnovations achète de nouveaux terrains pour mettre en valeur les biomatériaux


24 octobre 2017
Par Technoparc Montréal

Technoparc Montréal et FPInnovations ont conclu la transaction d’achats de terrains par FPInnovations en vue de sa mise en place au Technoparc de Montréal. Les terrains, totalisant une superficie de plus de 360 000 pieds carrés (33 400 mètres carrés), sont situés dans la partie sud du Technoparc de Montréal, soit la section Éco-campus Hubert Reeves

« Je suis heureux de cette première étape envers la réalisation d’un centre d’innovation intégré en biomatériaux d’envergure internationale, sous le leadership de FPInnovations. Il s’agit, pour la grande région de Montréal ainsi que pour l’industrie forestière québécoise et canadienne, d’une occasion de montrer la voie dans le domaine des biomatériaux et des technologies propres, » a affirmé M. Pierre Lapointe, président et chef de la direction de FPInnovations. « L’emplacement choisi au Technoparc nous permettra de nous rapprocher de nos partenaires actuels, facilitera les déplacements de nos futurs collaborateurs et permettra à nos employés de travailler dans un environnement qui favorise l’innovation et la collaboration », a-t-il ajouté.  

« Nous sommes très fiers de cette transaction qui souligne un véritable coup d’envoi dans le développement de l’Éco-campus Hubert Reeves. L’implantation de FPInnovations correspond exactement au type d’entreprises résidentes qui recherchent un lieu de travail offrant une parfaite symbiose entre l’humain et la nature. Nous sommes convaincus que l’arrivée de FPInnovations suscitera un intérêt grandissant pour les entreprises qui désirent s’installer dans un environnement dans lequel la protection de la nature est une priorité », selon M. Mario Monette, président-directeur général de Technoparc Montréal. 

Advertisment

 « L’Éco-campus est un site unique en Amérique du Nord. Il a été pensé afin d’accueillir des entreprises de recherche en technologies propres (Clean-Tech), un secteur que nous voulons développer à Saint-Laurent. En effet, ce type d’entreprises souhaitent s’établir dans un milieu où la biodiversité est préservée… et il s’agit de l’une des valeurs principales de notre administration! La signature d’une entente avec cette première entreprise confirme la vision de développement à long terme du territoire et les membres du conseil et moi en sommes très fiers », a déclaré le maire de l’Arrondissement Saint-Laurent, M. Alan DeSousa.