Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Développer davantage les technologies innovantes

L'APFC souhaite que le programme ITIF reçoive 500 millions de dollars de plus pour les six prochaines années.


8 novembre 2013
Par Association des produits forestiers du Canada

OTTAWA, le 7 nov. 2013 – L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) demande au gouvernement fédéral de reconduire et de renflouer le très fructueux programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière (ITIF) pour aider le secteur à développer davantage les technologies innovantes.

L’APFC souhaite que le programme ITIF reçoive 500 millions de dollars de plus pour les six prochaines années, en commençant par un modeste 25 millions l’an prochain, pour tenir compte des contraintes financières du gouvernement, pour ensuite augmenter graduellement jusqu’à 150 millions de dollars pour les deux dernières années du programme. La vice-présidente principale de l’APFC, Catherine Cobden, a fait cette demande aujourd’hui lors des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes.

« Notre industrie est reconnaissante de l’important soutien fourni par le gouvernement fédéral ces dernières années pour contribuer à notre transformation », a indiqué Mme Cobden. « Le secteur doit faire le gros du travail, mais nous avons toujours besoin du partenariat avec le gouvernement pour réduire le risque associé à l’innovation et amener les nouvelles technologies à l’étape finale de commercialisation. Le programme ITIF est un modèle stratégique éprouvé pour ce partenariat. »

Advertisment

Le programme a été mis en place en 2010 pour encourager l’innovation dans le secteur forestier par un soutien à des projets inédits, à l’étape de la démonstration et de l’application commerciale. Le programme, doté d’une enveloppe de 100 millions de dollars, a alors reçu 107 projets pour une valeur totale de 2 milliards de dollars. Jusqu’ici, il a contribué à 15 technologies, notamment la production de méthanol à partir des matières résiduelles d’une usine de pâte d’Alberta Pacific Forest Industries, un projet unique de production de bioénergie à partir des effluents de Millar Western et la première usine nord-américaine de production de panneaux OSB spéciaux et courants sur une même chaîne de production chez Tolko. En outre, le programme ITIF mobilise de nouveaux investissements dans l’industrie canadienne dans des petites localités où les entreprises forestières constituent le principal employeur. « Dans le cadre de notre programme Vision2020, l’industrie forestière vise à produire 20 milliards de dollars de plus en activité économique grâce aux nouveaux produits et marchés », a expliqué Mme Cobden. « Un programme ciblé comme ITIF est essentiel pour nous aider à développer des produits innovateurs, à créer de nouveaux emplois, en particulier au Canada rural, et à améliorer la viabilité économique du secteur. »

L’APFC demande aussi au gouvernement d’étendre son soutien à la recherche et au développement en foresterie aux huit réseaux universitaires de l’organisme FIBRE (Forest Innovation by Research and Education) ainsi que d’élargir les critères d’admissibilité du Fonds de biocarburants ProGen de Technologies du développement durable Canada (TDDC) à d’autres secteurs de la bioéconomie.