Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Les arbres, source de sécheresse?


13 août 2020
Par La Presse

Les arbres rafraîchissent les villes, mais quand ils croissent davantage que la normale, ils augmentent le risque de sécheresse estivale, selon une nouvelle étude européenne. Comme les arbres poussent de plus en plus tôt au printemps à cause du réchauffement climatique, ils seraient en partie responsables de l’augmentation de la fréquence des sécheresses.

Le Rhin en 2012

L’idée de cette analyse est venue à Ana Bastos, de l’Université de Munich, après une sécheresse importante en 2012 qui a menacé la navigation sur le Rhin. « Les photos étaient saisissantes », dit en entrevue Mme Bastos, qui est l’auteure principale de l’étude publiée au début du mois de juin dans la revue Science Advances. « Avec des collègues, on s’est demandé quel était l’effet d’une telle sécheresse sur les écosystèmes. Nous avons été surpris de voir que non seulement la sécheresse avait des impacts sur la végétation, mais que la végétation était aussi elle-même à l’origine de la sécheresse. »

Printemps hâtifs

L’année 2012 avait été marquée par un printemps hâtif, associé aux changements climatiques. « Ça a fait croître la végétation, notamment les arbres, plus tôt que d’habitude, dit Mme Bastos. On savait que les trois vagues de chaleur importantes du XXIsiècle en Europe, en 2002 en France, en 2010 en Russie, puis en 2012 un peu partout, avaient été causées par un phénomène météorologique d’interaction entre un sol sec et une atmosphère chaude. Il y a plus d’évaporation, ça change l’équilibre énergétique et ça emprisonne l’eau dans l’atmosphère. En 2012, ce phénomène avait été précipité par la croissance des arbres, qui avaient tiré beaucoup d’eau des sols au printemps et en avaient envoyé sous forme de vapeur dans l’atmosphère. On estime que 50 % de la sécheresse de 2012 s’explique par la croissance de la végétation tôt au printemps. »

Advertisment

Lire la suite