Opérations Forestières

En vedette Bioénergie Biomasse
Bioraffinage: des investissements trop risqués selon Richard Garneau


14 mai 2015
Par lapresse.ca

Sujets

Le président et chef de la direction de Résolu, Richard Garneau, juge que les conditions essentielles à la mise en place d’un vaste programme de relance de l’industrie forestière au Québec tel que préconisé par le professeur de l’Université Robert Beauregard ne sont pas réunies pour susciter l’intérêt des investisseurs.

Le rapport, commandé par le gouvernement péquiste lors du Rendez-vous de la forêt québécoise de Saint-Félicien, fait état de la nécessité pour le Québec et l’industrie de poser des gestes importants afin de relancer l’industrie. Sans quoi, écrivait le professeur, l’industrie forestière risquait d’entreprendre un lent déclin. La base de ce grand virage repose sur la construction dans les régions du Québec de deux ou trois usines modernes de pâte chimique pour être en mesure de transformer la fibre en cellulose. Richard Garneau juge pertinent de présenter une telle solution pour être en mesure de compenser pour la réduction dans d’autres marchés des produits de la forêt. Résolu a racheté l’usine de Saint-Félicien en raison du potentiel des marchés pour le futur.

La pâte produite dans ces usines trouve de nombreuses applications et est intégrée à plusieurs produits nécessaires dans la construction ou les papiers de tissu. Le problème réside dans les investissements nécessaires pour en arriver à rentabiliser à long terme des investissements de cet ordre.

Advertisment

Lire la suite