Des antimicrobiens dans le bois

Le Devoir
Mai 16, 2018
Écrit par Le Devoir
Des antimicrobiens dans le bois
Crédit : Le Devoir
En découvrant l’importante activité antimicrobienne de plusieurs composés chimiques extraits du peuplier faux tremble, des chercheurs de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) viennent de trouver une nouvelle façon de revaloriser l’immense quantité de résidus de bois générés par l’industrie forestière.

« Le peuplier faux tremble est l’essence d’arbre parmi les feuillus qui est la plus utilisée dans l’industrie forestière au Québec. Il représente à lui seul 8,3 % du commerce forestier », souligne d’entrée de jeu l’étudiante Annabelle St-Pierre de l’UQTR, qui présentait hier les résultats de ses recherches dans le cadre du 86e congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), qui se déroule cette semaine à Saguenay.

Actuellement, les résidus de sciage du peuplier faux tremble, qui sont principalement des écorces, sont envoyés dans une usine de cogénération, où on les brûle pour en tirer de l’énergie sous forme de chaleur et d’électricité. Pour le moment, il s’agit du seul débouché pour ces abondants résidus.

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.