Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Que devient le bois d’œuvre?


16 janvier 2019
Par Le Courant

En 2018, le prix du bois d’œuvre n’a cessé de subir d’importantes variations. Tout au long de l’année, la ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, a travaillé à négocier l’entente commerciale qui a remplacé l’Accord de Libre-Échange nord-américain (ALÉNA) avec les États-Unis et le Mexique, mais cet accord ne tient pas compte des intérêts des compagnies forestières.

Ces dernières doivent donc attendre que les gouvernements canadien et américain réussissent à s’entendre ou fassent valoir leur point de vue devant un tribunal du commerce.

Le député fédéral de la circonscription de Pontiac, William Amos, a expliqué, lors d’une entrevue à la radio, où en sont les discussions concernant la vente de bois d’œuvre à la frontière avec les États-Unis: «On travaille d’arrache-pied pour inclure dans l’ALENA un mécanisme de règlement des différends sous les chapitres 19 et 20 et l’accord les maintient dans son intégralité. Ce sont des mécanismes utilisés depuis longtemps par les travailleurs forestiers. On a protégé ceux par lesquels on va pouvoir gagner encore devant les tribunaux. On travaille là-dessus présentement, mais les procédures juridiques ça prend du temps». 

Advertisment

Lire la suite