Plan d’aménagement spécial pour la récupération des bois affectés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette au lac Kénogami

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec
Août 07, 2019
Écrit par Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annonce la mise en œuvre du plan d’aménagement spécial qui prévoit, au cours de la saison 2019-2020, la récupération d’environ 388 000 mètres cubes de bois affectés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) au sud du lac Kénogami.

Impératifs économiques, écologiques et de sécurité

Un plan d’aménagement spécial sert à assurer la récupération des bois et la réalisation des traitements sylvicoles appropriés avant que les arbres ne deviennent impropres à la transformation. Cette méthode évite la perte de volumes de bois à court terme, lesquels seraient autrement récoltés dans des peuplements sains. Ces récoltes seront composées d’essences résineuses à 80 %, lesquelles sont vulnérables à la TBE. La dégradation d’une forêt atteinte par la TBE s’échelonne sur une période de 5 à 10 ans. Dans le cas particulier du lac Kénogami, les observations de défoliation causée par la TBE ont débuté en 2008. Des actions concertées sont rendues nécessaires afin de limiter les pertes de matière ligneuse.

La récolte d’arbres en perdition dans un secteur fréquenté réduit également les risques liés aux feux de forêt et aux chablis (arbres renversés par le vent). La transformation à temps de ces arbres permet d’éviter leur décomposition, donc le relâchement progressif du CO2, un gaz à effet de serre, contenu dans leur matière ligneuse. Ces travaux favorisent également la régénération de la forêt et accélèrent son retour à un état de peuplement sain. Ainsi, toutes les aires où il y aura une récolte d’arbres seront régénérées, redémarrant aussi un nouveau cycle de séquestration du carbone.

Consultation accrue du public

Au cours de l’hiver 2019, le personnel du Ministère a soumis ce plan d’aménagement spécial à la consultation publique. Il a également transmis l’information à plus de 1 200 usagers du territoire. Ces initiatives ont mené à 14 rencontres, 13 ententes d’harmonisation et à l’intégration de 53 mesures au plan d’aménagement spécial. Ces mesures portent notamment sur l’atténuation de l’effet visuel de la récolte et sur la protection de la qualité de l’eau, entre autres par la diminution des aires de récoltes afin de limiter l’érosion du sol par la pluie. Ces démarches ont visé à maximiser la participation du public au processus de planification forestière des secteurs situés au sud du lac Kénogami.

>Plan d’aménagement spécial pour la récupération des bois affectés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette au lac Kénogami 

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.