Construire en bois pour réduire les GES

La Presse +
Juin 05, 2019
Écrit par La Presse +
Miser sur les constructions en bois plutôt qu’en acier ou en béton aiderait le Québec à se rapprocher de ses cibles de réduction de gaz à effet de serre. C’est ce qu’a soutenu hier Charles Breton, étudiant au doctorat, qui est convaincu que la province a une belle occasion sur les plans à la fois économique et écologique devant elle.

« L’idée n’est pas de dire que le bois doit être utilisé partout et qu’il n’a aucun impact. Mais on sait qu’il faut limiter l’usage des carburants fossiles le plus possible, et je pense qu’on a ici des moyens de le faire en utilisant des matériaux qui sont renouvelables et qui captent même du carbone », a affirmé à La Presse celui qui mène ses travaux au sein de la Chaire industrielle de recherche sur la construction écoresponsable en bois de l’Université Laval.

L’argument de M. Breton est technique, mais il vaut la peine d’être expliqué. Il existe des analyses de cycle de vie qui étudient le bilan carbone de chaque type de matériaux sur l’ensemble de leur durée de vie. Le hic, selon Charles Breton, c’est que ces calculs « ne décrivent pas bien les impacts du bois » et qu’ils « sous-estiment ses avantages ».

Lire la suite

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Évènements

Forêt signature
July 5-7, 2019
Woodrise
September 30-3, 2019
Expo Grands Travaux
May 1-2, 2020

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.