Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Distinctions 2020 de l’OIFQ


11 novembre 2020
Par OIFQ

L’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec a décerné ses distinctions annuelles lors de son assemblé générale qui s’est tenue en Webdiffusion, le 5 novembre dernier, à Québec. C’est le président de l’Ordre, M. François Laliberté, ing.f., qui a procédé à la remise des distinctions « Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinère », d’ « Ingénieur forestier de l’année », de la « Médaille de l’Ordre ».


 

Distinction Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière

La « Distinction Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière » est remise à une personne extérieure à la profession dont les actions auront fait progresser la cause forestière et contribué à l’avancement et au rayonnement de la profession.

Advertisment

Cette année, l’Ordre a choisi de remettre la « Distinction Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière » à Madame Carole Tremblay, agr.

Distinc HGJL

Carole Tremblay est agronome spécialisée en horticulture et arboriculture et membre en règle de l’Ordre des agronomes du Québec depuis 1982. Elle cumule 40 ans d’expérience en foresterie urbaine et en arboriculture. Elle est arboricultrice certifiée par l’ISA depuis 2016.

Pendant plus de trente ans, elle a œuvré activement au maintien et à l’enrichissement de la forêt urbaine de la ville de Montréal et agi comme courroie de transmission entre les grands objectifs de l’administration et les équipes d’arboriculture et d’horticulture avant d’associer son expertise à celle de l’ingénieure forestière Gynnie Tremblay, dans la création de la firme TRAME-VERTE, en 2012.

Tout au long de sa carrière, son amour pour les arbres urbains, ses connaissances et son désir de les partager n’ont cessé d’augmenter. Que ce soit par des formations, des activités de sensibilisation, des collaborations avec les médias ou par la participation à la rédaction de documents de référence en foresterie urbaine, Mme Carole Tremblay a grandement contribué et continue de contribuer à la démocratisation et à l’avancement de l’arboriculture au Québec.

Mme Tremblay a collaboré tout au long de sa carrière avec de nombreux ingénieurs forestiers afin de mettre ses connaissances en arboriculture au service de la foresterie urbaine. On dit de Carole Tremblay que c’est une travailleuse acharnée, une pédagogue passionnée et une collègue engagée et agréable à côtoyer. Mme Tremblay a laissé, par ses réalisations, ses publications et par son implication personnelle dans les contacts professionnels, des collègues plus au fait de l’aménagement de l’arbre en milieu rurbain.

Pour ces raisons, l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec est fier de remettre la Distinction Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière 2020 à Madame Carole Tremblay.

Ingénieure forestière de l’année

Le titre d’« Ingénieur forestier de l’année » est décerné à un membre pour souligner sa contribution exceptionnelle au développement et à la promotion de la profession d’ingénieur forestier. Le ou la récipiendaire devra s’être démarqué dans les sphères d’activité de notre profession, notamment en ayant fait preuve d’initiative, de leadership ou d’innovation. Il aura ainsi favorisé le rayonnement de la profession ou généré des retombées significatives pour l’avancement du domaine forestier, et ce, dans le cadre d’un mandat spécial ou de son emploi régulier.

L’année 2020 marquera l’histoire de cette distinction. En effet, pour la première fois depuis que cette distinction a été instituée, c’est la première fois qu’une ingénieure forestière la reçoit. Cette année, c’est donc avec une très grande fierté que l’Ordre a choisi de décerner le titre d’« Ingénieur forestier de l’année » à Madame Marie-Eve Sigouin, ing.f.

Distinc INGEF

Marie-Eve Sigouin occupe depuis 2011 le poste de coordonnatrice certification forestière chez Matériaux Innovants Rayonier (RYAM). C’est dans le cadre de ses fonctions qu’elle s’est impliquée dans la conception, l’organisation et la réalisation du premier Forum transfrontalier sur la population de caribou forestier Detour/Kesagami, les 2 et 3 décembre 2019, à Pikogan. Cet événement a été l’occasion de réunir des intervenants du Québec et de l’Ontario afin de partager des informations et de définir des actions conjointes d’aménagement forestier, de conservation et de rétablissement de la population de caribou forestier de ce territoire.

 

Mme Sigouin a organisé ce forum en collaboration avec des membres de la communauté algonquine Abitibiwinni de Pikogan ainsi que la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec).

Ce sont plus de 50 personnes de tous les horizons qui se sont réunies pour partager de l’information sur les connaissances et les multiples projets ou initiatives en lien avec la population transfrontalière de caribou forestier Detour/Kesagami. La diversité de la provenance des participants a certes été un facteur clé dans la réussite de ce forum. C’est sans nul doute le leadership persuasif de Marie-Eve Sigouin ainsi que sa diplomatie, son approche d’ouverture avec les représentants des communautés autochtones et groupes environnementaux qui ont permis une telle mobilisation. Il est également impressionnant de voir la représentation des communautés autochtones qui ont participé. Bien entendu, la communauté algonquine de Pikogan a été au premier plan dans le déroulement des deux journées et leur accueil à ce Forum a été mentionné comme un élément remarquable de l’événement. Outre le partage d’informations, cette rencontre a permis de tenir des discussions constructives, ainsi que de créer ou de consolider des liens entre les différents intervenants en vue de collaborations interprovinciales futures.

L’événement a permis aux participants de chaque province de présenter et d’échanger sur leurs connaissances de la population de caribou de Detour/Kesagami, tant d’un point de vue traditionnel que scientifique. Marie-Eve Sigouin a fait excellente figure comme coordonnatrice de l’événement ainsi qu’animatrice des ateliers de travail. Son esprit de synthèse s’est distingué et aux dires de plusieurs, s’est avéré remarquable pour assurer le succès de l’événement.

À travers son dynamisme, ses talents de mobilisatrice, de conciliatrice ainsi que sa sensibilité envers tous les utilisateurs de la forêt et les ressources qu’elle abrite, madame Sigouin fait rayonner de belle façon la profession d’ingénieure forestière ici et ailleurs au Canada. L’Ordre est heureux de souligner la passion et l’implication de cette ingénieure forestière en lui décernant le titre d’Ingénieure forestière de l’année 2020.

Médaille de l’Ordre

La « Médaille de l’Ordre » est remise annuellement à un ingénieur forestier qui, par ses qualités personnelles et ses différentes réalisations, aura marqué de façon significative l’avancement et le rayonnement de la profession, et ce, tout au long de sa carrière.

Cette année, l’Ordre a choisi de remettre la « Médaille de l’Ordre » à monsieur Jocelyn Lessard, ing.f.

Distinc Médaille

Au cours de sa riche et diversifiée carrière professionnelle, toujours active, Jocelyn Lessard a démontré un engagement constant à l’égard d’une foresterie de coopération, pensée et mise en œuvre par et pour les gens. Il a œuvré et porté sa contribution, tant à l’échelle locale sur le terrain, que nationale, voire même internationale, en forêt privée, communautaire et publique.

Dans les années 1980, un sociologue de l’Université Laval, M. Louis Guay, a réalisé un profil sociologique des ingénieurs forestiers. Selon plusieurs, Jocelyn Lessard aurait bien pu lui servir d’inspiration. Selon cette étude, être utile à la société a été soulevé comme étant le premier trait qui caractérise les ingénieurs forestiers; cela correspond parfaitement à Jocelyn Lessard.

On dit de Jocelyn Lessard que c’est un ingénieur forestier qui est à la fois idéaliste et pragmatique. Pour lui, la vision est importante, car elle nous permet de nous dépasser, mais il sait aussi que pour faire des changements en forêt, il faut du temps. Ainsi, ses 21 ans à la direction générale de la Fédération québécoise des coopératives forestières ont été marqués par un grand respect des arbres ainsi que des humains. Par ses actions, il a permis à la Fédération et ses membres de toujours être à l’avant-garde de l’évolution des pratiques forestières et de la planification forestière. Aujourd’hui, cette fédération de coopératives forestières est devenue un des acteurs incontournables du secteur tant pas son expertise sectorielle que par sa capacité à mobiliser les ressources humaines, financières et politiques capables de faire croître le secteur.

Pour Jocelyn Lessard, la forêt est plus qu’une source de matière ligneuse. Il s’agit d’une ressource précieuse dont les humains ont la garde. Dans ce contexte, la coopération entre les humains et la nature s’imposent pour en faire une exploitation équitable et durable.

Ceux et celles qui ont eu le privilège et le plaisir de côtoyer Jocelyn Lessard à titre professionnel et personnel retiennent qu’il s’appuie sur une pensée rigoureuse et l’analyse fine des enjeux à traiter. Il fait preuve d’un grand talent de communicateur sensible, ses articles mensuels du Monde forestier et les nombreux mémoires et avis en témoignent. Il porte une vision positive et rassembleuse pour faire face aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux, en plus d’afficher un haut sens politique dans un contexte d’incertitudes. Il est déterminé, engagé et tenace pour faire valoir les convictions qu’il partage. Sans l’ombre d’un doute, il a fait rayonner la profession bien au-delà du secteur forestier, et cela, dans le plus grand respect des personnes.

Ainsi, en raison de ses grandes qualités personnelles et professionnelles et d’une reconnaissance hors du commun de ses pairs pour l’ensemble de sa carrière, l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec est très fier de compter dans ses rangs, un ingénieur forestier d’une telle envergure et c’est avec honneur qu’il décerne à monsieur Jocelyn Lessard, ing.f., la « Médaille de l’Ordre » 2020.


 Au nom du Conseil d’administration de l’OIFQ, le président de l’Ordre, monsieur François Laliberté, ing.f., M.Sc., désire féliciter chaudement les récipiendaires des Distinctions 2020.