Opérations Forestières

En vedette Aménagement forestier Récolte
Unir nos forces pour assurer l’avenir de nos forêts


4 décembre 2013
Par Denis Trottier

Sujets

Les 21 et 22 novembre dernier, le gouvernement du Québec a convié l’ensemble des acteurs du domaine forestier au Rendez-vous national de la forêt québécoise. Cette encontre historique, à laquelle ont assisté la première ministre Pauline Marois et de nombreux membres du gouvernement, était une occasion unique  de redéfinir ce secteur d’avenir pour le Québec.

Totalisant 675 M$ sur trois ans, ces investissements permettront la mise en place de mesures concrètes pour le secteur forestier, en plus de répondre aux demandes des différents partenaires.

Plus de 250 personnes et une qua-rantaine d’intervenants venant de tous les milieux, que ce soit du secteur de l’aménagement sylvicole, des travailleurs, des partenaires syndicaux, des entreprises, des communautés de nos régions forestières, des communautés autochtones, des groupes environnementaux et des partenaires de recherche, se sont regroupés autour d’une même table avec la volonté de trouver des solutions concrètes.

Advertisment

Les discussions ont permis de dégager un large consensus autour d’une vision commune de l’avenir de la filière bois. Ensemble, nous avons convenu des gestes à poser afin que le secteur forestier québécois occupe une place de chef de file de l’économie verte grâce à des entreprises innovantes et compétitives.

Ce rendez-vous s’est conclu par la mise en place de trois importants chantiers :

  • le chantier sur une stratégie de production de bois, présidé par M. Robert Beauregard, doyen de la Fa-culté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval;
  • le chantier sur l’efficacité dans la livraison des programmes de la forêt privée, présidé par M. Michel Belley, économiste;
  • le chantier sur les améliorations à apporter à la mise en œuvre du régime forestier, présidé par Mme Paule Têtu, adjointe à la vice-rectrice à la recherche et à la création et directrice du Bureau pour l’internationalisation et le partenariat en recherche.

Un comité directeur, présidé par la mi-nistre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, assurera le suivi ainsi que la mise en place de ces trois chantiers. J’y siègerai en compagnie des trois présidents de chantiers.

En plus des investissements annoncés, un forum stratégique gouvernement-industrie, coprésidé par la ministre des Ressources naturelles et un dirigeant d’entreprise, sera mis sur pied pour définir des priorités d’action afin d’assurer la pérennité et le développement de l’industrie forestière.

Le gouvernement a la ferme volonté de favoriser un juste équilibre entre la conservation de la biodiversité et la production de bois. Ainsi, les mesures visant à intensifier la sylviculture seront soumises à une approche concertée répondant aux particularités des territoires forestiers.

Le gouvernement adoptera également des dispositions pour préserver les conditions de travail des travailleurs forestiers québécois. Emploi-Québec enga-gera une somme de 45 M$ sur trois ans pour poursuivre les efforts en matière de développement des compétences et accompagner les futurs travailleurs, la main-d’œuvre et les entreprises.

Cette réflexion nationale sur la fi-lière bois comme moteur d’une nouvelle économie verte a permis de dégager un consensus quant au plan d’action à adopter pour les prochaines années. À partir de maintenant, tous les acteurs du secteur forestier travailleront dans le même sens et avec les mêmes objectifs.

L’industrie forestière est promise à un bel avenir. Elle est un fleuron de notre économie et fait partie de notre identité. C’est pourquoi nous coordonnons nos efforts. Parce que c’est ensemble que nous devons agir pour que la forêt redevienne source de fierté et de prospérité pour le Québec et ses régions.

Le Rendez-vous national de la forêt fut un réel succès aux dires de tous les intervenants et de tous les participants. Il en ressort un message très positif qui nous motive tous à mettre en place l’industrie forestière du 21e siècle.

Denis Trottier

Député de Roberval

Adjoint parlementaire à la ministre des Ressources naturelles (volet forêts)