Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Un virage vers l’immigration et l’automatisation

La beauceronne Boa-Franc a déjà investi plus de 125 M$ pour agrandir et moderniser ses installations


14 novembre 2018
Par Le Journal de Québec

Les 2e et 3e transformations du bois représentent une part importante des activités de l’industrie forestière au Québec. Boa-Franc, qui fabrique des planchers de bois franc préverni, compte 515 employés, dont 425 à Saint-Georges de Beauce, ce qui en fait le deuxième plus important employeur de la municipalité derrière Manac.

Avec un taux de chômage qui tourne autour de 3 %, le recrutement de la main-d’œuvre reste difficile pour Boa-Franc.

« On a une attrition naturelle de 5 % à 8 % annuellement. Donc, ça nous prend entre 20 à 25 nouvelles personnes juste pour maintenir le même niveau d’employés, en plus de ce qu’on a besoin pour soutenir la croissance », affirme Pierre Thabet, propriétaire.

Advertisment

Face à ce défi, l’entreprise a investi massivement dans l’automatisation et le recrutement à l’international. Dix Colombiens et cinq Français ont été embauchés au cours des derniers mois, et ce n’est qu’un début.  

Lire la suite


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*