Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Un projet de recherche pour accroître les exportations de bâtiments préfabriqués en bois


21 juin 2018
Par Cabinet du ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises à l'Allègement réglementaire et au Développement économique régional

Le gouvernement du Québec attribue, par l’entremise du Programme d’appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d’excellence (PADS), une aide financière de 287 396 $ au créneau d’excellence Bois Chaudière‑Appalaches (BOCA) pour appuyer la réalisation du projet de recherche intitulé Initiative sur la construction industrialisée. D’une durée de trois ans et évalué à plus de 578 000 $, ce projet est piloté par l’Université Laval dans le cadre de la Chaire industrielle de recherche sur la construction écoresponsable en bois.

L’initiative vise la conception et la mise en place d’outils innovants et stratégiques destinés au domaine de la construction industrialisée, afin de répondre aux enjeux soulevés par les entreprises manufacturières du secteur des bâtiments préfabriqués. À terme, elle permettra notamment d’accroître la quantité de bois utilisée lors de la construction de bâtiments résidentiels, institutionnels et commerciaux au Québec. De plus, elle contribuera à renforcer le savoir-faire québécois dans le domaine de la construction de bâtiments préfabriqués en hauteur, permettant de stimuler davantage les exportations au sein de l’industrie.

Le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, M. Stéphane Billette, en a fait l’annonce aujourd’hui.

Advertisment

Citations :
« La région de la Chaudière‑Appalaches est réputée pour sa capacité d’innover et son savoir‑faire reconnus mondialement au sein du secteur de la transformation du bois, notamment en ce qui a trait à la construction industrialisée. C’est avec fierté que notre gouvernement soutient le créneau d’excellence BOCA, lequel s’appuie sur la complémentarité et la mobilisation d’organisations qui, comme l’Université Laval, favorisent la recherche et l’innovation dans cet important secteur de l’économie régionale. »

Stéphane Billette, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional

« Les chercheurs et les étudiants de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval, un établissement d’enseignement phare de la Capitale‑Nationale, font assurément partie du bassin de chercheurs québécois reconnus pour leur savoir‑faire indéniable dans les secteurs forestier et de la transformation du bois. Nous nous faisons un devoir de soutenir des acteurs de la recherche et de l’innovation qui constituent des partenaires durables de notre gouvernement dans ses efforts pour assurer la croissance de secteurs clés de notre économie, tels que la filière forestière québécoise. »

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale‑Nationale

« Cette initiative de recherche regroupe de nombreux partenaires de l’industrie forestière québécoise et des organismes qui, au même titre que notre gouvernement, ont à cœur de stimuler l’utilisation du bois au Québec ainsi que les exportations au sein du secteur de la construction industrialisée. À ce propos, je salue les membres du créneau d’excellence BOCA, les représentants des entreprises Maisons Laprise, Groupe Pro‑Fab, Les structures Ultratec, FPInnovations, Soprema et Produits forestiers Résolu, ainsi que ceux de la Société d’habitation du Québec et du gouvernement fédéral pour leur engagement et leur participation à la réussite de cet important projet de recherche, piloté par l’Université Laval. »

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la région de l’Abitibi‑Témiscamingue et ministre responsable de la région du Nord‑du‑Québec

« Cet important projet de recherche permettra de consolider l’expertise développée notamment par les membres du créneau d’excellence BOCA dans la région de la Chaudière‑Appalaches, en plus de renforcer l’innovation des PME du secteur de la construction industrialisée. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous nous associons à la réalisation de cette initiative porteuse pour la vitalité économique de notre région et de tout le Québec. »

Dominique Vien, députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière‑Appalaches