Opérations Forestières

En vedette Équipement Sciage
Un nouveau manuel pour le séchage

Un outil de référence pour les sciages d’épinette, de pin et de sapin.


26 mars 2013
Par Peter Garrahan FPInnovations

Sujets
Une connaissance de la structure du bois aide le lecteur à comprendre la relation entre le bois et l’humidité et les raisons sous-jacentes expliquant le retrait, le gauchissement et les défauts liés aux contraintes.

En Amérique du Nord, FPInnovations (auparavant Forintek et les laboratoires de produits forestiers de l’Est et de l’Ouest), tout comme le US Forest Products Lab, ont pris l’initiative de rédiger des manuels sur le séchage au séchoir. La préparation d’un nouveau manuel, ou la révision d’un document existant, représente une entreprise d’envergure; un retour en arrière nous apprend qu’il faut attendre tous les 25 à 30 ans pour y voir des changements ou ajouts importants.

FPInnovations présente Le séchage de sciages du groupe Épinette-Pin-Sapin, son tout nouveau manuel destiné aux opérateurs de séchoirs, qui aborde particulièrement le séchage des sciages du groupe ÉPS. Les essences particulières de ce groupe et les procédés de séchage qui y sont associés sont uniques au Canada (ainsi qu’à une partie des États-Unis) et justifient la préparation d’un manuel spécialisé.

Depuis de nombreuses années, FPInnovations (et ses prédécesseurs) est très engagée dans le domaine du séchage du bois. Depuis près de 30 ans, ses experts sont très actifs dans la recherche et le développement de services techniques propres à l’industrie du séchage de sciages du groupe ÉPS. Conséquemment, ils ont cumulé une source considérable d’information, disponible jusqu’à ce jour par le biais des rapports de recherche et, dans une certaine mesure, des articles publiés dans cette revue.

Advertisment

Ce nouveau manuel couvre un vaste éventail de sujets, depuis les principes de base du séchage jusqu’à l’application de techniques de séchage propres à ce groupe d’essences, des produits de construction de base aux classes supérieures utilisées pour les produits d’ingénierie (semelles de poutrelles, bois lamellé-collé, etc.). Les auteurs, des laboratoires de l’Est et de l’Ouest de FPInnovations – Division Forintek, ont tenté de formuler des solutions englobant de nombreuses questions relatives à la ressource ou aux opérations de séchage.

Le manuel compte 21 chapitres qui couvrent la plupart des aspects du séchage, depuis les principes de base jusqu’à l’application de techniques d’opération d’un séchoir.

Les principes de base
Les premiers chapitres fournissent des renseignements de base importants pour quiconque fait le séchage du bois ainsi que pour ceux qui désirent mieux comprendre les propriétés du bois et les principes d’humidité du bois. Les Jozsa, chercheur de renommée internationale et spécialiste des propriétés et de l’anatomie du bois (maintenant retraité de notre laboratoire de Vancouver), y a largement contribué, entre autres grâce à ses fameuses représentations graphiques de la structure du bois.

Les concepts d’humidité du bois et de mesure du taux d’humidité dans le bois sont décrits en détail. On y présente, entre autres, les procédures d’établissement de la teneur en humidité selon la méthode au four. Les principes et pratiques associés à l’utilisation d’humidimètres portatifs ou en continu sont abordés. Les résultats des nombreuses études menées par FPInnovations sur les facteurs influençant la performance des humidimètres y sont présentés.

Tant les humidimètres à résistance électrique que diélectriques y sont décrits. Par exemple, l’effet de la température sur la lecture de ces deux types d’humidimètres y est abordé, et ce, pour un vaste éventail de températures

ambiantes. Même si les humidimètres diélectriques sont moins touchés par ces variations de température, il faut tout de même savoir rajuster la lecture dans certaines conditions.

Les diverses technologies
Le manuel présente une brève description des différentes technologies de séchage du bois. Il s’attarde toutefois aux opérations des séchoirs à air chaud climatisé, qui constituent le principal type d’équipement utilisé pour le séchage des sciages d’ÉPS au Canada.

Plusieurs sections traitent de l’entretien des séchoirs et de la résolution des problèmes d’équipement. Par exemple, un tableau montre de quelle façon la prise de température dans différents secteurs du séchoir peut nous éclairer sur la performance du séchoir. Des recommandations sont faites aux opérateurs de séchoirs d’ÉPS afin de cibler une variation de la température sèche à l’entrée n’excédant pas +/-5 °F (+/-2,8 °C) entre les différents secteurs du séchoir.

Sechage 1

Sechage 2

La variabilité entre les essences
Une grande attention est portée à la variabilité des essences et à son incidence sur la productivité du séchage et la qualité finale du produit. On y propose des techniques d’opération du séchoir permettant de réduire les effets des différences inhérentes entre les essences. Le prétriage, utilisé pour obtenir une plus grande uniformité du séchage, et le reséchage, qui permet une meilleure gestion des essences à séchage lent, sont abordés en détail.

L’exploitation d’un séchoir
Les deux principales tâches liées à l’exploitation d’un séchoir à air chaud sont le suivi du processus de séchage et la sélection et la mise en place du meilleur programme de séchage. Des chapitres traitent de chacun de ces sujets. Tous voudraient connaître la « formule magique » qui procurerait le rendement optimal de séchage en termes de qualité et de productivité. Le message véhiculé par ce manuel est qu’il n’y a pas d’approche miracle pour le séchage du bois, mais que le succès du résultat est plutôt dans la compréhension des principes du séchage, la connaissance des essences qui sont séchées et des capacités de l’équipement utilisé. Pour cette raison, le lecteur doit d’abord étudier ces sections avant de consulter le chapitre 15 (Programme de séchage) de façon à sélectionner le(s) programme(s) adapté(s) à ses opérations de séchage.

Les opérations d’après-séchage incluent des questions comme l’évaluation de la qualité du produit séché et les pratiques de contrôle de la qualité. Le manuel présente une description des défauts de séchage et de leurs causes, de même que des moyens pour diminuer la portée de ces défauts. Par exemple, l’application efficace d’une charge sur le dessus du chargement peut réduire de 50 % les pertes causées par des défauts dans les 10 à 15 rangées supérieures du paquet de bois.

Les procédures de contrôle de la qualité présentées dans le manuel expliquent comment mieux utiliser les données de TH finale souvent notées de façon routinière. La distribution de la TH finale peut en effet permettre de diagnostiquer des problèmes dans le séchoir ou d’évaluer le séchage d’essences mixtes. Un graphique montre par exemple comment une répartition asymétrique de la TH finale combinée à un grand écart-type peut résulter en une quantité appréciable de sciages surséchés, et ce, afin de ramener la quantité de bois humide à un niveau acceptable.

Finalement, le manuel se penche sur le traitement à la chaleur utilisé pour répondre aux exigences phytosanitaires, la consommation d’énergie (thermique et électrique) et aborde quelques questions d’ordre économique.

Le manuel est disponible sous le titre Le séchage de sciages du groupe Épinette-Pin-Sapin ainsi qu’en anglais. Pour se procurer un exemplaire, communiquez avec le service des publications au : 604 222-5743 (région de l’Ouest) ou 418 659-2647 (région de l’Est) ou à l’adresse courriel suivante : publications.forintek@fpinnovations.ca.

On peut également le commander par le site http://www.fpinnovations.ca/index.htm. Il suffit d’ouvrir une session sur le site de Forintek, cliquer sur « Publications » et ensuite sur « Publications spéciales » pour avoir accès au formulaire de commande.    •


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*