Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Un coup de barre nécessaire pour enrichir la forêt


15 août 2019
Par La Terre de chez nous

Le Québec possède un joyau, soit la 12e plus grande superficie en forêts au monde. Plusieurs intervenants, dont le ministère des Forêts, affirment cependant qu’on ne maximise pas son plein potentiel et estiment qu’il est temps de se retrousser les manches afin de créer plus de richesse avec les arbres, tout en les exploitant de façon durable.

« Le diamètre [des arbres] est trop petit et on manque de bois mûr. […] On a des problèmes de rentabilité des activités forestières. Il faut donner un coup de barre », a lancé l’ingénieur forestier Martin Cloutier lors de Carrefour Forêt, un événement qui a eu lieu à Québec plus tôt cette année où 2 000 participants sont venus discuter de la création de valeur en foresterie.

En entrevue avec La Terre, le directeur général de l’aménagement forestier au ministère des Forêts du Québec, Marc Plante, a admis que les plus beaux peuplements ont été récoltés il y a une cinquantaine d’années. « Le message qu’il faut passer, c’est que les pratiques qu’on met maintenant en place doivent améliorer les peuplements. Il faut aussi mieux suivre ce qu’on fait. Dans les 25 dernières années, on a eu une foresterie axée sur la production de volume, avec une perception que les travaux sylvicoles étaient intuitivement rentables, mais ce ne l’était pas. Il faut calculer et s’assurer d’obtenir un retour positif sur l’investissement », a-t-il martelé.

Advertisment

Lire la suite