Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Tempête médiatique entre Résolu et Greenpeace


13 mars 2015
Par Guillaume Roy

La fermeture de la machine à papier #9 à l’usine d’Alma de Produits forestiers Résolu (PFR) a déclenché une véritable levée de bouclier. Après l’envolée du maire de Saguenay, Jean Tremblay contre Greenpeace, différents intervenants ont fait des appels au calme pour trouver des solutions à ce conflit. 

Hier, le premier ministre Philippe Couillard a demandé à Greenpeace de penser davantage aux employés touchés par ses pertes d’emplois lorsqu’ils font pression sur des multunationales comme Résolu. Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, a aussi tenter de tempérer les esprits en invitant tous les intervenants régionaux autour d’une même table dans le dossier opposant PFR à Greenpeace.

Pour sa part, la CSN estime qu’il est grand temps de régler le problème qui affecte la capacité de PFR de conserver tous ses clients qui exigent la certification environnementale et sociale FSC (Forest Stewardship Council). La CSN croit que PFR doit récupérer sa certification et agir en ce sens dès maintenant.

Advertisment

Ayant été informé que Greenpeace tenterait maintenant de convaincre d’autres clients de ne plus faire affaire avec Produits forestiers Résolu, le syndicat Unifor a de son côté appellé à une intervention urgente du gouvernement dans le dossier. « Ça n’a plus de bon sens, le gouvernement qui est le seul véritable acteur à pouvoir dénouer les problèmes doit agir, car la situation continue de se dégrader et les emplois continuent de se perdre », a critiqué M. Gagné.

Nicolas Mainvile, directeur de Greenpeace Québec, estime pour sa part que ‘est la perte de ces certificats FSC qui est à l’origine des tensions au Saguenay – Lac-St-Jean.