Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Tembec réduit sa perte


28 janvier 2016
Par Tembec

Tembec a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 354 millions $ au trimestre terminé le 26 décembre 2015, comparativement aux 332 millions $ enregistrés à la même période de l’an dernier. La Compagnie a réalisé une perte nette de 28 millions $ (0,28 $ par action) pour le trimestre terminé en décembre 2015, comparativement à une perte nette de 62 millions $ (0,62 $ par action) au trimestre de décembre 2014. Les résultats du trimestre courant incluent une perte hors trésorerie de 24 millions $ liée à la conversion de la dette libellée en dollars US. Le bénéfice d’exploitation avant amortissement et autres éléments (BAIIA ajusté) a été de 29 millions $ pour les trois mois terminés le 26 décembre 2015, comparative! ment au BAIIA ajusté de 20 millions $ enregistré au trimestre correspondant de l’an passé et au BAIIA ajusté de 36 millions $ du trimestre précédent.

Résultats par secteur d’activité

Durant le trimestre terminé le 26 décembre 2015, le secteur des pâtes de cellulose de spécialités a produit un BAIIA ajusté de 19 millions $ et un chiffre d’affaires de 109 millions $, comparativement à un BAIIA ajusté de 15 millions $ et à un chiffre d’affaires de 121 millions $ au trimestre de septembre 2015. Le chiffre d’affaires des pâtes a diminué de 8 millions $ suite à la baisse des expéditions de la catégorie de spécialités. Le chiffre d’affaires des produits chimiques a diminué de 4 millions $ principalement à cause d’une baisse des expéditions des produits de résine. Les prix de vente déclarés en dollars canadiens pour les catégories de spécialités étaient relativement inchangés. L’avantage d’un dollar canadien plus faible pour l’usine de Témiscaming a été compensé par! une gamme de produits plus faible, ce qui a réduit les prix moyens de vente en dollars américains. L’augmentation de 78 $ la tonne métrique du prix de vente de viscose et autres catégories était due à la hausse des prix de vente en dollars US et au dollar canadien plus faible. Dans l’ensemble, les prix plus élevés de catégorie de viscose ont augmenté le BAIIA ajusté de 2 millions $. Les expéditions ont représenté 80 % de la capacité comparativement à 87 % au cours du trimestre de septembre 2015. Les deux usines de pâtes n’ont eu aucun temps d’arrêt d’entretien majeur au cours des trimestres de septembre 2015 ou de décembre 2015. L’usine de Témiscaming a vu une amélioration dans la productivité et a produit 4 200 tonnes métriques de plus qu’au trimestre précédent. La production accrue combinée à des coûts inférieurs pour les produits chimiques, l’énergie et les m! atériaux d’entretien ont réduit les coûts de 5 millions $ à cet établissement par rapport au trimestre précédent. Ceci a été partiellement compensé par un écart de volume négatif de 2 millions $ en raison de la baisse des volumes de pâtes de spécialités. Le BAIIA ajusté des produits chimiques a diminué de 1 million $ par rapport au trimestre précédent.

Le secteur des produits forestiers a inscrit un BAIIA ajusté négatif de 1 million $ et un chiffre d’affaires de 110 millions $ au trimestre terminé le 26 décembre 2015, comparativement à un BAIIA ajusté de 4 millions $ et à un chiffre d’affaires de 107 millions $ au trimestre précédent. Le chiffre d’affaires a augmenté de 3 millions $ par suite d’une hausse des expéditions du bois d’œuvre de SPÉ, partiellement compensée par une baisse des prix de bois d’œuvre. Les expéditions de bois d’œuvre ont atteint 92 % de la capacité, contre 84 % au trimestre précédent. Pendant le trimestre de décembre 2015, le prix repère du bois d’œuvre en débits toutes longueurs a diminué de 5 $ US par mpmp tandis que celui du bois de colombage s’est déprécié de 32 $ US par mpmp! . La devise a été un facteur favorable, le dollar canadien s’étant situé en moyenne à 0,749 $ US, une baisse de 2,1 % par rapport à 0,765 $ US au trimestre précédent. L’effet net sur les prix de vente en dollars canadiens a été une diminution de 22 $ par mpmp, ce qui a diminué le BAIIA ajusté de 4 millions $. Les coûts de fabrication pour les scieries ont augmenté de 1 million $. Les mois d’automne et d’hiver sont normalement des périodes de coûts d’exploitation plus élevés.

Advertisment

Le secteur des pâtes à papier a produit un BAIIA ajusté négatif de 2 millions $ et un chiffre d’affaires de 68 millions $ pour le trimestre terminé le 26 décembre 2015, comparativement à un BAIIA ajusté de 7 millions $ et à un chiffre d’affaires de 80 millions $ pour le trimestre de septembre 2015. La diminution de 12 millions $ du chiffre d’affaires provenait d’expéditions et de prix plus faibles. Le prix repère (livrée en Chine) de la pâte kraft d’eucalyptus blanchie (BEK) a diminué de 40 $ US la tonne métrique. Le marché des pâtes à papier à haut rendement a suivi une tendance similaire, avec la baisse des prix moyens de 33 $ US la tonne métrique. La baisse de la valeur relative du dollar canadien a partiellement compensé la baisse des prix en dollars US. Globalement, les prix de vente moyens en! dollars canadiens ont diminué de 30 $ la tonne métrique, diminuant le BAIIA ajusté de 4 millions $. Les expéditions de pâtes ont égalé 83 % de la capacité, comparativement à 92 % au trimestre précédent. Au trimestre de décembre 2015, les deux usines de pâtes ont produit 30 500 tonnes métriques de moins comparativement au trimestre précédent. En réponse à la faiblesse des conditions du marché, l’usine de Témiscaming a été en arrêt pendant un total de 33 jours. L’usine de Matane a aussi perdu cinq jours en raison de travaux d’entretien majeurs planifiés. En conséquence, les coûts ont augmenté de 4 millions $.

Le secteur des papiers a produit un BAIIA ajusté de 16 millions $ et un chiffre d’affaires de 94 millions $ au cours du trimestre terminé le 26 décembre 2015, comparativement à un BAIIA ajusté de 13 millions $ et à un chiffre d’affaires de 91 millions $ au trimestre de septembre 2015. L’augmentation de 3 millions $ du chiffre d’affaires s’explique par une hausse des expéditions de papier journal. Le marché du carton blanchi couché était stable. Les expéditions de carton blanchi couché ont représenté 90 % de la capacité, comparativement à 93 % au trimestre précédent. Le prix repère a été inchangé à 1 180 $ US la tonne américaine. L’affaiblissement du dollar canadien était un facteur positif. Globalement, les prix de vente moyens pour le carton blanchi couché ont augment! é de 32 $ la tonne métrique, augmentant le BAIIA ajusté de 1 million $. Les coûts de fabrication étaient relativement inchangés. Le marché du papier journal est demeuré faible avec la baisse continue de la demande en Amérique du Nord. Les expéditions de papier journal ont représenté 98 % de la capacité, comparativement à 77 % au trimestre précédent. Le prix repère du papier journal a diminué de 13 $ US la tonne métrique. La gamme de produits plus faible a réduit les prix en dollars US d’un autre 11 $ US la tonne métrique. La baisse notée précédemment dans la valeur relative du dollar canadien a partiellement compensé la baisse des prix en dollars US et les prix de vente en dollars canadiens de papier journal ont diminué de 19 $ la tonne métrique, réduisant le BAIIA ajusté de 1 million $. Les coûts de fabrication à l’usine de papier journal d! e Kapuskasing ont diminué de 3 millions $ suite à une hausse de productivité et à une baisse des coûts d’énergie.

Perspectives

Dans l’ensemble, les résultats d’exploitation trimestriels de décembre 2015 ont été meilleurs que prévu. La baisse des prix en dollars US du bois d’œuvre et des pâtes à haut rendement avait été prévue. Sur le côté positif, tous les secteurs ont bénéficié de la baisse de la valeur relative du dollar canadien. De plus, les résultats trimestriels de décembre 2015 du secteur des pâtes de cellulose de spécialités ont augmenté de 4 millions $, les avantages du projet de cogénération de Témiscaming ayant été réalisés pour la première fois. L’usine de pâtes a connu une réduction des coûts d’énergie et d’exploitation ainsi qu’une hausse dans la productivité. Les négociations sur les prix et les volumes avec les clients de cellulose de spécialités pour l’année calendrier 2016 so! nt maintenant terminées. Dans l’ensemble, il y aura très peu de changement dans les prix en dollars US et en euros d’une année à l’autre, mais il y aura probablement une réduction de 1 % à 2 % en raison de la gamme des produits. Alors que les volumes de pâtes de spécialités devraient être similaires, l’augmentation de la production à l’usine de Témiscaming sera principalement dirigée vers les marchés de viscose. Le BAIIA ajusté du secteur des produits forestiers a diminué de 5 millions $ en raison de la baisse des prix, avec les catégories de colombage connaissant la plus forte baisse. Les marchés du bois d’œuvre sont actuellement difficiles à évaluer, mais les niveaux relativement faibles des stocks combinés à l’amélioration saisonnière de la demande devraient conduire à des prix plus élevés dans les prochains trimestres. Le BAIIA ajusté du secteur des pâtes à papier a ! diminué de 9 millions $ en raison de la faiblesse de la demande et des prix. En conséquence, l’usine de Témiscaming a été en arrêt pendant 33 jours, ce qui a entraîné des coûts plus élevés. Une certaine amélioration des prix et de la demande est anticipée, mais le prochain trimestre restera assez difficile. Le BAIIA ajusté du secteur des papiers a augmenté de 3 millions $ principalement en raison des coûts plus faibles à l’usine de papier journal de Kapuskasing. Une augmentation du prix de 20 $ US la tonne métrique a été récemment mise en place pour le papier journal et des augmentations supplémentaires pourraient se produire. Bien que la demande de carton blanchi couché soit stable, les fluctuations monétaires ont conduit à une concurrence accrue des producteurs européens ainsi qu’à des pressions sur les prix dans certains marché! ;s de carton blanchi. Pour l’avenir, la baisse récente de la valeur du dollar canadien aura un impact favorable sur les résultats financiers. Bien que la Compagnie prévoit une amélioration significative dans les résultats d’exploitation d’une année à l’autre, l’ampleur de l’augmentation sera influencée par des facteurs externes tels que les taux de change et le niveau de l’activité économique mondiale.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*