Opérations Forestières

Marchés Nouvelles de l’industrie
Tembec: perte de 16M$ au 2e trimestre


5 août 2015
Par Tembec

Tembec a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 365 millions $ au trimestre terminé le 27 juin 2015, comparativement aux 404 millions $ enregistrés à la même période de l’an dernier. La Compagnie a réalisé une perte nette de 16 millions $ (0,16 $ par action) pour le trimestre terminé en juin 2015, comparativement à un bénéfice net de 30 millions $ (0,30 $ par action) au trimestre de juin 2014. Les résultats du trimestre courant incluent environ 12 millions $ de surcoûts liés à la maintenance majeure planifiée menée à deux grands sites d’exploitation. Le bénéfice d’exploitation avant amortissement et autres éléments (BAIIA ajusté) a été de 2 millions $ pour les trois mois terminés le 27 juin 2015, comparative! ment au BAIIA ajusté de 30 millions $ enregistré au trimestre de l’an passé et au BAIIA ajusté de 12 millions $ du trimestre précédent.

Résultats par secteur d’activité

Durant le trimestre terminé en juin 2015, le secteur des pâtes de cellulose de spécialités a produit un BAIIA ajusté négatif de 6 millions $ et un chiffre d’affaires de 108 millions $, comparativement à un BAIIA ajusté de 3 millions $ et à un chiffre d’affaires de 105 millions $ au trimestre précédent. L’augmentation du chiffre d’affaires de 3 millions $ vient d’expéditions de catégories de spécialités et de viscose plus élevées, ainsi que les produits de lignines, partiellement atténuée par une baisse des prix pour les catégories de pâtes de spécialités. La demande plus faible pour certaines catégories de spécialités qui a commencé en fin 2014 s’est poursuivie dans la première moitié de l’année calendrier 2015. La diminution de 63 $ par tonne des prix de vente déclarés en dollars canadie! ns pour les catégories de spécialités était en partie due à la devise puisque l’euro a faibli de 2,6 %, affectant négativement les prix pour les ventes de l’usine de pâtes de Tartas. Un écart sur gamme défavorable à l’usine de Témiscaming a également contribué à des prix de vente moyens plus faibles pour les catégories de spécialités. Les prix en dollars US pour les catégories de viscose étaient relativement inchangés. Le marché des catégories de viscose demeure surapprovisionné, ce qui maintient les prix relativement bas. Globalement, la baisse des prix des pâtes a réduit le BAIIA ajusté de 3 millions $. Les expéditions ont représenté 78 % de la capacité comparativement à 75 % au cours du trimestre de mars 2015. Les résultats du trimestre de juin 2015 ont été affectés de manière significative par l’entretien majeur planifié aux deux us! ines de pâtes. L’usine de Tartas, qui effectue des travaux d’entretien majeurs tous les 18 mois, était inactive pendant environ deux semaines en avril 2015. L’usine de Témiscaming, qui effectue des travaux d’entretien majeurs tous les 12 mois, a été inactive pendant environ une semaine en mai 2015. Globalement, les coûts de maintenance ont augmenté de 7 millions $ d’un trimestre à l’autre. Ce temps d’arrêt significatif a engendré une diminution de 10 600 tonnes métriques de production, générant un écart négatif de 5 millions $ par les coûts fixes non absorbés. L’impact négatif de l’entretien plus élevé a été partiellement compensé par une réduction de 3 millions $ en coûts d’énergie à l’usine de Témiscaming, due en grande partie à l’amélioration continue de l’efficacité de la nouvelle chaudière et de la nouvelle turbine.

Advertisment

Le secteur des produits forestiers a inscrit un BAIIA ajusté négatif de 3 millions $ et un chiffre d’affaires de 103 millions $ au trimestre terminé en juin 2015, comparativement à un BAIIA ajusté de 4 millions $ et à un chiffre d’affaires de 113 millions $ au trimestre précédent. Le chiffre d’affaires a diminué de 10 millions $ par suite d’une baisse des prix du bois d’œuvre de SPÉ et par la baisse saisonnière des ventes de billes de bois à des tiers. Les expéditions de bois d’œuvre ont atteint 83 % de la capacité, contre 81 % au trimestre précédent. Pendant le trimestre de juin 2015, le prix repère du bois d’œuvre en débits toutes longueurs a diminué de 44 $ US par mpmp tandis que celui du bois de colombage s’est déprécié de 35 $ US par mpmp. La devise n’a pas é! té un facteur important, le dollar canadien s’étant situé en moyenne à 0,813 $ US, une hausse de 0,7 % par rapport à 0,807 $ US au trimestre précédent. L’effet combiné sur les prix de vente en dollars canadiens a été une diminution d’environ 40 $ par mpmp, ce qui a diminué le BAIIA ajusté de 7 millions $. L’effet des coûts de fabrication saisonniers moins élevés pour les scieries a été atténué par une augmentation des taxes sur l’exportation de bois d’œuvre de 1 million $ et une charge de 1 million $ liée à une réduction de la valeur comptable des stocks de produits finis résultant des prix du bois d’œuvre relativement faibles.

Le secteur des pâtes à papier a produit un BAIIA ajusté de 3 millions $ et un chiffre d’affaires de 90 millions $ pour le trimestre terminé en juin 2015, comparativement à un BAIIA ajusté de 3 millions $ et à un chiffre d’affaires de 73 millions $ pour le trimestre précédent. L’augmentation de 17 millions $ du chiffre d’affaires provenait d’expéditions plus élevées. Le prix repère (livrée en Chine) de la pâte kraft d’eucalyptus blanchie (BEK) a augmenté de 35 $ US la tonne métrique. Cependant, l’augmentation ne s’est pas matérialisée sur le marché de la pâte à papier à haut rendement et les prix en dollars US ont diminué de 16 $ US la tonne métrique. Globalement, les prix de vente moyens ont diminué de 23 $ la tonne métrique, diminuant le BAIIA ajusté de 3 ! 60;millions $. Les expéditions de pâtes étaient égales à 104 % de la capacité, comparativement à 81 % au trimestre précédent. La demande de pâtes au cours du trimestre de juin était bonne et la Compagnie a été en mesure de réduire les stocks à des niveaux plus normaux après avoir absorbé des hausses pendant les mois d’hiver. Au trimestre de juin 2015, les deux usines de pâtes ont aussi produit 14 100 tonnes métriques de plus que le trimestre précédent. La productivité plus élevée a réduit les coûts de 2 millions $.

Le secteur des papiers a produit un BAIIA ajusté de 9 millions $ et un chiffre d’affaires de 86 millions $ au cours du trimestre de juin 2015, comparativement à un BAIIA ajusté de 8 millions $ et à un chiffre d’affaires de 84 millions $ au trimestre précédent. L’augmentation de 2 millions $ du chiffre d’affaires s’explique par une hausse des expéditions, partiellement atténuée par une baisse des prix. Le marché du carton blanchi couché était stable. Les expéditions de carton blanchi couché ont représenté 87 % de la capacité, comparativement à 82 % au trimestre précédent. Le prix repère a diminué de 5 $ US la tonne américaine. Globalement, les prix de vente moyens pour le carton blanchi couché ont diminué de 26 $ la tonne métrique, diminuant le BAIIA ajusté de 1 mi! llion $. Les coûts de fabrication ont diminué de 2 millions $, principalement pour la pâte achetée et l’énergie. Le marché du papier journal est demeuré faible avec la baisse continue de la demande en Amérique du Nord. Les expéditions de papier journal ont représenté 85 % de la capacité, comparativement à 80 % au trimestre précédent. Le prix repère du papier journal a diminué de 30 $ US la tonne métrique. Les prix en dollars canadiens ont diminué de 39 $ la tonne métrique, diminuant le BAIIA ajusté de 2 millions $. Les coûts de fabrication à l’usine de papier journal de Kapuskasing ont diminué de 3 millions $, principalement pour l’énergie électrique.

Perspectives

Dans l’ensemble, les résultats de juin 2015 étaient plus faibles que prévus. Bien que la réduction des revenus liée aux travaux d’entretien majeurs prévus à Tartas et Témiscaming était prévisible, les baisses de prix inattendues pour certains produits, plus particulièrement le bois d’œuvre, combinées à un dollar canadien plus fort, ont eu une incidence négative sur les prix dans l’ensemble des secteurs d’activité de la Compagnie. Comme prévu, les résultats du secteur de cellulose de spécialités ont diminué d’environ 12 millions $ en raison de l’important travail d’entretien réalisé aux deux usines de pâtes de spécialités. Le niveau des prix a diminué, en raison principalement de la devise et des gammes. Alors que les expéditions ont augmenté par rapport au trimestre précédent, elles sont demeurées relativeme! nt faibles. Les expéditions de pâtes de spécialités cumulatives pour l’exercice financier sont en baisse d’environ 17 % et il n’est pas prévu que la demande s’améliorera au cours du calendrier 2015. Ceci provoquera une production accrue de viscose et des autres catégories qui sont moins rentables à produire et à vendre. Les prix des catégories de viscose se sont améliorés modestement, mais demeurent à des niveaux relativement bas. La situation de sur-approvisionnement persistera tout au long de 2015. Les résultats du secteur des produits forestiers ont été décevants. Non seulement nous n’avons pas connu la remontée saisonnière historique des prix du bois d’œuvre, mais les prix moyens au trimestre de juin 2015 ont diminué d’environ 40 $ US par millier de pieds-planche. Alors que les récentes hausses de prix à la fin de juin et juillet devraient conduire à de meilleurs résultats au cours ! du trimestre de septembre, le marché ne présente pas actuellement une orientation claire et une certaine volatilité en résultera probablement dans les prochains trimestres. Toutefois, nous demeurons optimistes pour les perspectives à moyen et long terme pour le bois d’œuvre, poussées par une reprise graduelle des mises en chantier aux États-Unis. Les résultats du secteur de pâtes à papier étaient semblables, mais demeurent relativement faibles en termes de BAIIA ajusté. La nouvelle capacité de pâtes à papier de feuillus en Amérique du Sud combinée au redémarrage de capacité de pâtes à haut rendement a un impact sur les prix et nous prévoyons une rentabilité marginale de ce secteur jusqu’à ce que le marché absorbe toute cette nouvelle capacité. Les résultats du secteur des papiers sont demeurés relativement inchangés. Les marchés de car! ton blanchi couché restent stables et les affaires devraient continuer à générer de bons résultats, soutenues par un dollar canadien relativement plus faible. La faiblesse persistante des marchés du papier journal a mis la pression à la baisse sur les prix, et cette situation devrait se prolonger dans les prochains trimestres.

La mise en service et l’optimisation de la nouvelle chaudière et de la nouvelle turbine à Témiscaming ont fait des progrès significatifs au cours du trimestre de juin. La chaudière a brûlé environ 70 % du volume prévu de la liqueur au sulfite, générant un bénéfice net d’énergie d’environ 4 millions $. Ces résultats auraient été plus élevés n’eut été de l’impact de l’arrêt pour l’entretien majeur. La Compagnie est confiante qu’elle atteindra la cible des 3 millions $ par mois d’amélioration des coûts en énergie, en opérations et en maintenance par l’exploitation de la nouvelle chaudière et de la nouvelle turbine.

Tembec est une société de fabrication de produits forestiers – bois, pâtes, papier et cellulose de spécialités – et un leader mondial en gestion des ressources forestières durable. Les principales opérations sont au Canada et en France. Avec des ventes annuelles d’environ 1,5 milliard de dollars, Tembec compte quelque 3 400 employés et est inscrite au TSX (TMB). Le rapport intégral, comprenant le Rapport de gestion, les états financiers intermédiaires et les notes afférentes pour le trimestre terminé le 27 juin 2015, sont accessibles sur le site Web de Tembec, à www.tembec.com ou sur le site de SEDAR, à www.sedar.com


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*