Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Tembec investit 136 M$ au Québec


24 mars 2017
Par Tembec
Jim Lopez, PDG de Tembec

Tembec a annoncé aujourd’hui un plan d’investissement de 136 millions $ sur quatre ans afin d’améliorer la compétitivité de ses installations du Québec, plus particulièrement celle de l’usine de cellulose de spécialités de Témiscaming. Tembec est l’un des premiers producteurs au monde de cellulose de spécialités, un produit issu du raffinement de la pâte de bois et utilisé comme liant, agent épaississant, agent de renforcement ou encore pour rehausser de nombreux produits pharmaceutiques, alimentaires et cosmétiques, divers revêtements, des produits électroniques, ainsi que des matériaux destinés aux secteurs de la construction et de l’énergie. Certains créneaux du marché de la cellulose de spécialités connaissent une croissance de l’ordre de 4 % par année.

Cet investissement rend Tembec admissible à une réduction tarifaire d’électricité offerte aux industries grandes consommatrices d’énergie dans le cadre du programme de rabais d’électricité applicable aux consommateurs facturés au tarif « L ». Tembec recevra un remboursement pouvant atteindre jusqu’à 55 millions $, soit 40 % de l’investissement de 136 millions $.

Cette mesure, qui a été adoptée dans le budget 2016-2017 du gouvernement du Québec, vise des investissements majeurs réalisés durant la période de quatre ans se terminant à la fin de l’année calendrier 2020 et ayant pour objet d’améliorer la productivité ou l’efficacité énergétique. 

Advertisment

« Je tiens à souligner l’appui important du gouvernement du Québec à ce plan d’investissement qui améliorera la compétitivité à long terme des activités manufacturières de Tembec au Québec. Tembec tient fermement à conserver sa position de chef de file dans le domaine des produits forestiers, et l’annonce d’aujourd’hui marque une autre étape importante vers l’atteinte de cet objectif », a déclaré James Lopez, président et chef de la direction de Tembec.

« Pour assurer la viabilité à long terme du secteur québécois des produits forestiers, nous devons miser sur l’innovation et la modernisation. C’est ce qui garantira un avenir solide à nos entreprises, à nos travailleurs et à nos collectivités. Notre gouvernement collabore donc étroitement avec les entreprises afin d’établir des conditions favorables à l’atteinte de cet objectif. Je salue cette initiative de Tembec, un pilier de longue date de l’industrie québécoise des produits forestiers et un chef de file du développement durable dans son secteur », a souligné Luc Blanchette, ministre québécois des Forêts, de la Faune et des Parcs.

L’investissement proposé permettra d’apporter de nombreuses améliorations au complexe de Témiscaming, notamment le remplacement longtemps attendu des 11 lessiveurs de pâte actuels – un projet indispensable pour préserver la compétitivité du site sur les marchés mondiaux. Le travail est en cours : un lessiveur a d’ailleurs déjà été remplacé. Le nouvel investissement permettra aussi de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre du plan à long terme de Tembec visant à réduire son incidence sur les changements climatiques. Les usines de pâtes à haut rendement et de carton blanchi couché du complexe industriel de Témiscaming profiteront aussi du nouvel investissement, tout comme l’usine de pâtes à haut rendement de Matane

Le site de Témiscaming utilise principalement de la fibre de bois provenant des forêts avoisinantes et des scieries de la région d’Abitibi-Témiscamingue. Tembec compte environ 1 500 employés au Québec dont 800 travaillent au site de Témiscaming.  


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*