Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Tembec enregistre un bénéfice net de 2 M$ au dernier trimestre de 2013

En 2012, Tembec avait subi une perte de 15 M$ lors de ce trimestre.


6 février 2014
Par Tembec

MONTRÉAL, le 30 janv. 2014 – Tembec a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 354 millions $ au trimestre terminé le 28 décembre 2013, comparativement aux 376 millions $ enregistrés à la même période de l’an dernier. La Compagnie a réalisé un bénéfice net de 2 millions $ (0,02 $ par action) pour le trimestre terminé en décembre 2013, comparativement à une perte nette de 15 millions $ (0,15 $ par action) au trimestre de décembre 2012. Le bénéfice d’exploitation avant amortissement et autres éléments (BAIIA ajusté) a été de 13 millions $ pour les trois mois terminés le 28 décembre 2013, comparativement au BAIIA ajusté de 19 millions $ enregistré au trimestre de l’an passé et au BAIIA ajusté de 24 millions $ du trimestre précédent.

Résultats par secteur d’activité

Durant le trimestre terminé en décembre 2013, le secteur des pâtes de cellulose de spécialités a produit un BAIIA ajusté de 14 millions $ et un chiffre d’affaires de 126 millions $, comparativement à un BAIIA ajusté de 22 millions $ et à un chiffre d’affaires de 117 millions $ au trimestre précédent. La hausse de 8 millions $ du chiffre d’affaires est attribuable aux expéditions plus élevées de la pâte des catégories de spécialités. La demande des catégories de spécialités est demeurée identique et les prix en dollars US et en euros sont restés à peu près les mêmes d’un trimestre à l’autre. Par contre, l’affaiblissement de la devise canadienne par rapport à la devise américaine et à l’euro a produit une progression des prix équivalant, en dollars canadiens, à 30 $ la tonne métrique. Le prix des catégories de viscose a diminué de 26 $ la tonne métrique. Sur ce marché, l’offre demeure excédentaire à la demande, ce qui maintient les prix bas. Dans l’ensemble, les prix des pâtes ont produit une hausse de 1 million $ du BAIIA ajusté. À ce dernier trimestre, les expéditions ont représenté 78 % de la capacité, par rapport à 74 % au trimestre précédent. Au cours du dernier trimestre, l’usine de Tartas a dû absorber un arrêt annuel de maintenance de 12 jours. De plus, des délais dans la mise en service de nouveaux équipements installés durant l’arrêt ont réduit la productivité à ce trimestre. Globalement, cette usine a produit 11 100 tonnes métriques de moins et ses coûts ont augmenté de 12 millions $ comparativement au trimestre précédent.

Advertisment

Le secteur des produits forestiers a inscrit un BAIIA ajusté négatif de 2 millions $ et un chiffre d’affaires de 99 millions $ au trimestre terminé en décembre 2013, comparativement à un BAIIA ajusté nul et à un chiffre d’affaires de 105 millions $ au trimestre précédent. Une baisse des expéditions a entraîné le recul de 6 millions $ du chiffre d’affaires, mais une augmentation des prix en a atténué partiellement les effets. Le redressement des prix du bois d’œuvre en débits toutes longueurs amorcé en septembre s’est poursuivi durant le trimestre de décembre. Les prix du bois de colombage ont continué d’être sensiblement inférieurs à ceux des précédents produits. Globalement, le prix repère du bois d’œuvre en débits toutes longueurs s’est apprécié de 46 $ US par mpmp, tandis que celui du bois de colombage a augmenté de 3 $ US par mpmp. Les cours de change ont été favorables, la devise canadienne ayant baissé par rapport à la devise américaine. Ensemble, ces facteurs se sont traduits par une hausse du chiffre d’affaires et du BAIIA ajusté de 4 millions $, soit 24 $ par mpmp. Les expéditions de bois d’œuvre ont atteint 79 % de la capacité, contre 86 % au trimestre précédent. Les coûts ont augmenté de 6 millions $, dont 2 millions $ pour la matière ligneuse. L’hiver, les coûts d’exploitation sont normalement plus élevés, et au dernier trimestre, le mauvais temps a nui à la productivité et aux expéditions.

Le secteur des pâtes à papier a produit un BAIIA ajusté de 1 million $ et un chiffre d’affaires de 73 millions $ pour le trimestre terminé en décembre 2013, comparativement à un BAIIA ajusté négatif de 2 millions $ et à un chiffre d’affaires de 73 millions $ pour le trimestre terminé en septembre 2013. Le chiffre d’affaires n’a pas changé et résulte de l’effet net d’une amélioration des prix et d’une baisse des expéditions. Le marché des pâtes à papier demeure peu vigoureux, mais la demande est restée stable. Le prix repère (livrée en Chine) de la pâte kraft d’eucalyptus blanchie (BEK) a reculé de 8 $ US la tonne métrique. Cette baisse, par contre, ne s’est pas répercutée sur le prix des pâtes à haut rendement pendant le trimestre. Les devises ont eu un effet favorable, la devise canadienne ayant baissé. Au net, les prix moyens se sont appréciés de 8 $ la tonne métrique, ce qui a accru le BAIIA ajusté de 1 million $. À ce dernier trimestre, les expéditions de pâtes à papier ont représenté 86 % de la capacité, par rapport à 88 % au trimestre antérieur. Les coûts manufacturiers se sont améliorés de 2 millions $ durant le plus récent trimestre, surtout à cause d’une productivité accrue des usines qui a donné 8 500 tonnes métriques supplémentaires.

Le secteur des papiers a produit un BAIIA ajusté de 7 millions $ et un chiffre d’affaires de 80 millions $ au cours du trimestre de décembre 2013, comparativement à un BAIIA ajusté de 8 millions $ et à un chiffre d’affaires de 81 millions $ au trimestre précédent. La diminution de 1 million $ du chiffre d’affaires s’explique par une baisse des expéditions de carton blanchi couché compensée partiellement par une augmentation du volume de ventes de papier journal. La situation sur le marché du carton blanchi couché s’est un peu améliorée. Le marché du papier journal s’est affaibli suite à la baisse de la demande en Amérique du Nord. Le prix repère du carton blanchi couché s’est accru de 13 $ US la tonne américaine, tandis que celui du papier journal est demeuré inchangé. Globalement, les prix moyens sont demeurés les mêmes d’un trimestre à l’autre. Les expéditions de carton blanchi couché ont représenté 87 % de la capacité, comparativement aux 94 % du trimestre précédent. Les expéditions de papier journal ont représenté 89 % de la capacité à ce dernier trimestre par rapport à 81 % au précédent. Les coûts manufacturiers ont augmenté de 2 millions $, principalement par l’augmentation des coûts de l’énergie. Au trimestre précédent, l’usine de papier journal de Kapuskasing avait profité de crédits de délestage.

Autres éléments

En septembre 2013, la Compagnie a annoncé une initiative de vente de terres en Colombie-Britannique dans le but de réaliser jusqu’à 75 millions $ en contrepartie brute d’ici à décembre 2014. Durant le trimestre de décembre 2013, la Compagnie a conclu les deux premières transactions de vente de terres en Colombie-Britannique pour une contrepartie de 23 millions $ et a inscrit un gain de 20 millions $. Les terres de la Colombie-Britannique restantes ont été classées comme actifs détenus pour la vente.

Perspectives

Dans l’ensemble, les résultats du trimestre de décembre 2013 ont été inférieurs aux prévisions. Ceci est dû aux coûts plus élevés à l’usine de pâtes de cellulose de spécialités de Tartas et aussi à des difficultés reliées aux conditions climatiques à la fin de décembre qui ont eu des répercussions sur la productivité et les expéditions de plusieurs des usines canadiennes. Le secteur des produits forestiers a vu une hausse des prix du bois en débits toutes longueurs alors que les prix du bois de colombage n’ont pas bougé, se vendant à escompte par rapport au bois en débit toutes longueurs. Tel qu’attendu, la venue de l’hiver et les fermetures d’usines prévues en décembre à l’occasion des Fêtes ont provoqué une augmentation des coûts. Dans les prochains mois, la demande et les prix devraient augmenter comme c’est normalement le cas au printemps, augmentation qui sera favorisée par la croissance soutenue des mises en chantier résidentielles aux États-Unis. À l’usine de pâtes de spécialités de Tartas, l’arrêt annuel de maintenance de 12 jours et les difficultés de mise en service d’une nouvelle tour de blanchiment ont diminué la production de 11 100 tonnes métriques et augmenté les coûts de 12 millions $. La nouvelle tour est maintenant entièrement fonctionnelle. La Compagnie avait indiqué antérieurement qu’une baisse de prix de 5 % était probable dans les catégories de spécialités durant l’année civile 2014. Les négociations sont terminées avec les principaux clients, et cette baisse avoisinera en moyenne les 7 %. Le recul des prix aura une incidence sur les résultats à compter du trimestre de mars 2014. Bien que la Compagnie s’attende à un accroissement du volume de vente des catégories de spécialités par rapport à l’an dernier, elle maintiendra néanmoins une offre de 40 000 à 50 000 tonnes métriques dans les catégories de viscose. Des pressions existent sur ce dernier marché où l’arrivée de nouvelles capacités excède la croissance de la demande. L’application de droits antidumping par la Chine exacerbe la situation et la Compagnie ne prévoit pas d’amélioration à court terme. Le secteur des pâtes à papier a inscrit un petit bénéfice, les deux usines de pâtes à haut rendement ayant réduit leurs coûts et généré des prix plus élevés. La demande de pâtes à papier de feuillus est peu vigoureuse et la venue de nouvelles capacités n’améliorera certainement pas la situation. Les résultats du secteur des papiers ont peu changé d’un trimestre à l’autre. Cependant, des prix plus bas pour le papier journal vont réduire la profitabilité dans les prochains trimestres.

La Compagnie poursuit son programme de dépenses en immobilisations axé fortement sur ses deux usines de cellulose de spécialités. La pierre d’assise de ce programme est l’installation d’une chaudière à haute pression et d’une turbine à l’usine de Témiscaming (Québec). Cette réalisation améliorera considérablement la structure de coûts et les marges de l’usine. À la fin du trimestre de décembre 2013, 163 millions $ des coûts globaux prévus de 235 millions $ avaient déjà été consacrés à ce projet. La Compagnie a aussi fait de nouveaux progrès au chapitre de ses obligations liées à ses régimes de retraite à prestations définies. L’obligation nette relative aux régimes de retraite capitalisés à prestations définies a baissé de 39 millions $ à 4 millions $ au plus récent trimestre. Cela entraînera une diminution importante des contributions aux régimes de retraite dans les périodes futures. En septembre 2013, la Compagnie a lancé son initiative de vente de terres en Colombie-Britannique, dans l’objectif de réaliser jusqu’à 75 millions $ en produits bruts d’ici décembre 2014. La Compagnie a conclu récemment les deux premières ventes et en a tiré un produit total de 23 millions $. Cette initiative nécessitera des efforts au cours des prochains trimestres.

Tembec est une société de fabrication de produits forestiers – bois, pâtes, papier et cellulose de spécialités – et un leader mondial en gestion des ressources forestières durable. Les principales opérations sont au Canada et en France. Avec des ventes annuelles d’environ 1,6 milliard de dollars, Tembec compte quelque 3 500 employés et est inscrite au TSX (TMB). Le rapport intégral, comprenant le Rapport de gestion, les états financiers intermédiaires et les notes afférentes pour le trimestre terminé le 28 décembre 2013, sont accessibles sur le site Web de Tembec, à www.tembec.com ou sur le site de SEDAR, à www.sedar.com.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*