Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Tembec enregistre des résultats positifs


7 août 2014
Par Tembec

7 aoôt 2014 – Tembec a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 404 millions $ au trimestre terminé le 28 juin 2014, comparativement aux 399 millions $ enregistrés à la même période de l’an dernier. La Compagnie a réalisé un bénéfice net de 30 millions $ (0,30 $ par action) pour le trimestre terminé en juin 2014, comparativement à une perte nette de 7 millions $ (0,07 $ par action) au trimestre de juin 2013. Le trimestre de juin 2014 inclut un gain de 14 millions $ relatif à la vente de terrains. Le bénéfice d’exploitation avant amortissement et autres éléments (BAIIA ajusté) a été de 30 millions $ pour les trois mois terminés le 28 juin 2014, comparativement au BAIIA ajusté de 30 millions $ enregistré au trimestre de l’an passé et au BAIIA ajusté de 18 millions $ du trimestre précédent.

Résultats par secteur d’activité

Durant le trimestre terminé en juin 2014, le secteur des pâtes de cellulose de spécialités a produit un BAIIA ajusté de 19 millions $ et un chiffre d’affaires de 126 millions $, comparativement à un BAIIA ajusté de 18 millions $ et à un chiffre d’affaires de 128 millions $ au trimestre précédent. La demande des catégories de spécialités a stagné tandis que les prix en dollars US et en euros sont demeurés à peu près les mêmes d’un trimestre à l’autre. Le chiffre d’affaires du trimestre précédent comprenait un ajustement favorable de 2 millions $ relatif à des pénalités de volume payées par les clients pour l’année civile 2013. Les cours de change ont été défavorables pendant le trimestre, la devise canadienne ayant augmenté de 1,1 % par rapport à la devise américaine et à l’euro. Globalement, le prix des catégories de spécialités ont diminué de 77 $ la tonne métrique en devises canadiennes. Les prix en dollars US pour les catégories de viscose ont aussi diminué. Combinés avec l’effet de change défavorable, les prix ont baissé de 51 $ la tonne métrique. Le marché des catégories de viscose demeure surapprovisionné, ce qui maintient les prix relativement bas. Dans l’ensemble, les prix ont réduit le BAIIA ajusté de 4 millions $. Les expéditions ont représenté 80 % de la capacité, par rapport à 81 % au trimestre précédent. Les coûts ont diminué de 3 millions $ en vertu de la contrepassation de la dépréciation à la valeur nette de réalisation puisque l’usine de Témiscaming a expédié plus de catégories de pâtes de viscose qu’elle n’en a produit. La rentabilité plus élevée des opérations de produits chimiques a augmenté le BAIIA ajusté d’un autre 2 millions $. Le secteur des pâtes de cellulose de spécialités a inscrit un bénéfice d’exploitation de 15 millions $, inchangé par rapport au trimestre précédent.

Advertisment

Le secteur des produits forestiers a inscrit un BAIIA ajusté de 5 millions $ et un chiffre d’affaires de 108 millions $ au trimestre terminé en juin 2014, comparativement à un BAIIA ajusté de 3 millions $ et à un chiffre d’affaires de 112 millions $ au trimestre précédent. Les expéditions de bois d’œuvre ont atteint 84 % de la capacité, contre 83 % au trimestre précédent. Pendant le trimestre, le prix repère du bois d’œuvre en débits toutes longueurs a diminué de 24 $ US par mpmp tandis que celui du bois de colombage s’est apprécié de 11 $ US par mpmp. L’écart entre les deux catégories a été réduit tel que prévu. Les cours de change ont été défavorables, la devise canadienne ayant augmenté de 1,1 % comparativement au trimestre antérieur, soit de 0,907 $ US à 0,917 $ US. L’effet net a diminué le chiffre d’affaires et le BAIIA ajusté de 1 million $ ou 6 $ par mpmp. Les coûts ont diminué de 4 millions $. Les mois de printemps et d’été sont aussi des périodes de coûts d’exploitation moins élevés. Le secteur des produits forestiers a inscrit un bénéfice d’exploitation de 4 millions $, comparativement à un bénéfice d’exploitation de 1 million $ au trimestre précédent.

Le secteur des pâtes à papier a produit un BAIIA ajusté de 3 millions $ et un chiffre d’affaires de 102 millions $ pour le trimestre terminé en juin 2014, comparativement à un BAIIA ajusté de 2 millions $ et à un chiffre d’affaires de 62 millions $ pour le trimestre précédent. Le marché des pâtes à papier demeure peu vigoureux, mais la demande est demeurée stable. Les expéditions de pâtes ont représenté 117 % de la capacité, par rapport à 70 % au trimestre antérieur. Pendant le trimestre précédent, les exportations ont été affectées négativement par les tempêtes hivernales qui ont entraîné des retards et de la congestion à plusieurs ports de la côte Est normalement utilisés par la Compagnie. Le déficit de livraison a été comblé au cours du trimestre de juin 2014. Le prix repère (livrée en Chine) de la pâte kraft d’eucalyptus blanchie (BEK) a reculé de 49 $ US la tonne métrique. Cette baisse, par contre, n’a pas eu un impact sur le prix des pâtes à haut rendement en dollars US. La fluctuation des devises a eu un effet défavorable, la devise canadienne ayant augmenté pendant le trimestre. Les prix moyens se sont dépréciés de 12 $ la tonne métrique, ce qui a diminué le BAIIA ajusté de 2 millions $. Les coûts manufacturiers ont diminué de 3 millions $, surtout à cause de la baisse des coûts de la matière ligneuse. Le secteur des pâtes à papier a inscrit un bénéfice d’exploitation de 1 million $, comparativement à une perte d’exploitation de 1 million $ au trimestre précédent.

Le secteur des papiers a produit un BAIIA ajusté de 8 millions $ et un chiffre d’affaires de 89 millions $ au cours du trimestre de juin 2014, comparativement à un BAIIA ajusté négatif de 1 million $ et à un chiffre d’affaires de 84 millions $ au trimestre précédent. Le marché du carton blanchi couché s’est un peu amélioré. Les expéditions ont représenté 96 % de la capacité, comparativement aux 94 % du trimestre précédent. Le prix repère du carton blanchi couché s’est accru de 32 $ US la tonne américaine. La fluctuation des devises a été défavorable, la devise canadienne ayant augmenté pendant le trimestre. Globalement, les prix moyens pour le carton blanchi couché sont demeurés à peu près les mêmes d’un trimestre à l’autre. Les coûts de carton blanchi couché ont augmenté de 1 million $, principalement par les coûts de transports. Le marché du papier journal est demeuré faible avec la baisse continue de la demande en Amérique du Nord. Les expéditions de papier journal ont représenté 89 % de la capacité à ce dernier trimestre par rapport à 81 % au précédent. Le prix repère du papier journal est demeuré le même, soit à 605 $ US la tonne métrique. L’appréciation de la devise canadienne a donné lieu à une diminution de 7 $ la tonne métrique dans les résultats de papier journal. Les coûts manufacturiers à l’usine de papier journal de Kapuskasing ont diminué de 10 millions $, principalement en énergie. Les coûts du trimestre précédent ont été affectés négativement par le temps anormalement froid ce qui a conduit à une pénurie de gaz naturel, qui à son tour a provoqué une augmentation significative du coût de l’électricité dans la province de l’Ontario. L’usine de papier journal de Kapuskasing a également pris six jours d’arrêt non planifié au cours du trimestre précédent afin d’atténuer l’impact des taux d’électricité plus élevés. Le secteur des papiers a inscrit un bénéfice d’exploitation de 7 millions $, comparativement à une perte d’exploitation de 2 millions $ pour les trois mois précédents.

Initiative de vente de terres en Colombie-Britannique

La Compagnie poursuit également son initiative de vente de terres en Colombie-Britannique avec l’objectif de réaliser jusqu’à 70 millions $ en vente de terrains d’ici décembre 2014. Au cours du trimestre de juin 2014, la Compagnie a complété trois ventes de terrains, pour une contrepartie totale de 16 millions $ ce qui porte les ventes totales à 39 millions $. La Compagnie a aussi un accord de cession de parcelles supplémentaires de 20 millions $. La transaction est conditionnelle à ce que l’acheteur obtienne un financement adéquat. Il ne peut y avoir aucune assurance que la transaction sera complétée ou que la Compagnie atteindra l’objectif établi.

Mise à jour du projet de cogénération de Témiscaming

La Compagnie avait indiqué précédemment que le coût total de la construction du projet de cogénération de Témiscaming serait environ 235 millions $. Les projections révisées indiquent maintenant qu’environ 255 millions $ seront nécessaires pour terminer le projet. Le dépassement est dû en grande partie aux coûts de main-d’œuvre. L’estimation initiale envisageait une main-d’œuvre totale de 810 000 heures-personnes. À la fin de juin 2014, les heures-personnes de main-d’œuvre avaient atteint 775 000 et les projections indiquent 152 000 heures-personnes de main-d’œuvre additionnelles seront nécessaires pour compléter les travaux de construction, pour un total prévu de 927 000 heures-personnes. Comme une partie importante des heures de travail supplémentaires ont trait à des métiers spécialisés dont le coût est plus élevé, le coût global par heure-personne est prévu à 7 % plus élevé que planifié initialement. La construction de la chaudière est essentiellement terminée et les travaux restants seront concentrés sur la tuyauterie, l’isolation et les travaux électriques. La mise en service de plusieurs systèmes auxiliaires a commencé et va s’accélérer à mesure que l’été avance. La turbine devait initialement produire de l’énergie sous contrat à la mi-octobre 2014. Cela devrait se concrétiser à la fin-novembre 2014, un délai d’environ cinq semaines.

Perspectives

Dans l’ensemble, les résultats trimestriels de juin 2014 ont été meilleurs que prévus. Après avoir connu des conditions hivernales relativement sévères au cours du trimestre de mars 2014, les quatre secteurs d’activité ont bénéficié d’une productivité accrue et de coûts réduits. Cela a plus que compensé l’effet négatif du dollar canadien plus fort et des prix de vente plus faibles. Les résultats du secteur de pâtes de cellulose de spécialités ont augmenté de 1 million $ en raison des coûts plus faibles aux deux usines de pâtes. La baisse des prix de la pâte de spécialités a été prévue puisque le trimestre précédent avait bénéficié de pénalités de volume minimum de la clientèle. Le trimestre courant reflète l’impact des prix des contrats plus faibles qui sont entrés en vigueur en janvier 2014. Les prix pour la catégorie de viscose ont également diminué au cours du plus récent trimestre. Ce marché demeure surapprovisionné et les prix en dollars US sont relativement bas. Les conditions du marché devaient être les mêmes pour le reste de l’année civile. L’amélioration des résultats dans le secteur des produits forestiers a aussi été entraînée par une réduction des coûts puisque les périodes de printemps et d’été sont normalement des périodes moins coûteuses pour les scieries. Les prix du bois de colombage ont augmenté, réduisant l’écart avec le bois en débits toutes longueurs puisque celui-ci a diminué. Nous nous attendons à des résultats similaires dans le prochain trimestre. Les résultats du secteur de pâtes à papier ont vu une petite amélioration de la rentabilité en raison des coûts plus faibles. Le secteur a été en mesure de rattraper le déficit des livraisons lié aux conditions climatiques du trimestre précédent. La nouvelle capacité de pâtes à papier de feuillus d’Amérique du Sud a un impact sur les prix et nous nous attendons à une rentabilité marginale de ce secteur jusqu’à ce que le marché absorbe cette nouvelle capacité. Le secteur des papiers a bien rebondi de ce qui avait été un trimestre très difficile au trimestre de mars, qui avait été affecté par des prix élevés pour le gaz naturel et l’électricité. Le marché du carton blanchi couché est stable, mais le marché d’exportation pour le papier journal, auquel les producteurs nord-américains ont davantage recours, est sous pression.

La Compagnie a hâte que la construction du projet de cogénération à l’usine de cellulose de spécialités à Témiscaming (Québec) soit complétée dans le prochain trimestre. Bien que le coût total estimé ait augmenté, le projet reste un élément essentiel qui améliorera considérablement la structure des coûts et les marges de l’usine. La Compagnie met l’accent significativement sur la formation et la mise en service afin d’assurer un démarrage réussi de la chaudière et de la turbine. La Compagnie cherche également à compléter son initiative de vente de terres en Colombie-Britannique. À ce jour, 39 millions $ ont été réalisés et la Compagnie se concentrera sur la vente de terrains additionnels pour atteindre son objectif de 70 millions $.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*