Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Tembec : Bénéfice net de 5M$ au 3e trimestre

Tembec a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 371 millions $ au trimestre terminé le 27 septembre 2014, comparativement aux 352 millions $ enregistrés à la même période de l'an dernier.


21 novembre 2014
Par Tembec

La Compagnie a réalisé un bénéfice net de 5 millions $ (0,05 $ par action) pour le trimestre terminé en septembre 2014, comparativement à un bénéfice net de 14 millions $ (0,14 $ par action) au trimestre de septembre 2013. Le bénéfice d’exploitation avant amortissement et autres éléments (BAIIA ajusté) a été de 29 millions $ pour les trois mois terminés le 27 septembre 2014, comparativement au BAIIA ajusté de 24 millions $ enregistré au trimestre de l’an passé et au BAIIA ajusté de 30 millio! ns $ du trimestre précédent.

Pour l’exercice terminé le 27 septembre 2014, le chiffre d’affaires consolidé était de 1,5 milliard $, inchangé par rapport à l’exercice précédent. La Compagnie a réalisé un bénéfice net de 9 millions $ (0,09 $ par action) par rapport à une perte nette de 39 millions $ (0,39 $ par action) à l’exercice 2013. Le BAIIA ajusté a été de 90 millions $ comparativement à 97 millions $ à l’exercice précédent.

Résultats par secteur d’activité

Advertisment

Durant le trimestre terminé en septembre 2014, le secteur des pâtes de cellulose de spécialités a produit un BAIIA ajusté de 16 millions $ et un chiffre d’affaires de 123 millions $, comparativement à un BAIIA ajusté de 19 millions $ et à un chiffre d’affaires de 126 millions $ au trimestre précédent. L’augmentation du chiffre d’affaires des pâtes de 1 million $ vient d’expéditions plus élevées des catégories de spécialités. La demande de ces catégories est demeurée la même et les prix en dollars US et en euros ont été à peu près les mêmes d’un trimestre à l’autre. L’euro a diminué de 3,5 % par rapport à la devise canadienne, ce qui a réduit les ventes de l’usine de Tartas en France de 2 millions $. Globalement, les prix des catégories de spécialité! ;s ont diminué de 28 $ la tonne métrique en devises canadiennes. Les prix en dollars US pour les catégories de viscose étaient relativement inchangés et les prix ont augmenté de 11 $ la tonne métrique. Le marché des catégories de viscose demeure surapprovisionné, ce qui maintient les prix relativement bas. Dans l’ensemble, les prix ont réduit le BAIIA ajusté de 1 million $. Les expéditions ont représenté 80 % de la capacité au cours des deux trimestres. Les coûts ont augmenté de 3 millions $ par la dépréciation à la valeur nette de réalisation puisque l’usine de Témiscaming a produit plus de catégories de pâtes de viscose qu’elle n’en a expédiées.

Le secteur des produits forestiers a inscrit un BAIIA ajusté de 11 millions $ et un chiffre d’affaires de 113 millions $ au trimestre terminé en septembre 2014, comparativement à un BAIIA ajusté de 5 millions $ et à un chiffre d’affaires de 108 millions $ au trimestre précédent. Le chiffre d’affaires a augmenté de 5 millions $ par suite d’une augmentation des prix de vente. Les expéditions de bois d’œuvre ont atteint 83 % de la capacité, contre 84 % au trimestre précédent. Pendant le trimestre de septembre 2014, le prix repère du bois d’œuvre en débits toutes longueurs a augmenté de 13 $ US par mpmp tandis que celui du bois de colombage s’est apprécié de 28 $ US par mpmp. L’écart de prix entre les deux catégories a été réduit tel que prévu. Les cours de change n’ont pa! s eu d’effet sur les prix de vente, la devise canadienne étant relativement inchangée à 0,918 $ US comparé à 0,917 $ US au trimestre précédent. L’effet net a augmenté le chiffre d’affaires et le BAIIA ajusté de 4 millions $ ou 23 $ par mpmp. Les coûts ont diminué de 2 millions $. Les mois de printemps et d’été sont des périodes de coûts d’exploitation moins élevés.

Le secteur des pâtes à papier a produit un BAIIA ajusté nul et un chiffre d’affaires de 73 millions $ pour le trimestre terminé en septembre 2014, comparativement à un BAIIA ajusté de 3 millions $ et à un chiffre d’affaires de 102 millions $ pour le trimestre précédent. La diminution de 29 millions $ au chiffre d’affaires était due à des expéditions et des prix de ventes moins élevés. Le marché des pâtes à papier demeure peu vigoureux, mais la demande est demeurée stable. Les expéditions de pâtes ont représenté 89 % de la capacité, par rapport à 117 % au trimestre antérieur. Pendant le trimestre précédent, les expéditions furent inhabituellement élevées parce que la Compagnie avait dû composer avec un rattrapage causé précédemment par des tempêtes hivern! ales qui ont entraîné des retards et de la congestion à plusieurs ports de la côte Est. Le prix repère (livrée en Chine) de la pâte kraft d’eucalyptus blanchie (BEK) a reculé de 13 $ US la tonne métrique et cette baisse a eu un impact sur le prix des pâtes à haut rendement. Les prix moyens se sont dépréciés de 32 $ la tonne métrique, ce qui a diminué le BAIIA ajusté de 4 millions $. Les coûts manufacturiers étaient relativement inchangés d’un trimestre à l’autre.
Le secteur des papiers a produit un BAIIA ajusté de 7 millions $ et un chiffre d’affaires de 86 millions $ au cours du trimestre de septembre 2014, comparativement à un BAIIA ajusté de 8 millions $ et à un chiffre d’affaires de 89 millions $ au trimestre précédent. La diminution de 3 millions $ du chiffre d’affaires s’explique par une baisse des expéditions de carton blanchi couché. Le marché du carton blanchi couché était stable. Les expéditions ont représenté 91 % de la capacité, comparativement aux 96 % du trimestre précédent. Le prix repère du carton blanchi couché était inchangé à 1 195 $ US la tonne américaine. Globalement, les prix moyens pour le carton blanchi couché sont demeurés à peu près les mêmes d’un trimestre à l’autre. Les coûts de carton! blanchi couché étaient aussi inchangés d’un trimestre à l’autre. Le marché du papier journal est demeuré faible avec la baisse continue de la demande en Amérique du Nord. Les expéditions de papier journal ont représenté 92 % de la capacité au dernier trimestre par rapport à 89 % au précédent. Le prix repère du papier journal est demeuré le même, soit à 605 $ US la tonne métrique. Les coûts manufacturiers à l’usine de papier journal de Kapuskasing étaient semblables au cours des deux trimestres.

Initiative de vente de terres en Colombie-Britannique

La Compagnie a fait de nouveaux progrès sur son initiative de vente de terres en Colombie-Britannique. L’objectif est de réaliser jusqu’à 70 millions $ au total avant la fin décembre 2014. À la fin de septembre 2014, la Compagnie avait généré des ventes de 60 millions $ de son initiative de vente de terres en Colombie-Britannique. À ce jour, la Compagnie a vendu environ 59 800 hectares, ce qui représente 91 % de la superficie des terres de son initiative de vente de terres en Colombie-Britannique. Les derniers 6 100 hectares destinés à être vendus concernent plusieurs petites propriétés estimées à différentes valeurs, totalisant environ 10 millions $ dans leur ensemble. Compte tenu des caractéristiques de ces propriétés, la Compagnie estime qu’il est peu probable qu’elles seront toutes vendues avant la fin de décembre 2014. Il faudr! a une plus longue période de temps pour s’assurer de recevoir la juste valeur des propriétés restantes. Les ventes futures de terres en Colombie-Britannique seront divulguées à mesure qu’elles se produisent.

Mise à jour du projet de cogénération de Témiscaming

La Compagnie avait indiqué précédemment que le coût total de la construction du projet de cogénération de Témiscaming serait environ 255 millions $. Les projections révisées indiquent maintenant que le coût total de construction sera d’environ 265 millions $. L’augmentation est due en grande partie aux coûts de main-d’œuvre. L’estimation initiale envisageait une main-d’œuvre totale de 927 000 heures-personnes. À la fin de septembre 2014, les heures-personnes de main-d’œuvre avaient atteint 933 000 et les projections indiquent 57 000 heures-personnes de main-d’œuvre additionnelles seront nécessaires pour compléter les travaux de construction, pour un total prévu de 990 000 heures-personnes. La chaudière et la turbine sont essentiellement terminées et les travaux restants seront concentrés sur la mise en service et le démarr! age. Il était initialement prévu que la turbine produirait de l’énergie sous contrat à la fin de novembre 2014. Ceci devrait maintenant se produire à la mi-décembre, un délai d’environ deux semaines. La Compagnie s’attend à ce que le projet de l’usine de cellulose de spécialités de Témiscaming améliore le BAIIA ajusté annuel d’environ 48 millions $. L’amélioration comprendra environ 28 millions $ en nouveaux revenus d’électricité, 7 millions $ en réduction de coûts d’exploitation et de maintenance et 13 millions $ en gains de productivité et de marge tirés de la production supplémentaire de 15 000 tonnes métriques de cellulose de spécialités par année. Alors que l’augmentation des revenus d’électricité et la diminution des coûts d’exploitation se produiront lorsque la chaudière et la turbine seront opérationne! lles, l’amélioration de la productivité et des marges sera tributaire de la capacité de la Compagnie à générer des volumes de ventes de pâtes spécialisées supplémentaires, ce qui peut nécessiter une plus longue période de temps.

Perspectives

Dans l’ensemble, les résultats trimestriels de septembre 2014 ont été meilleurs que prévu. La hausse des prix du bois d’œuvre a représenté une partie importante de la surperformance. Les résultats du secteur de pâtes de cellulose de spécialités ont été tel que prévu. La reprise des volumes de catégories de spécialités a été relativement lente, augmentant d’environ 4 % d’une année sur l’autre. La Compagnie a dû se tourner davantage vers le marché moins rentable des catégories de viscose, ce qui se répercute négativement sur les résultats sectoriels. Des conditions de marché similaires sont attendues au cours du trimestre à venir. L’amélioration des résultats dans le secteur des produits forestiers a été amenée par la hausse des prix du bois d’œuvre. Les prix du bois de colombage ont augmenté d’une p! lus grande marge, réduisant l’écart avec les bois toutes longueurs. Nous nous attendons à la baisse saisonnière des prix au cours du trimestre à venir. Les résultats du secteur des pâtes à papier ont diminué en raison de prix inférieurs de la pâte à haut rendement. La nouvelle capacité de pâte à papier de feuillus en Amérique du Sud a un impact sur les prix, et nous prévoyons une rentabilité marginale de ce secteur jusqu’à ce que le marché absorbe cette nouvelle capacité. Les résultats du secteur des papiers sont demeurés relativement inchangés. Le marché du carton blanchi couché est stable, mais le marché d’exportation pour le papier journal, auquel les producteurs nord-américains ont davantage recours, est sous pression.

La Compagnie attend avec impatience l’achèvement de la construction du projet de cogénération à l’usine de cellulose de spécialités de Témiscaming lors du prochain trimestre. Alors que le coût total estimé a augmenté, le projet reste un élément essentiel qui améliorera considérablement la structure de coût et les marges de l’usine. La Compagnie a mis l’accent sur la formation et la mise en service afin d’assurer un démarrage réussi de la chaudière et de la turbine.

Tembec est une société de fabrication de produits forestiers – bois, pâtes, papier et cellulose de spécialités – et un leader mondial en gestion des ressources forestières durable. Les principales opérations sont au Canada et en France. Avec des ventes annuelles d’environ 1,6 milliard de dollars, Tembec compte quelque 3 500 employés et est inscrite au TSX (TMB). Le rapport intégral, comprenant le Rapport de gestion, les états financiers intermédiaires et les notes afférentes pour le trimestre terminé le 27 septembre 2014, sont accessibles sur le site Web de Tembec, à www.tembec.com ou sur le site de SEDAR, à www.sedar.com.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*