Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Solide 1er trimestre pour Stella-Jones

Les ventes de l'entreprise sont en hausse de 15,7 % par rapport l’an dernier, passant de à 222,6 M$ à 257,5 M$.


1 mai 2014
Par Stella-Jones

Montréal (Québec), le 1er mai 2014 — Stella-Jones  a annoncé aujourd’hui les résultats financiers de son premier trimestre clos le 31 mars 2014.

« Nous sommes très heureux des résultats opérationnels robustes obtenus par Stella-Jones au premier trimestre de 2014. La demande pour nos principaux produits est demeurée saine en dépit de conditions météorologiques défavorables à travers l’Amérique du Nord. En outre, le résultat opérationnel exprimé en pourcentage des ventes a continué d’augmenter grâce à un accroissement de la productivité dans l’ensemble de notre réseau, ce qui a plus que compensé la hausse des coûts découlant du resserrement de l’approvisionnement pour les traverses de chemins de fer et les poteaux destinés aux sociétés de services publics non traités, » a déclaré Brian McManus, président et chef de la direction.

Capture_décran_2014-05-01_à_11.22.11.png
Depuis le 1er janvier 2014, les ventes de billots non conformes réalisées par la Société sont présentées comme des revenus dans l’état consolidé du résultat net dans une nouvelle catégorie de produits et ne sont plus portées en réduction du coût des ventes. Les données comparatives ont été retraitées en fonction de la présentation adoptée pour l’exercice courant.

Advertisment

RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE
Les ventes ont atteint 257,5 millions de dollars, en hausse de 15,7 % par rapport aux ventes de 222,6 millions de dollars réalisées lors de la même période l’an dernier. Les actifs d’exploitation acquis de The Pacific Wood Preserving Companies (« PWP ») le 15 novembre 2013 ont contribué aux ventes à hauteur d’environ 13,2 millions de dollars, tandis que l’effet de conversion résultant des fluctuations de la valeur du dollar canadien, la monnaie de présentation de Stella-Jones, par rapport au dollar américain, a augmenté la valeur des ventes libellées en dollars américains d’environ 16,2 millions de dollars par rapport au précédent exercice. Si l’on exclut ces facteurs, les ventes ont progressé d’environ 5,5 millions de dollars, ou 2,5 %.

Les ventes de traverses de chemins de fer se sont élevées à 108,6 millions de dollars, en hausse de 12,6 % par rapport aux ventes de 96,5 millions de dollars réalisées un an plus tôt. Si l’on exclut les ventes générées par les actifs de PWP et l’effet de conversion, les ventes de traverses de chemins de fer ont augmenté d’environ 1,9 million de dollars, soit 1,9 %, ce qui reflète la forte demande du marché, en partie contrebalancée par des conditions météorologiques défavorables qui ont restreint la disponibilité des wagons. Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics ont atteint 107,5 millions de dollars, en hausse par rapport aux ventes de 90,8 millions de dollars réalisées l’an dernier. Si l’on exclut les ventes générées par les actifs acquis de PWP et l’effet de conversion, les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics ont progressé de 3,1 millions de dollars, ou 3,5 %, en raison d’une augmentation des commandes des clients tant pour les poteaux de distribution que pour les poteaux de lignes de transmission. Les ventes dans la catégorie du bois d’œuvre à usage résidentiel ont totalisé 17,3 millions de dollars, contre 17,9 millions de dollars un an plus tôt, ce qui reflète essentiellement la température moins favorable observée au Canada. Les ventes de produits industriels ont atteint 15,8 millions de dollars, comparativement à 11,9 millions de dollars lors du précédent exercice, en raison de l’apport des actifs acquis de PWP. Enfin, les ventes de billots non conformes se sont élevées à 8,3 millions de dollars, en hausse par rapport à 5,5 millions de dollars un an auparavant, en raison de la planification des activités de récolte du bois d’œuvre.

Le résultat opérationnel a progressé de 17,1 % pour atteindre 34,7 millions de dollars, soit 13,5 % des ventes, contre 29,7 millions de dollars, ou 13,3 % des ventes, l’an dernier. Bien que l’augmentation, en termes monétaires, reflète en partie l’apport des actifs de PWP, la hausse exprimée en pourcentage des ventes résulte d’un accroissement de la productivité dans l’ensemble du réseau d’usines de la Société, en partie contrebalancé par une augmentation sur douze mois des coûts des traverses de chemins de fer et des poteaux destinés aux sociétés de services publics non traités. Il faut noter que les marges réalisées sur les ventes de billots non conformes sont négligeables, car les ventes sont réalisées à une valeur qui avoisine le coût des ventes. Le résultat net pour le premier trimestre de 2014 a progressé de 20,1 % pour atteindre 22,5 millions de dollars, soit 0,33 $ par action, sur une base pleinement diluée, comparativement à 18,8 millions de dollars, ou 0,27 $ par action, sur une base pleinement diluée, au premier trimestre de 2013.

SITUATION FINANCIÈRE
Au 31 mars 2014, la dette à long terme de la Société, y compris la partie courante, s’élevait à 407,0 millions de dollars, comparativement à 372,9 millions de dollars trois mois plus tôt. Cette hausse traduit essentiellement une augmentation des besoins en fonds de roulement qui cadre avec l’évolution saisonnière habituelle de la demande, ainsi que l’incidence de la conversion de la devise locale sur la dette à long terme libellée en dollars américains. Du fait de cet accroissement de la dette, le ratio de la dette totale sur la capitalisation totale de Stella-Jones s’établissait à 0,40:1 au 31 mars 2014, contre 0,39:1 trois mois plus tôt.

DIVIDENDE TRIMESTRIEL DE 0,07 $ PAR ACTION
Le 30 avril 2014, le conseil d’administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,07 $ par action ordinaire, payable le 27 juin 2014, aux actionnaires inscrits aux registres de la Société à la fermeture des affaires le 2 juin 2014.

PERSPECTIVES
« Nous nous attendons à ce que la demande pour nos principaux produits demeure saine tout au long de l’exercice 2014, grâce au raffermissement de l’économie et à la solidité des données fondamentales dans nos principaux secteurs d’activité. Cependant, l’approvisionnement pour les traverses de chemins de fer et les poteaux destinés aux sociétés de services publics non traités demeure serré et nos marges pourraient être légèrement affectées à court terme. Nous estimons toutefois que le niveau actuel de nos stocks et la solidité de notre réseau d’approvisionnement devraient permettre à Stella-Jones de répondre à la demande à un coût optimal. Nous continuons à nous concentrer sur l’intégration des actifs acquis de PWP et la réalisation de notre projet d’acquisition de deux installations de traitement du bois de Boatright Railroad Products, Inc., une
opération qui, si elle se concrétise, devrait se conclure vers la fin du deuxième trimestre, » a conclu M. McManus.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*