Moulins à scie portatifs: l’outil idéal des forestiers

Fédération des producteurs forestiers du Québec
Mars 05, 2019
Écrit par Fédération des producteurs forestiers du Québec
À partir de quel moment l’achat d’un moulin à scie portatif devient-il une bonne affaire? Quel modèle choisir selon mes besoins? Comment bien le manœuvrer pour en tirer le maximum et maintenir ses performances? Est-il préférable de me payer le service ou d’acheter mon propre moulin?



« C’est l’outil parfait pour le propriétaire d’un boisé privé », résume Jason Laporte, qui en vend depuis 20 ans chez les Industries Renaud Gravel, à Saint-Cléophasde-Brandon dans Lanaudière. « En même temps, précise-t-il, tout dépend du volume de bois que tu prévois transformer. Si tu as 20 billots [qui donneront environ 300 pieds mesure de planche], fais venir quelqu’un. Mais si tu penses en scier 5 000 pieds par année dans les cinq prochaines années, achète-toi-en un. Ça va te revenir à 1 000 $ par année tout dépendamment du modèle [ou 20 ¢ du pied pour l’amortissement de la scierie]. » 

On pourra économiser à produire ses propres matériaux de construction plutôt que de les acheter à la quincaillerie, mais il faut pour cela avoir la matière première sous la main et faire abstraction du coût d’achat de l’équipement et des heures qu’on y consacre. « Il faut voir ça comme un passe-temps qui permet de construire à moindre coût ou de se faire un petit gagne-pain si on le fait pour un autre », ajoute Jason Laporte.

Lire la suite








Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Évènements

Optisaw
June 13, 2019
Forêt signature
July 5-7, 2019
Expo Grands Travaux
May 1-2, 2020

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.