Sciage

Wood-Mizer introduit la scie LX450 – lançant ainsi, en Amérique du Nord, le premier modèle de la gamme de scies LX de Wood-Mizer.  L’ajout de la gamme de scies LX fait de Wood-Mizer la première et seule entreprise à offrir aux scieurs le choix entre une scie monorail ou double rail, pour accommoder les différentes applications de sciage et les préférences de chacun.
FPInnovations a récemment conclu une entente de commercialisation avec l’entreprise Autolog pour la fabrication d’un système automatisé en temps réel d’identification et de séparation des essences selon une technologie existante fondée sur la spectrométrie au proche infrarouge (PIR). Selon les premiers résultats obtenus, la technologie obtiendrait un taux d’efficacité dépassant les 95 %.
Plus de 1000 acheteurs et 70 exposants s’étaient réunis lors de l’exposition internationale de l’industrie du sciage Interscie. Opérations forestières vous présente quelques nouveautés qui ont retenu notre attention.
Camso, auparavant Camoplast Solideal, continue d'enrichir sa gamme de pneus de construction en lançant deux nouveaux pneus de mini-chargeuse compacte de nouvelle génération.
Les nouveaux chariots élévateurs sur pneus hors route de la série XRT de Vallée, qui offrent la meilleure garde au sol sur le marché sont garants de productivité, d’efficacité et de confort. Ces machines révolutionnaires ont été fabriquées spécialement pour usage sur terrain accidenté.
Vallée, fabricant et concepteur de chariots élévateurs et équipement de manutention basé au Québec, lance sur le marché ses chariots élévateurs sur pneus hors route 4DA20D XRT et 4DA25D XRT. Ces plus récents ajouts à sa série de modèles compacts offrent la garde au sol la plus haute parmi tous les chariots élévateurs actuellement sur le marché. 
Il y a 12 ans, l’inspection visuelle par un humain était la seule manière de classer selon leur qualité les madriers fraîchement rabotés. À raison de 60 madriers par minute, le pauvre gars n’avait qu’une seconde pour prendre sa décision.
Le Gouvernement du Québec attribue une aide financière de 10 M$ à la Compagnie WestRock du Canada Inc. pour son usine de La Tuque pour deux projets en efficacité énergétique. Ces projets permettront une importante réduction d'émissions de gaz à effet de serre, soit 26 076 tonnes d'équivalent CO2 annuellement, ce qui équivaut à retirer quelque 7 670 véhicules légers des routes chaque année. Le tout permettra également à l'entreprise de réaliser des économies dans son budget d'exploitation de l'usine.
En avril dernier, une centaine d’entrepreneurs, de gestionnaires et d’industriels forestiers se sont rassemblés à Québec pour participer à un atelier de travail sur l’avenir de l’entrepreneuriat forestier organisé par FORAC et FPInnovations. Un des objectifs principaux était de sensibiliser les participants au potentiel des nouvelles technologies en forêt. Opérations forestières vous présente quelques pistes de solutions.
Au cours des dernières années, j’ai visité plusieurs usines de sciage et j’ai fait la rencontre de centaines de forestiers. Tranquillement, l’image des forestiers change. Les têtes grises dominent toujours, mais la relève est au rendez-vous.
VAB Solutions a fait l’annonce de la signature d’un nouveau contrat avec la Scierie Lemay localisée Sainte-Marie de Beauce près de Québec.  Ce contrat comprend la vente et l’installation d’un système d’optimiseur de classification au sciage.  
VAB Solutions a fait l'annonce de la signature de deux importants contrats. Le premier contrat comprend la vente et l'installation d'un système complet d'optimisation de la classification au rabotage pour la ligne multi-longueurs de l'usine de MP Atlantics localisée à Dieppe au New Brunswick. «Cette vente démontre l'efficacité de notre Optimiseur et des bénéfices qu'il procure à nos partenaires d'affaires » affirme, Jean Bérubé, président de VAB Solutions.
Le gouvernement du Québec alloue, dans le cadre du Programme Innovation Bois, une somme totale de 1 075 000 $ à l’usine Domtar de Windsor, en Estrie, pour la réalisation d’une étude et d’un projet de modernisation en vue d’accroître la consommation de bois de qualité inférieure. Ces projets s’inscrivent au cœur même d’une stratégie visant l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise.
Résolu a annoncé un plan d’investissements stratégiques s’élevant à plus de 80 M$ CA au cours des deux premiers trimestres de 2018 pour l’optimisation des équipements et des procédés ainsi que pour l’intégration de nouvelles technologies aux procédés de fabrication dans plusieurs installations de produits du bois et dans l’usine de pâte de Résolu, au Québec.
Dans l’usine de Produits forestiers Petit-Paris (PFPP), les billots défilent à toute allure sur la nouvelle ligne de sciage pour le gros bois PHL. « On est passé à une autre génération de ligne de sciage, lance le directeur de l’usine, Martin Sirois. Il n’y a pas si longtemps, c’était encore des travailleurs qui tournaient les billes. »
Des investissements de près de 9 millions $ seront faits par Produits forestiers Résolu pour moderniser la scierie des Outardes, près de Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, a annoncé son président et chef de la direction, Yves Laflamme.
Des équipements de la scierie de Rivière-aux-Rats, en Haute-Mauricie, seront bientôt modernisés. L'entreprise Produits forestiers Mauricie (PFM) investit 3,5 millions de dollars pour mettre à jour les installations de l'usine.
Bois CFM, qui appartient à la Coopérative forestière de la Matapédia, va transférer sa production de Causapscal à Sainte-Florence, dans une usine à la fine pointe de la technologie. Après plusieurs années sombres, le prix du bois est à la hausse et les entreprises en profitent pour investir.
Comment optimisation des pompes à chaleur en fonction des sources d’énergie? Comment récupérer l’énergie par évacuation différentielle (Vents Loss Minimizer System)? Comment récupérer l’énergie aux évents? Voilà les sujets dont nous parlerons dans ce chapitre consacré à la gestion de l’énergie au séchage.
Dans un séchage conventionnel (air chaud climatisé), la chaleur sert à évaporer l’eau du bois. Elle est rejetée dans l’atmosphère avec les rejets d’humidités à travers les clapets. Il s’agit de disposer de ce potentiel d’énergie en le transférant à l’air de renouvellement.
Un travailleur de 38 ans a perdu la vie de manière tragique hier matin dans une scierie de Sainte-Monique.
Avec les surplus de copeaux et d’écorce disponibles sur le marché, d’aucuns disent que le meilleur choix énergétique est certainement l’écorce pour alimenter un parc de séchoirs, considérant sa valeur brute relativement faible (environ 15 $/tonne verte). Mais quand on regarde le coût d’investissement d’un projet de chaudière à écorce, le personnel et la manutention pour opérer cet équipement, le meilleur choix énergétique initial se perd progressivement dans un nuage de vapeur d’incertitude.
La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) profite des températures estivales pour rappeler aux Québécois que le danger d’incendie est élevé dans plusieurs secteurs. Actuellement, dans l’ouest de la province, 9 incendies sont en activité dont 6 ont été allumés par l’activité humaine.
Les bonnes pratiques en matière de cadenassage se sont répandues au Québec, mais la règlementation à ce sujet demeurait mince. C’est pourquoi des modifications ont eu lieu le 14 janvier dernier, date à laquelle le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) a vu ses articles 185 et 186 être abrogées pour faire place à la sous-section 1.1 spécifique au cadenassage et aux autres méthodes de contrôle des énergies (articles 188.1 à 188.12 et 189.1 en remplacement de 186). Du côté du Code de sécurité pour les travaux de construction (CSTC), les changements se traduisent par l’ajout de la sous-section 2.20.
Un travailleur a été gravement blessé, mercredi, à la scierie Martel sur le boulevard Auger, à Alma.
À l’entrée de l’usine de PFR à La Doré, dans le nord du Lac-Saint-Jean, une pancarte indique fièrement le nombre d’heures travaillées sans blessure. En décembre, l’usine atteindra la marque de 250 000 heures sans blessure pour la 7e fois depuis 2008. Après m’être présenté à la secrétaire, elle note immédiatement que mes « bottes à cap » ne feront pas l’affaire, car elles ne protègent pas assez la cheville. Chez Résolu, on ne badine pas avec la sécurité! L’entreprise a même fermé son usine de Thuder Bay pour des raisons de sécurité au mois de novembre.
FPInnovation vient de lancer un rapport de recherche sur les dangers d'explosions liés aux sciures d'usines.
Augmenter la récupération du bois d’œuvre de 30 %, réduire de 20 % le volume de sous-produits, réduire les coûts de conversion de 10 % et accroître les revenus, tel est l’objectif de SM².

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.