Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Revoir l’aménagement de la forêt boréale


30 octobre 2019
Par Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)

L’aménagement actuel des forêts boréales mixtes ne semble pas être en mesure d’imiter la succession naturelle après feu et devra, par conséquent, être adapté afin d’assurer l’avenir de ces forêts dans un contexte de changements climatiques. C’est la conclusion de l’étude de la doctorante en sciences de l’environnement à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Eliana Molina, présentée lors de la soutenance de sa thèse le 30 octobre dernier.

En effet, alors que les changements climatiques des prochains siècles devraient modifier les régimes de perturbations naturelles tels que les incendies de forêt, la gestion des forêts boréales devrait être adaptée afin d’imiter les processus naturels permettant le maintien des services offerts par les forêts. Dans le cadre de sa recherche, la doctorante a étudié les changements à moyen terme des mosaïques de forêts mixtes de l’est du Canada afin d’améliorer les connaissances des relations entre ces changements et les variations attendues des feux de forêt sous l’effet des changements climatiques ainsi que sous ceux du régime de perturbation dû à la présence ou à l’action humaine (anthropiques).

Les résultats de la doctorante démontrent que depuis 1985, les pratiques forestières ont transformé les forêts résineuses matures en un paysage plus hétérogène et fragmenté. Les projections des 300 prochaines années démontrent que bien que l’on s’attende à une augmentation des feux en raison du changement climatique, l’aménagement forestier semble demeurer le principal facteur de l’augmentation des feuillus (principalement des espèces intolérantes à l’ombre) et des peuplements mixtes, ainsi que de la diminution de la biomasse forestière et de la productivité primaire nette qui représente une mesure clé de la productivité des forêts et de la durabilité des écosystèmes. Les résultats ont aussi démontré l’influence de l’aménagement forestier sur l’hétérogénéité du paysage dans les forêts mixtes et résineuses à l’est du Canada. L’étudiante suggère ainsi que certaines stratégies soient mises en œuvre afin d’adapter l’aménagement des forêts aux changements climatiques.

Advertisment

Intitulée « Dynamique du paysage forestier boréal mixte en réponse aux incendies et à l’aménagement forestier et sous l’influence des changements climatiques », la thèse d’Eliana Molina fut réalisée sous la direction d’Osvaldo Valeria, Ph. D., codirecteur de la forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet et directeur de la maîtrise en gestion durable des écosystèmes forestiers, à l’Institut de recherche sur les forêts de l’UQAT, ainsi que sous la codirection de Louis De Grandpré du Service canadien des forêts, Centre de foresterie des Laurentides.