Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Résolu subit une perte de 43M$ au deuxième trimestre

Pendant ce temps, Résolu a dégagé un bénéfice d'exploitation de 3 M$ pour le deuxième trimestre de 2013, une hausse de 35 M$ par rapport au deuxième trimestre.


8 août 2013
Par Produits forestiers Résolu

MONTRÉAL, le 1er août 2013 – Produits forestiers Résolu Inc. a annoncé qu’elle a subi une perte nette de 43 M$, soit de 0,45 $ par action, pour le trimestre clos le 30 juin 2013, sur des ventes de 1,1 G$. Pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2012, la Société avait subi une perte nette de 17 M$, soit de 0,17 $ par action, sur des ventes de 1,2 G$.

Pour le deuxième trimestre de 2013, le bénéfice net, avant les éléments hors gestion courante totalisant 61 M, a été de 18 M$, soit de 0,19 $ par action sur une base diluée, en regard de chiffres correspondants de 50 M$, de 33 M$ et de 0,33 $ par action sur une base diluée pour le deuxième trimestre de 2012. Le BAIIA ajusté a été de 90 M$ pour le deuxième trimestre de 2013, en regard de 124 M$ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

« Les prix de vente de nos produits ont diminué durant le deuxième trimestre, mais nous avons protégé nos marges bénéficiaires grâce à nos mesures d’efficacité et à nos réductions de coûts, a mentionné Richard Garneau, président et chef de la direction. L’attention constante que nous portons à l’excellence de l’exploitation de nos actifs de production rationalisés améliore notre capacité de concurrencer en dépit des contextes de marché que notre secteur d’activité doit affronter à l’heure actuelle. »

Advertisment

Le rapprochement des mesures financières hors PCGR est présenté ci-dessous, notamment en ce qui a trait aux ajustements des éléments hors gestion courante et du BAIIA ajusté.

ÉVOLUTION DU BÉNÉFICE D’EXPLOITATION

La Société a dégagé un bénéfice d’exploitation de 3 M$ pour le deuxième trimestre de 2013, une hausse de 35 M$ par rapport au deuxième trimestre de 2012. Le total des ventes du deuxième trimestre de 2013 a atteint 1,1 G$, chiffre inférieur de 5 %, soit de 61 M$, à celui du trimestre correspondant de l’exercice précédent. L’accent continu mis sur la réduction de nos coûts nous a permis d’abaisser nos coûts de fabrication de 23 M$, principalement grâce à la diminution des coûts de main-d’œuvre et à la mise en œuvre de mesures d’efficacité de l’exploitation, sans oublier les avantages tirés de la vente de l’électricité produite par nos nouvelles installations de cogénération. L’amélioration des prix des produits du bois a contrebalancé en bonne partie la diminution des prix des papiers, notamment celle du papier journal qui a eu une incidence défavorable de 24 M$ sur le résultat d’exploitation.

Durant le deuxième trimestre de 2013, les interruptions de production dans nos secteurs de fabrication de pâtes et de papiers ont représenté 85 000 tonnes métriques de moins que durant le trimestre correspondant de 2012. La baisse des volumes expédiés a eu une incidence défavorable de 32 M$ par rapport à 2012, baisse attribuable aux efforts de rationalisation des actifs de production de la Société et à sa réaction aux conditions changeantes du marché. En effet, la Société a concentré sa production dans ses usines les plus économiques et exploite à l’heure actuelle quatre machines de moins qu’à pareille date de l’exercice précédent, compte non tenu des trois usines à pâte qui se sont ajoutées à la suite de l’acquisition de Fibrek Inc. Les frais de fermeture découlant de nos mesures d’optimisation de nos actifs de fabrication avaient représenté 76 M$ de plus pour le deuxième trimestre de l’exercice précédent.