Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Résolu réagit à la pétition trompeuse diffusée par STAND


24 novembre 2016
Par Le blogue Résolu

La semaine dernière, l’organisme de pression STAND a mis en circulation une pétition hyperbolique « condamnant » Résolu pour avoir exercé son droit d’entamer une poursuite judiciaire au civil contre lui.

Cependant, l’aspect que cette pétition omet visiblement de mentionner est que cette poursuite est tout à fait fondée au sens du droit. Selon Jonathan Adler, analyste juridique du Washington Post, « il n’existe aucune raison pour laquelle [la Loi sur le racket et la corruption dans les opérations sur valeurs mobilières] ne serait pas tout aussi applicable aux groupes environnementaux, particulièrement si certains fabriquent délibérément des preuves ».

Cette pétition fait aussi abstraction du fait que STAND engage et appuie des poursuites liées au discours public relatif à des questions environnementales. En fait, son codéfendeur, Greenpeace, intente régulièrement des poursuites contre toutes sortes de parties, notamment en vertu des dispositions de cette loi. Greenpeace a même fait parvenir des avis de diffamation à Résolu bien avant que les poursuites actuelles aient été entamées. Le NRDC, l’un des signataires de la pétition de STAND, compte un service du contentieux actif à temps plein qui, lui aussi, dépose régulièrement des poursuites fondées sur des enjeux environnementaux. Il apparaît donc que STAND ne s’oppose pas aux actions en justice relatives à la défense de l’environnement, mais plutôt au fait d’être nommé défendeur.

Advertisment

Voici ce qu’en disent certains médias et intervenants, qui ont félicité Résolu pour sa volonté de tenir les défendeurs responsables :

« Même les concurrents de Résolu l’applaudissent en privé, et nous sommes heureux de le faire publiquement. Dans l’intérêt des travailleurs et des actionnaires de partout, espérons que les cadres américains suivront l’exemple de M. Garneau. »
Comité de rédaction du Wall Street Journal (2016-03-18)

« Depuis trop longtemps déjà, les organismes éco-activistes infligent injustement d’immenses dommages économiques aux entreprises en diffusant de la fausse information et en semant des craintes infondées dans la population. Ils mènent une guerre économique à l’échelle internationale. Un exemple remarquable de la manière dont les entreprises injustement attaquées devraient réagir est celui de Produits forestiers Résolu, le plus important producteur mondial de papier journal. Résolu a courageusement et audacieusement mené la charge en vue de contrer ces injustices devant les tribunaux. D’autres devraient faire de même. »
Steve Forbes, Investor’s Business Daily (2016-09-16)

« La pression exercée par les campagnes de peurs environnementales en vue de faire plier les entreprises peut se révéler immense… À la suite du long historique de distorsion des questions environnementales par Greenpeace, nous découvrirons peut-être s’il reste une quelconque crédibilité à mettre en doute. »
Comité de rédaction du Wall Street Journal (2016-06-19)


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*