Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Résolu met 153 travailleurs à pied à Amos


22 avril 2020
Par Le Citoyen Val-d'Or-Amos

C’est au tour des 153 travailleurs de Produits forestiers Résolu d’écoper dans le contexte de la crise de pandémie mondiale de la COVID-19. L’usine de papier journal a cessé sa production pour au moins deux semaines, le 20 avril.

«C’est clair que tout ce qui se passe actuellement à travers le monde a des conséquences importantes sur certains pans de nos activités, dont la demande du papier. Celle-ci a subi une forte baisse dans le contexte actuel. Quand on reçoit le Publisac, il n’y a plus beaucoup de circulaires dedans. Malheureusement, les commerces sont fermés et il y a aussi moins de journaux. On n’a pas le choix de faire cet arrêt de l’usine à Amos pour une période d’au moins deux semaines. On a parlé à nos travailleurs la semaine dernière. Aujourd’hui, on est en train d’arrêter la machine. Selon ce qu’on peut voir au niveau opérationnel, la machine devrait être complètement fermée demain midi», a indiqué lundi Karl Blackburn, Directeur principal – Affaires publiques et Relations gouvernementales chez Résolu.

L’usine de papier journal d’Amos avait échappé jusqu’à maintenant aux effets du blocus ferroviaire en février, puis aux impacts de la pandémie. Elle rejoint maintenant les papetières de Dolbeau et Baie-Comeau, fermées depuis plus de trois semaines. Le complexe de sciage Comtois à Lebel-sur-Quévillon (66 travailleurs) et l’usine de rabotage Lac-Clair à Senneterre (une quarantaine d’employés) n’ont jamais redémarré leurs opérations depuis leur fermeture temporaire, le 24 février. Les opérations forestières sont aussi arrêtées, mais c’est en raison de la période de dégel. Elles devraient normalement reprendre au mois de mai.

Advertisment

Lire la suite